Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Parallels Desktop 11 prend en charge Windows 10 et offre Cortana à OS X

OS X aura finalement eu Cortana avant Siri
Logiciel 3 min
Parallels Desktop 11 prend en charge Windows 10 et offre Cortana à OS X

Parallels est devenu un acteur assez connu de la virtualisation depuis le passage des Mac aux processeurs Intel. L’éditeur revient avec une version 11 de son client Desktop. Les nouveautés concernent en particulier Windows 10, dont l’intégration permet d’appeler Cortana directement depuis OS X.

En 2006, lorsqu’Apple a annoncé son passage aux processeurs Intel, beaucoup ont immédiatement pensé aux possibilités qui seraient alors offertes. En se débarrassant de l’architecture PowerPC pour se pencher sur Core, l’univers Windows devenait accessible sans recourir à l’émulation, pratique mais impossible à réaliser sans une perte très conséquente de performances. De fait, les processeurs x86 ont fait d’Apple un constructeur « PC », ouvrant les portes d’une installation native pour le système de Microsoft.

La suite, on la connait : Apple a proposé Boot Camp, un assistant permettant de simplifier cette installation et récupérant automatiquement les pilotes nécessaires. Pour autant, tout le monde n’a pas besoin d’une installation native qui, si elle permet d’obtenir les performances maximales, impose de redémarrer la machine pour basculer entre les systèmes. C’est ici qu’entrent en piste les clients de virtualisation, dont VirtualBox, VMware Fusion, ou encore Parallels Desktop.

Windows 10 s'intègre à OS X et lui offre Cortana

La nouvelle version 11 profite évidemment de la sortie de Windows 10 pour annoncer la prise en charge complète de ce dernier. L’intégration du système est assez poussée et si l’on active le mode Cohérence, on peut dès lors accéder au nouveau menu Démarrer depuis l’icône de l’application dans le Dock. Ce qui permet d’ailleurs d’ouvrir Cortana et de commencer à lui demander des informations via le micro du Mac. L’ensemble fonctionne assez bien, mais la prise en charge du micro pourrait être améliorée. Le volume d’enregistrement est en effet assez faible, même en étant réglé au maximum.

Il est assez intéressant de constater qu’avec cette intégration, Parallels offre à OS X son premier vrai assistant vocal, avant même qu’Apple ne le fasse. La firme de Cupertino dispose effectivement de Siri depuis des années, mais ne l’a jamais intégré dans son système fixe. L’arrivée prochaine d’El Capitan n’y changera d’ailleurs rien.

Une hausse toujours bienvenue des performances

Parallels annonce en outre une hausse significative des performances, de l’ordre de 20 % sur les opérations de fichiers, et jusqu’à 50 % sur les temps de démarrage et d’extinction du système. Dans la pratique, il est clair que le démarrage de la machine virtuelle est extrêmement rapide et on a du mal à voir la différence avec une installation native. Ironiquement, cette dernière est même un peu plus lente, car le redémarrage du Mac repasse par la phase d’initialisation de l’UEFI et la bascule sur Boot Camp, qui consomme toujours plusieurs secondes. Les copies et déplacements de fichiers sont effectivement rapides, mais il est difficile de dire s’ils le sont davantage qu’avec la version 10 de Desktop.

Notons également un nouveau mode Voyage, qui permet de signaler à Windows que le Mac fonctionne sur batterie et qu’il doit donc consommer moins d’énergie.

Des éditions Pro et Business pour les développeurs et les entreprises

Parallels Desktop, à l’instar de VMware Fusion, est une solution payante. L’édition classique est toujours vendue au tarif de 79,99 euros et peut créer des machines virtuelles comprenant un maximum de 4 processeurs et 8 Go de mémoire vive. Une version de test complète mais limitée à 14 jours est par ailleurs disponible. Parallels propose également deux éditions supplémentaires, vendues sous forme d’abonnement et destinées aux entreprises :

  • Pro Edition, 99,99 euros par an : jusqu’à 16 processeurs et 64 Go de ram pour les machines, compatibilité avec Visual Studio, Docker, Jenkins, Chef et autres, outils spéciaux pour le réseau et assistance 24/24, 7/7, abonnement Access offert (bureau distant)
  • Business Edition, 99,99 euros par an ou 179,99 euros pour deux ans : mêmes caractéristiques que l’édition Pro, sans Access, mais avec une clé unique pour l’ensemble du parc informatique et des outils spécifiques pour la gestion centralisée 

Notez enfin que Parallels Desktop 11 se veut déjà pleinement compatible avec El Capitan. Le système n'étant toutefois pas terminé, on imagine qu'une mise à jour sera disponible après la sortie commerciale du nouveau système.

20 commentaires
Avatar de Le-Glod INpactien
Avatar de Le-GlodLe-Glod- 21/08/15 à 09:57:42

J'ai jamais compris l'interret des macueux d'avoir Windows dans leur machine, si on achete un Mac c'est qu'on ne veut pas entendre parler de Windows !! Bon apres ya les jeux :francais:

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 21/08/15 à 10:00:42

Le-Glod a écrit :

J'ai jamais compris l'interret des macueux d'avoir Windows dans leur machine, si on achete un Mac c'est qu'on ne veut pas entendre parler de Windows !! Bon apres ya les jeux :francais:

:fumer:

applis spécifiques, dév web multiplateforme, logiciel lié à un matériel particulier dispo que sous win.. y'a des tas de raisons :D
Les jeux, même si en virtualisation ça s'est amélioré, vaut mieux rebooter sous bootcamp niveau perfs (ou alors jouer à des vieux trucs pas gourmands) :chinois:

Avatar de Whinette INpactien
Avatar de WhinetteWhinette- 21/08/15 à 10:01:05

Pas mal de dev bossent sous macos, et ces dev peuvent aussi travailler pour Windows !

Avatar de nekogami INpactien
Avatar de nekogaminekogami- 21/08/15 à 10:22:03

Pas mal de dev boss sous OSX parce que grosso merdo, c'est la seul plateforme qui peux donner accès à toutes les plateform (pour test et/ou dev).

Avatar de Z_cool Abonné
Avatar de Z_coolZ_cool- 21/08/15 à 10:25:50

il manque le plus important dans votre article:
 
-il se passe quoi si Siri se met a parler a Cortana ?
-n'y a t il pas des risques que ces deux Inteligences Artificiel nous fasse des petits ?
 
 
 ;)
 
 

Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 21/08/15 à 10:29:39

https://youtu.be/tYZ5gAQMJg8 :troll:
 
 
:transpi:

Édité par Reznor26 le 21/08/2015 à 10:30
Avatar de pyro-700 INpactien
Avatar de pyro-700pyro-700- 21/08/15 à 10:38:19

ca cartona !!!!

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 21/08/15 à 11:15:42

Z_cool a écrit :

il manque le plus important dans votre article:
 
-il se passe quoi si Siri se met a parler a Cortana ?
-n'y a t il pas des risques que ces deux Inteligences Artificiel nous fasse des petits ?
 
 
 ;)

:mdr: Et ainsi naquit Skynet :D

Reznor26 a écrit :

https://youtu.be/tYZ5gAQMJg8 :troll:
 
 
:transpi:

Faut que je regarde ca ce soir

Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 21/08/15 à 11:18:48

En fait c'est juste une pub de Nokia un peu trollesque, t'attends pas à quelque chose d'incroyable. :transpi:

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 21/08/15 à 11:21:46

Ce n'est pas grave, si ca me rire, ca sera bon :D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2