Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Plan numérique : trois jours de formation pour les enseignants

Pour ne pas rester plan-plan
Droit 2 min
Plan numérique : trois jours de formation pour les enseignants
Crédits : pinstock

Afin d’accompagner le déploiement du grand plan pour le numérique à l’école, les professeurs de collège suivront durant cette année scolaire une formation au numérique de trois jours. Les chefs d’établissement et les équipes pédagogiques devraient également être concernés.

Alors que la plupart des élèves français retrouveront le chemin de l’école la semaine prochaine, la ministre de l’Éducation nationale a présenté hier les grands enjeux de l’année scolaire 2015/2016. Le numérique en fait bien entendu partie, le grand « plan » voulu par François Hollande étant censé se déployer à titre expérimental dès cette rentrée dans près de 600 établissements (350 écoles et 220 collèges), en vue d’une généralisation progressive à partir de septembre 2016.

Si l’on savait déjà qu’en vertu de ce plan, un appareil mobile de type tablette ou ordinateur portable serait attribué à chaque élève de cinquième, l’exécutif s’était en revanche montré plus discret s’agissant de la formation des professeurs – ceux-là même qui devront enseigner grâce au numérique, quel que soit leur âge... En mai dernier, le chef de l’État avait en effet promis qu’un « programme exceptionnel de formation des enseignants et des personnels » serait initié sur trois ans, « pour qu'à travers tout le territoire, il puisse y avoir une culture commune du numérique au sein de l'Éducation nationale ».

Informatique et « culture numérique » au programme de ces trois jours de formation

Hier, Najat Vallaud-Belkacem a détaillé les premiers développements de cet effort national de formation, qui aurait selon la Rue de Grenelle « fait l’objet d’un effort financier sans précédent ». Pour le collège « notamment », « trois jours de formation dédiés au numérique » seront ainsi organisés durant l’année scolaire 2015/2016. Les chefs d’établissement, les inspecteurs, les formateurs et les « personnes ressources » devraient être formés au premier trimestre (donc avant la fin 2015). Suivront ensuite les enseignants et les « équipes pédagogiques », d’ici l’été prochain.

Ces formations porteront principalement sur « l’informatique et les sciences du numérique », ainsi que sur la « culture numérique ». Les agents de l’Éducation nationale seront également sensibilisés au pilotage des projets d’établissement liés au numérique, de même qu’à « l’apport du numérique dans les pratiques pédagogiques », affirme le ministère. Manifestement, ces formations sont destinées à ce que chaque professeur intègre davantage le numérique au sein de ses cours. D'autres modules spécifiques pourraient en ce sens être prévus pour ceux qui auront pour rôle d'éveiller les écoliers et collégiens à la programmation, comme le prévoient les projets de programmes applicables à partir de 2016.

La Rue de Grenelle précise au passage que « ces actions seront lancées et accompagnées par l’organisation de plusieurs séminaires nationaux destinés aux cadres et aux formateurs ». Rappelons également que François Hollande avait déclaré que s’agissant de la formation initiale des enseignants, « ce seront les écoles supérieures du professorat et de l'éducation qui veilleront à ce que le numérique puisse être pleinement partie prenante de ce qu'un jeune professeur doit connaître de son métier ».

58 commentaires
Avatar de CrazyCaro INpactien
Avatar de CrazyCaroCrazyCaro- 26/08/15 à 07:55:51

Trop court, mais toujours mieux que rien, je suppose...

Avatar de AirTé Abonné
Avatar de AirTéAirTé- 26/08/15 à 08:03:22

En même temps les nouveaux profs baignent dans l'informatique depuis plusieurs années, normalement.
Il est plus simple d'approfondir leur formation.
Pour les plus anciens, en revanche, ça risque de prendre du temps.

Il y a 15 ans, quand je demandais aux profs de se servir d'Internet pour des devoirs ou pour approfondir les cours, on me riait au nez en me disant que c'était qu'une mode et que ça servira à rien.
Beaucoup ne voulaient pas se mettre à utiliser cet outil par méconnaissance du sujet.

Encore maintenant, dans mes clients, nombreux sont ceux, pourtant dans la quarantaine, qui ne veulent pas utiliser l'informatique. Ils n'ont pas envie d'apprendre à utiliser un nouvel outil.

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 26/08/15 à 08:04:13

Bien, il va falloir faire entrer de force dans la tête de certains enseignants que non, l'écran n'est pas LE MAL !!!! rien que cela, ça risque de prendre 2 jours déjà. Ils vont former aussi les instituteurs et institutrices des écoles maternelles et primaires ?

Avatar de Isshun INpactien
Avatar de IsshunIsshun- 26/08/15 à 08:07:10

3 jours de formation c'est "un effort financier sans précédent".
 
C'est merveilleux de voir que 1 siècle d'automatisation et d'informatisation nous à permis de créer autant de richesses.

Avatar de Xavier.B INpactien
Avatar de Xavier.BXavier.B- 26/08/15 à 08:09:18

Isshun a écrit :

3 jours de formation c'est "un effort financier sans précédent".
 

Le ministère se garde bien entendu de donner le moindre chiffre, mais vu le prix habituel des formations, multiplié par les milliers de profs... ça doit quand même faire une belle addition...

Avatar de Dreamer92 Abonné
Avatar de Dreamer92Dreamer92- 26/08/15 à 08:12:09

Un peu sceptique sur l'efficacité de la mesure alors que déjà certains
enseignants sortent de faculté sans avoir une once de pédagogie ou de
pédopsychologie (avoir les connaissances, c'est bien ; savoir les
enseigner, c'est mieux).
 
Plus sérieusement la phrase "ce seront les écoles supérieures du professorat et de l'éducation
qui veilleront à ce que le numérique puisse être pleinement partie
prenante de ce qu'un jeune professeur doit connaître de son métier "
est - comme d'habitude - bien obscure. Que signifie-t-elle ? Que le
prof de français, poète à ses heures et aussi intéressé par l'informatique qu'un curé par le cul d'une vache, devra devenir expert dans l'art de
débusquer la copie pompée sur le net ou qu'il devra être conscient
qu'un ordinateur pourra bientôt composer un texte à la place de l'élève ?
Qu'un prof de dessin, formé au pinceau et à la gouache, devra aussi se
mettre à la palette graphique ?
 
Que les professeurs aient
conscience de la multiplication des outils à disposition des élèves est
une bonne chose, qu'ils sachent s'en servir en fonction de leur temps
oui... Mais la vulgarisation et l'approximation - inévitables dans un
laps de temps si court - risquent d'avoir un effet confus pour ne pas
dire nul. Au surplus, le budget ainsi débloqué serait peut être mieux utilisé au dégorgement des classes et à l'humanisation de la scolarité !

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 26/08/15 à 08:13:33

3 jours, c'est bien trop court pour ne serait-ce qu'effleurer les notions de base de l'informatique.

Avatar de levhieu INpactien
Avatar de levhieulevhieu- 26/08/15 à 08:15:25

C'est balèze un enseignant: 3 jours pour apprendre l'informatique là où le vulgus pecus a le choix entre quelques années de fac ou une école d'ingénieur ou de nombreuses années de pratique.

Avatar de CUlater INpactien
Avatar de CUlaterCUlater- 26/08/15 à 08:20:27

Bon courage pour caser 3 jours de formation en 4 mois dans le milieu enseignant. Ca râle tous les ans pour finir le programme, alors 3 jours en moins...

Avatar de micdubs INpactien
Avatar de micdubsmicdubs- 26/08/15 à 08:22:46

Pendant les vacances scolaires :D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6