Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Redevance étendue : l'usage de la TV reste résiduel sur les autres écrans

Les dossiers de l'écran
Droit 3 min
Redevance étendue : l'usage de la TV reste résiduel sur les autres écrans
Crédits : moodboard/ThinkStock

Dans une étude barométrique interne de mai 2015 baptisé « Home Device » réalisées pour les industriels du secteur, Médiamétrie estime que « 95 % des foyers sont équipés d’au moins un poste de télévision ». Sur l’ensemble des foyers considérés, cela représente ainsi un chiffre de 26 246 600 sur 27 628 000 foyers.

Ces données montrent à elles seules qu’une extension de la redevance télévision ne va concerner qu’une partie résiduelle des foyers, du moins ceux qui possèdent un ordinateur, une tablette et/ou un smartphone. En 2010, un rapport sénatorial estimait qu’une telle extension pourrait permettre d’absorber 15 millions d’euros en plus chaque année. Le montant doit aujourd’hui être plus élevé, déjà compte tenu de la pénétration croissante des nouvelles technologies et parce que le montant de la redevance atteint désormais 136 euros.

Seulement, la solution de l’extension n’a pas les faveurs de Bercy. Comme l’ont rapporté notamment Les Echos, ses ministères préfèreraient agir sur une hausse du montant actuel payé par ceux qui disposent d’un poste classique. Côté ministère de la Culture, Fleur Pellerin a dit et redit qu’elle trouve la situation inéquitable : ceux qui peuvent regarder la télévision sur ordinateur doivent payer comme ceux qui disposent d’une télévision.

L'usage de la TV sur les autres écrans est résiduelle

Fait notable, l’étude Médiamétrie précitée révèle qu’au premier trimestre 2015, parmi les internautes de plus de 15 ans qui possèdent un ordinateur (en plus ou non d’une télévision), si la gestion des mails est en tête du top 10 des usages (91,8 % des réponses), ils ne sont que 34,5 % à regarder des émissions ou programmes TV sur PC en différé et 17,7 % à la voir en direct. Sur smartphone, 9,3 % à regarder la TV après diffusion, et 8,8 % à la regarder en « live ». Sur tablette, 27,7 % regardent après diffusion et 18 % contemplent les flux en direct.

Pour affiner davantage les chiffres, il faudrait ausculter les pratiques des foyers dépourvus de télévision, mais du côté du SFIB, le syndicat de l’industrie des technologies de l’information, il y a un certain agacement à voir les supports comme « véhicule fiscal ou parafiscal ». Outre la redevance TV, il y a la redevance sur la copie privée, ou encore cette mission pour sa possible extension à l’univers de l’impression 3D lancée au CSPLA, entre les murs du ministère de la Culture. « On a l’impression que le gouvernement traite ces sujets en silo. C’est une lourde problématique et nous souhaiterions un traitement plus horizontal des problématiques. Étendre la redevance aux ordinateurs, smartphones et tablettes va finalement taper sur une partie des jeunes. Cela rapportera certes quelques millions, mais sans résoudre le contrat d’objectifs et de moyens de France Télévisions » (le COM).

Taxation et culture numérique

En 2012 déjà,  Maxence Demerlé, déléguée générale du SFIB, faisait part de l’agacement du syndicat : « Quand un foyer fiscal n’a pas de téléviseur chez lui, c’est généralement un choix délibéré et ce n’est pas parce qu’un PC portable traine dans un foyer (lequel est souvent d’origine professionnelle en l’occurrence !), que ce même citoyen regarderait pour autant des programmes télévisés, reniant de fait son choix d’origine ! Cette mesure risquerait par ailleurs d’avoir un caractère discriminatoire. De surcroit, cette idée s’inscrit en totale opposition avec la volonté des différents gouvernements de développer le numérique et la culture numérique. Le développement numérique est une chance pour la croissance française et la culture. Toute mesure qui viendrait freiner cette dynamique ne peut être que préjudiciable. Ce serait une taxation injuste. »

265 commentaires
Avatar de SFX-ZeuS INpactien
Avatar de SFX-ZeuSSFX-ZeuS- 31/08/15 à 09:00:56

ils ne sont que 34,5 % à regarder des émissions ou programmes TV sur PC en différé et 17,7 % à la voir en direct. Sur smartphone, 9,3 % à regarder la TV après diffusion, et 8,8 % à la regarder en « live ». Sur tablette, 27,7 % regardent après diffusion et 18 % contemplent les flux en direct.

Je trouve ces chiffres assez énormes non ?

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 31/08/15 à 09:01:18

Et paf dans les dents ! Vais tweeter la news à Fleur tiens, histoire de nourrir sa réflexion "légitime"...
 

SFX-ZeuS a écrit :

Je trouve ces chiffres assez énormes non ?

Oui, bof... Perso j'attends de voir comment sont obtenus ces chiffres, si le traitement est bien large du genre "a répondu mater au moins une heure par semaine >> hop comptabilisé" ça peut aller vite hein...
 
Souviens-toi de l'étude sur la consommation de jeux vidéos où l'industrie avait tout fait pour gonfler la proportion de joueuses par tous les moyens pour améliorer son image (notamment en utilisant ce type de procédé et en mettant l'intégralité des modes de consommation de jeu dans un grand gloubi-boulga global)...

Édité par Citan666 le 31/08/2015 à 09:04
Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 31/08/15 à 09:04:27

Que tout le monde paye et qu'on n'en parle plus.
 
Pour la différence que ça fait... ridicule ce débat à la longue.

Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 31/08/15 à 09:05:37

Non.

Avatar de maestro321 INpactien
Avatar de maestro321maestro321- 31/08/15 à 09:05:55

ils ne sont que 34,5 % à regarder des émissions ou programmes TV sur PC en différé et 17,7 % à la voir en direct. Sur smartphone, 9,3 % à regarder la TV après diffusion, et 8,8 % à la regarder en « live ». Sur tablette, 27,7 % regardent après diffusion et 18 % contemplent les flux en direct.

A-t-on le détail des chaînes consultées? Est-ce que ça concerne uniquement les chaines publiques? Sans quoi l'usage deviendrait d'autant plus résiduelle.

Bon en tout cas, je suis relativement fière de faire parti de cette belle minorité.
https://www.youtube.com/watch?v=0oOns2XbhMg
https://www.youtube.com/watch?v=NvMNf0Po1wY

Édité par maestro321 le 31/08/2015 à 09:08
Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 31/08/15 à 09:06:38

Si.
 
 

:francais:

Avatar de Cara62 Abonné
Avatar de Cara62Cara62- 31/08/15 à 09:09:24

Sur ce que j'ai entendu dans un débat, c'est que de tout façon Hollande n'étendra pas la redevance parce que ça serait considéré comme un nouveau impôt (notamment pour les jeunes) donc la populasse va pas aimer, donc il y a de forte chance qu'ils augmentent juste la redevance elle même de quelques €.

Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 31/08/15 à 09:10:17

« 95 % des foyers sont équipés d’au moins un poste de télévision ».Les 5% restants sont abonnés à Nxi, évidemment.

Ou bien notre manière de consommer n'a pas voix au chapitre? si seulement ça pouvait stopper le troll anti-TV...

Avatar de humanproject INpactien
Avatar de humanprojecthumanproject- 31/08/15 à 09:10:19

Je n'ai pas de télévision chez moi, je ne regarde pas les programmes TV. Pour ça, j'ai Netflix.
 
Je ne vois pas pourquoi je paierai la redevance pour ceux qui ont un poste et regardent les chaînes TV.
 
Donc, pour copier Soltek : Non.

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 31/08/15 à 09:13:49

J'ai deux ordinateurs, un smartphone, peut-être bientôt une tablette.
Ça fait un peu plus de 10 ans que je n'ai pas regardé une chaîne de télévision (si l'on omet les quelques occasions que j'ai de la regarder chez des amis/famille) et je ne m'en porte pas plus mal.
 
Il n'y a absolument AUCUNE raison sociale économique ou morale de me faire perdre >140 (j'anticipe l'augmentation) euros par an.
 Donc... NON.

Édité par Citan666 le 31/08/2015 à 09:16
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 27