Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Face à la grogne, Spotify promet de mieux expliquer ses règles de confidentialité

Quand le chat n'est pas là, le Sorry tance
Internet 3 min
Face à la grogne, Spotify promet de mieux expliquer ses règles de confidentialité

La mise à jour récente des conditions générales d’utilisation (CGU) de Spotify a occasionné une vague de protestations sur les réseaux sociaux ou dans la presse notamment. Daniel Ek, son CEO, s’est excusé publiquement, promettant une version corrigée, ou plutôt mieux expliquée, dans les semaines à venir.

Ces nouvelles CGU activées depuis le 19 août autorisent en effet Spotify à accéder aux informations stockées dans votre mobile « comme vos contacts, vos photos ou les autres contenus multimédias ». L’inventaire n’est donc pas limitatif, ouvrant un vaste champ aux pipelines de l’entreprise suédoise. Mieux, une autre disposition permet d’aspirer également les données de géolocalisation de l’utilisateur voire celles amassées par les capteurs de son smartphone afin de déterminer la vitesse de ses mouvements, s’il est en train de marcher, de courir ou en transit.

En plein été, le sympathique service d’écoute de musique en streaming a ainsi révélé ses ombres avec un aspirateur à vie privée. Ce terreau a provoqué de vives inquiétudes dont la BBC a dressé un petit inventaire, avec notamment le parpaing envoyé par Markuss Persson, l’un des fondateurs de Minecraft, annonçant qu’il résiliait son abonnement.

Spotify s'excuse d'avoir été incompris

Sur son blog, le CEO de Spotify, Daniel Ek, a exprimé en fin de semaine dernière ses « excuses » publiques. « Nous sommes en plein déploiement des nouveaux termes et conditions de notre politique de confidentialité, et cela a généré beaucoup de confusions sur le type d’informations auxquelles nous accédons et ce que nous en faisons. Nous aurions dû faire un meilleur travail en communiquant sur la signification des CGU et la façon dont les informations que vous choisissez de partager seront - ou ne seront pas - utilisées ».

Confusions, déficit de « communication »... Les expressions ne laissent pas de place au doute : Spotify n’envisage pas de changer de fusil d’épaule, mais compte simplement soigner l’explication de texte. C’est d’ailleurs l’objet du post de Daniel Ek qui précise que l’accès aux contacts, aux contenus, photos, GPS, etc. sera systématiquement précédé d’une demande expresse que l’utilisateur pourra accepter ou refuser.

Des CGU préfigurant de futurs services personnalisés

Pour les photos, spécifiquement, « nous n’accéderons jamais à vos photos sans votre permission explicite, nous ne scannerons ni n’importeront pas votre bibliothèque ou votre camera roll ». La fonction première de cet accès sera, selon ses dires, de permettre notamment la création de couvertures d'albums personnalisés ou de changer l’image du profil de l’abonné. Pour la localisation, l’enjeu visera à pousser des recommandations musicales propres à telle ou telle zone géographique. La liaison entre Spotify et le micro préfigure l’implantation d’un contrôle vocal dans les futures versions du service. Quant à l’accès aux contacts, il s’agira d’autoriser le partage avec ceux de vos connaissances également inscrites sur le site.

Le service de streaming promet donc de réécrire dans les semaines à venir les parties sensibles de la partition de ses CGU, ou du moins celles mal comprises, histoire de mieux refléter ses éclaircissements. L’expérience en question pourra en tout cas servir de signal d’alarme aux autres sites désireux mettre à jour leurs conditions, sans une très longue phase pédagogique, plus dense que celle orchestrée par Spotify le 17 août dernier. Restera évidemment à lire et apprécier les conditions remaniées de Spotify pour déterminer si les paroles et les actes sont en pleine harmonie.

27 commentaires
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 24/08/15 à 13:13:48

Spotify s'excuse d'avoir été incompris

 Ha ? Ben j'ai bien compris pourtant moi. C'est assez clair. On vous espionne, point. C'est simple à comprendre.

Avatar de Fantassin INpactien
Avatar de FantassinFantassin- 24/08/15 à 13:26:59

"On va vous niquer la vie privée avec un nouvel emballage marketing.... mais ça sera pareil"

Avatar de le duc rouge INpactien
Avatar de le duc rougele duc rouge- 24/08/15 à 13:28:14

Merci pour l'info : hop! désinstallé.

Avatar de digital-jedi Abonné
Avatar de digital-jedidigital-jedi- 24/08/15 à 13:28:20

Mais est-ce que cela entraine la fin du service Spotify si CGV refusés ? C'est toujours d'actualité ?
L'article ne le dit pas, je crois que c'était dans le précédent article.

Avatar de Inny Abonné
Avatar de InnyInny- 24/08/15 à 13:30:54

C'est écrit dans les CGV : si les conditions d'utilisation ne vous plaisent pas, utilisez un autre service.

Avatar de mikfr INpactien
Avatar de mikfrmikfr- 24/08/15 à 13:32:10

digital-jedi a écrit :

Mais est-ce que cela entraine la fin du service Spotify si CGV refusés ? C'est toujours d'actualité ?
L'article ne le dit pas, je crois que c'était dans le précédent article.

ça tombe bien c'est sans engagement  :windu:

Avatar de Jerickø INpactien
Avatar de JerickøJerickø- 24/08/15 à 13:35:49

Pour la version PC c'est pareil ? Je n'ai pas vu d'info dans la news (lu assez rapidement je suis au taf)

Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Avatar de Jean_PeuplusJean_Peuplus- 24/08/15 à 13:36:35

Spotify souhaite simplement accéder à une petite partie des données que vous donnez déjà à Google, Microsoft ou Apple, pas de quoi en faire un foin :transpi:

Ils sont mignons les gens avec leur #QuitSpotify

Ce serait plutôt #ThrowAwayYourSmartphone qu'il faudrait faire pour être logique, mais ça c'est un peu trop demander :fumer:

Édité par Jean_Peuplus le 24/08/2015 à 13:38
Avatar de Jerickø INpactien
Avatar de JerickøJerickø- 24/08/15 à 13:41:20

Jean_Peuplus a écrit :

Spotify souhaite simplement accéder à une petite partie des données que vous donnez déjà à Google, Microsoft ou Apple, pas de quoi en faire un foin :transpi:

Ils sont mignons les gens avec leur #QuitSpotify

Ce serait plutôt #ThrowAwayYourSmartphone qu'il faudrait faire pour être logique, mais ça c'est un peu trop demander :fumer:

Je monte le collectif #découponsnosCB.

Avatar de Ler van keeg INpactien
Avatar de Ler van keegLer van keeg- 24/08/15 à 13:44:38

Ils auraient plus de clients s'ils pensaient à faire des pubs ciblées en fonction de ce qu'on écoute. Parce qu'avoir une pub toutes les 3chansons sur la dernière playlist Filtr spéciale David Guetta quand t'écoutes du rock/folk années 70, comment dire :kill:
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3