Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Dès octobre, Airbnb prélèvera une taxe de séjour de 83 centimes à Paris

Combien on Paris ?
Droit 2 min
Dès octobre, Airbnb prélèvera une taxe de séjour de 83 centimes à Paris

À partir du 1er octobre, les utilisateurs d’Airbnb qui réservent un logement sur Paris devront s’acquitter d’une taxe de séjour de 83 centimes d’euros, par nuit et par voyageur. D’autres villes françaises devraient suivre.

Airbnb devient « collecteur » de la taxe de séjour

Nous vous l’annoncions il y a une dizaine de jours : le géant de la mise en relation entre particuliers Airbnb se prépare à collecter la taxe de séjour au nom de ses utilisateurs, en vertu d’un décret d’application de la dernière loi de finances, publié au début du mois au Journal officiel. En principe, les loueurs étaient d’ores et déjà tenus de procéder individuellement à un tel prélèvement, et de reverser ensuite les sommes correspondantes à leur commune. Sauf que certains ne le faisaient pas forcément... Avec ces nouvelles dispositions, les sites d’intermédiation peuvent tout simplement le faire à leur place.

Au travers d’un communiqué paru aujourd’hui, Airbnb affirme que « pour les réservations effectuées à Paris à partir du 1er octobre 2015, une nouvelle ligne apparaîtra sur le reçu des voyageurs ». Un montant de 83 centimes, par nuit et par voyageur, sera ainsi systématiquement prélevé (en plus du prix du logement et des traditionnels « frais de service » imposés par Airbnb). Cette somme, qui a vocation à être directement reversée à la ville, correspond au montant de la taxe de séjour fixé par le Conseil de Paris pour les chambres d’hôtes.

airbnb prix

« Nous sommes fiers de lancer ce processus fiscal simple et efficace dans notre première destination mondiale, et de permettre ainsi à Paris de mieux percevoir cette importante source de revenus de la part de nos voyageurs » a déclaré Nicolas Ferrary, directeur France d’Airbnb. Ce nouveau processus pourrait effectivement apporter de substantielles ressources financières au budget de la capitale... Jean-François Martins, adjoint à la Maire de Paris en charge du tourisme, a d’ailleurs applaudi la mesure par voie de communiqué : « Nous saluons cette avancée, que nous demandions de longue date et qui vient renforcer la justice entre les différents acteurs de l’hébergement touristique ». L’intéressé s’est toutefois bien gardé de chiffrer l’impact de cette réforme.

L’administration fiscale pourrait également se frotter les mains, dans la mesure où cette automatisation de la collecte devrait conduire les bailleurs à sortir du bois, avec éventuellement à la clef une requalification de leur activité personnelle en activité commerciale (avec toutes les conséquences sociales et fiscales que cela implique).

De nouvelles villes françaises prochainement concernées

Si Paris fait figure de « ville test », Airbnb ajoute que ce nouveau processus de collecte « sera progressivement étendu à d’autres villes en France ». Interrogé par nos soins, le géant américain ne nous a pour l’heure pas indiqué quelles seraient les nouvelles communes concernées, ni selon quel agenda. Insistons toutefois sur le fait que le montant de la taxe de séjour est fixé par chaque ville, selon des barèmes déterminés au niveau national. Le prélèvement pourrait en ce sens être d’un montant sensiblement différent à Lyon ou à Nantes par exemple.

85 commentaires
Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 25/08/15 à 14:09:44

L’administration fiscale pourrait également se frotter les mains, dans la mesure où cette automatisation de la collecte devrait conduire les bailleurs à sortir du bois, avec éventuellement à la clef une requalification de leur activité personnelle en activité commerciale (avec toutes les conséquences sociales et fiscales que cela implique).

Ou alors les bailleurs arrêteront d'utiliser Airbnb :x

edit : fatigue :x

Édité par eliumnick le 25/08/2015 à 14:10
Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 25/08/15 à 14:13:39

Nous sommes fiers de ... permettre ainsi à Paris de mieux percevoir cette importante source de revenus de la part de nos voyageurs

Ma vue baisse. J'ai beau relire, je ne vois que "Nous sommes fiers d'augmenter nos tarifs pour engrosser des administrations qui n'ont rien à voir sans perdre de revenus".

Avatar de levieuxtoby INpactien
Avatar de levieuxtobylevieuxtoby- 25/08/15 à 14:17:43

Il était temps qu'on se décide à mettre un peu d'ordre dans les services de type Uber. La mise en concurrence c'est une chose, encore faut-il le faire à armes égales. Les cotisations ne sont pas faites pour faire chier le monde.

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 25/08/15 à 14:17:54

gokudomatic a écrit :

Ma vue baisse. J'ai beau relire, je ne vois que "Nous sommes fiers d'augmenter nos tarifs pour engrosser des administrations qui n'ont rien à voir sans perdre de revenus".

"Qui n'ont rien à voir" est faux, ne serait ce que par exemple l'entretien de la voirie. Mais sinon ta formulation est plus honnête :D

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 25/08/15 à 14:19:09

levieuxtoby a écrit :

Il était temps qu'on se décide à mettre un peu d'ordre dans les services de type Uber. La mise en concurrence c'est une chose, encore faut-il le faire à armes égales. Les cotisations ne sont pas faites pour faire chier le monde.

Carrément! A mort le code du travail! Moi aussi je veux pouvoir faire bosser des gamins de 8 ans 16h par jour! Marre de ne pas pouvoir me battre à armes égales avec les chinois!

Avatar de Dakeyras Abonné
Avatar de DakeyrasDakeyras- 25/08/15 à 14:19:26

Ce qui serait intéressant de savoir c'est si AirBnb va transmettre le détail des taxes perçues par logement, ou simplement reverser une somme globale à la commune ? Car effectivement si le détail est envoyé à la commune, ça risque de faire fuir du monde !

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 25/08/15 à 14:20:57

Dakeyras a écrit :

Ce qui serait intéressant de savoir c'est si AirBnb va transmettre le détail des taxes perçues par logement, ou simplement reverser une somme globale à la commune ? Car effectivement si le détail est envoyé à la commune, ça risque de faire fuir du monde !

Au vu des pouvoirs dont dispose Bercy, je penche pour la 1ère solution.

Avatar de MuadJC INpactien
Avatar de MuadJCMuadJC- 25/08/15 à 14:21:01

eliumnick a écrit :

Ou alors les bailleurs arrêteront d'utiliser Airbnb :x

J'ai du mal à voir en quoi ça va changer quoi que ce soit...
ça sera prélevé en plus,......... et c'est tout.

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 25/08/15 à 14:22:38

MuadJC a écrit :

J'ai du mal à voir en quoi ça va changer quoi que ce soit...
ça sera prélevé en plus,......... et c'est tout.

Ben, contrôle fiscal, travail dissimulé, non paiement des charges liés à la fonction de loueur....

Financièrement, ca risque de couter cher.

Avatar de Sigma42 INpactien
Avatar de Sigma42Sigma42- 25/08/15 à 14:22:41

Mouais...
 
Je ne plains vraiment pas les multinationale de l’hôtellerie hein...
Taxer l'économie de particuliers à particuliers je trouverai toujours ça limite...
Car souvent ce sont des revenus d'appoints, et je préfère stimuler les petits acteurs locaux que les mammouth bien établis, les premiers contribuent bien plus à l'économie que les seconds qui relocalisent leurs revenus où ils veulent...

Édité par Sigma42 le 25/08/2015 à 14:23
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9