Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Uber lève 100 millions de dollars chez Tata

La famille c'est important
Economie 3 min
Uber lève 100 millions de dollars chez Tata
Crédits : Uber

Après avoir réussi fin juillet une levée de fond le valorisant à 50 milliards de dollars, Uber, le géant des VTC cherche à se renforcer sur un marché clé : l'Inde. Il ne part toutefois pas seul à l'aventure, puisque Tata, l'un des plus gros conglomérats industriels du pays, l'accompagne avec un investissement d'environ 100 millions de dollars.

Les choses bougent rapidement chez Uber en ce moment. La start-up spécialisée dans les VTC a réussi à boucler un important tour de table à la fin du mois de juillet qui grâce à un milliard de dollars d'investissements glanés auprès de Microsoft, mais également de Bennet Coleman & Co, une banque d'investissement détenue par un groupe indien de médias.

Cette opération portait à 5 milliards de dollars le cumul de fonds levés par Uber depuis sa création, et elle lui a surtout permis de franchir la barre des 50 milliards de dollars de valorisation. C'est davantage que Facebook lors de son introduction en bourse.

Un milliard d'investissements pour écraser la concurrence en Inde

L'Inde sera à l'horizon 2022 le pays le plus peuplé du monde, et le niveau de vie de sa population augmente régulièrement. Il s'agit donc d'un marché important pour bon nombre d'entreprises et Uber ne fait pas exception. La société américaine y a déjà établi ses activités et selon le Financial Times,  elle comptabiliserait déjà un total d'environ 200 000 trajets chaque jour sur ce territoire. 

Seulement Uber n'est pas la seule entreprise de VTC dans le pays et doit faire face à la concurrence de Ola, une société qui propose à ses clients une solution de covoiturage en taxi. Ola a déjà levé un peu plus de 400 millions de dollars, notamment auprès du géant nippon SoftBank, et profite d'une valorisation d'environ 2,4 milliards de dollars.

Pour contrer la croissance de son concurrent indien, Uber a annoncé fin juillet qu'il investirait 1 milliard de dollars. Une somme conséquente qui n'effraie pas pour autant les investisseurs locaux, l'un d'entre eux expliquant sous couvert d'anonymat au Financial Times que cette manœuvre « n'est évidemment qu'une tentative pour intimider les investisseurs lors du prochain tour de table d'Ola. Mais ça ne marchera pas. Ola aura beaucoup d'argent pour se défendre ». Uber a également précisé que la même somme sera investie en Chine, certainement pour les mêmes raisons. 

Tata entre dans la danse

L'aventure indienne d'Uber aurait pu se limiter à ça, mais c'était sans compter sur le réveil du groupe Tata, un conglomérat industriel géant comptant une petite centaine d'entreprises, pour un chiffre d'affaires supérieur à 110 milliards de dollars par an. Il dispose notamment d'une banque d'investissement, Tata Opportunities Fund (TOF) qui lui permet de prendre des participations dans diverses entreprises et à notamment injecté des fonds dans Baidu, ou American Express.

Le mastodonte indien a annoncé avoir fait « un investissement significatif » sur Uber, afin d'aider la start-up américaine à étendre ses services dans le pays. Pour l'heure elle compte 150 000 chauffeurs inscrits dans 18 villes, ce qui lui permet de conserver une part de marché d'environ 35 % dans le pays sur son secteur d'activité.

Selon le Financial Times et le New York Times, qui citent tous deux une source anonyme proche du dossier, le montant de la transaction serait de l'ordre de 100 millions de dollars. D'après TOF, ces fonds pourraient servir à aider les futurs chauffeurs Uber à acquérir des véhicules pour leur activité : « Qu'est-ce qui pourrait améliorer l'offre en Inde ? Il vous faut des chauffeurs, et vous avez besoin de leur fournir des voitures, vous avez besoin de leur permettre de financer leurs voitures et tout le reste ». Un point qui intéresse Tata au plus près, sa principale source de revenus étant justement la construction automobile. 

36 commentaires
Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 20/08/15 à 09:21:43

Est-ce que Tonton sait ça?

Avatar de dodo021 INpactien
Avatar de dodo021dodo021- 20/08/15 à 09:23:52

J'aimerais bien avoir une tata aussi riche :craint:

Avatar de KarLKoX INpactien
Avatar de KarLKoXKarLKoX- 20/08/15 à 09:29:44

dodo021 a écrit :

J'aimerais bien avoir une tata aussi riche :craint:

:huit:

Avatar de sum0 INpactien
Avatar de sum0sum0- 20/08/15 à 09:30:32

Allez Tata :transpi:

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 20/08/15 à 09:31:08

Dans trois jours, ma tata elle m'emmène à la mer pour me noyer. :craint::francais:

Avatar de Haemy INpactien
Avatar de HaemyHaemy- 20/08/15 à 09:49:05

 Ils vont se faire de l'argent sur le dos de gens lambda qui auront la malchance de mettre leurs vies en danger à chaque nouveau client( aucune sécurité pour le conducteur qui peut tomber sur un taré,meurtrier, violeur etc vu que la plupart sont pauvre ).

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 20/08/15 à 09:54:09

ça fait une grosse tarte

Avatar de xen0m INpactien
Avatar de xen0mxen0m- 20/08/15 à 09:59:57

Pessimiste de nature, expérience malheureuse, auditeur de BFMTV ?

Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 20/08/15 à 10:00:18

Tata, c'est vraiment un nom qui n'est pas destiné à l'exportation en France :transpi:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 20/08/15 à 10:21:02

J'ai contacté TF1, Charles Villeneuve est sur le coup, tu vas passer dans 7 à 8 et Confessions intimes, ton heure de gloire :ouioui:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4