Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Projet Ara : le smartphone modulaire de Google repoussé à 2016

Une annonce aussi en kit
Mobilité 3 min
Projet Ara : le smartphone modulaire de Google repoussé à 2016

Le lancement commercial du projet Ara n'aura pas lieu cette année. Le smartphone en kit du groupe de recherche Google ATAP ne sera finalement pas lancé à Puerto Rico comme prévu mais dans un ou plusieurs endroits aux États-Unis, encore non-précisés... alors que l'équipe n'a toujours pas présenté de version entièrement fonctionnelle.

C'est par une série de tweets que l'équipe du projet Ara, le smartphone modulaire de Google ATAP, a annoncé la nouvelle. L'appareil ne sera finalement pas entre les mains des habitants de Puerto Rico en 2015, comme il était prévu jusqu'ici. Pour rappel, il s'agit d'un smartphone sous Android accompagné de modules interchangeables, censé s'adapter entièrement à l'utilisateur, pour un coût réduit. Selon l'équipe, le lancement pilote s'effectuera donc l'année prochaine dans un nouvel emplacement aux États-Unis, promet-on.

Le choix de Puerto Rico n'était pas innocent : les habitants de ce territoire incorporé aux États-Unis, dans les Antilles, accèdent à Internet en très grande majorité par leurs téléphones. Comme nous l'expliquions en mai, c'est donc à la fois un bon endroit pour tester son modèle de distribution de modules à bas prix et pour travailler avec le régulateur des télécoms (la FCC) sur l'homologation du terminal, dont les pièces peuvent constamment changer. Las, le choix se portera donc vers un autre endroit, sans justification publique pour le moment, même si l'équipe promet que ce n'est pas un « adieu » à Puerto Rico.

Pour expliquer le retard, le compte Twitter évoque un trop grand nombre d'itérations de son appareil, qui ont pris plus de temps que prévu. Le planning était effectivement ambitieux, tant les défis techniques étaient nombreux. Lors de la dernière présentation publique fin mai, le prototype ne semblait pas aussi avancé que promis. L'équipe a montré le démarrage, la navigation et le changement à chaud d'un module sur ce qui ressemblait fort au deuxième prototype, alors que le troisième devait déjà être prêt à ce moment. Un des problèmes signalés précédémment par l'équipe est le système d'électro-aimant utilisé pour fixer les modules au smartphone. Si les modules sont bien tenus en place, cette aimantage interfèrerait avec les communications entre ledit module et le smartphone, qui se font par induction.

Google était resté très vague sur la date de lancement, se contentant d'un « avant la fin 2015 », dont les concepteurs de modules eux-mêmes ne semblaient pas savoir grand-chose. Le report à 2016 serait donc surtout le signe que le défi technique est plus grand qu'attendu pour l'équipe. Le temps presse tout de même : les projets du groupe ATAP ont deux ans pour passer de l'idée à un objet commercialisable. Si les partenaires et concepteurs de modules ont déjà répondu présents, la commercialisation reste donc à lancer. La forme du pilote pourrait aussi être influencée : à Puerto Rico, l'équipe comptait distribuer son smartphone et les modules dans un camion ambulant, qu'ils estimaient adapté à la région. Il n'est pas sûr qu'ils maintiennent cette méthode en passant aux Etats-Unis.

56 commentaires
Avatar de UpByvM_jEBXe3b INpactien
Avatar de UpByvM_jEBXe3bUpByvM_jEBXe3b- 18/08/15 à 09:23:20

 cette aimantage interfèrerait avec les communications entre ledit module et le smartphone, qui se font par induction
 
C'était le principal problème qui avait été remonté par mal d'ingénieurs à l'époque de la sortie de la vidéo de PhoneBloks qui avait lancé le ramdam.

Avatar de fred131 INpactien
Avatar de fred131fred131- 18/08/15 à 09:26:42

Tiens le fait que Puerto Rico est un Etat en faillite ne serait pas étranger à cette décision ? Le plus beau c'est qu'il est illégal de les aider mais qu'en plus personne dans l'Etat fédéral ne souhaite le faire...
 

 C'est vrai que pour utiliser son smartphone faut pouvoir le recharger et que les antennes soient alimentées ...
 

 Après, si le téléphone n'est pas prêt, ça ne doit pas aider. Pourquoi aimanter les composants ? un système de clips serait plus simple ou une "grille" qui enserre les composants ?

Avatar de Lasout Abonné
Avatar de LasoutLasout- 18/08/15 à 09:28:50

Pour l'aimantation, c'est peut être une question de durabilité j'imagine. D'autant que ce type de concept est censé tendre vers une certaine durabilité du châssis justement, un peu comme un boitier PC. Si le truc prend du jeu après 3-4 remplacements de composants, c'est pas terrible.

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 18/08/15 à 09:29:22

A noter quand même que ce ne sont pas des "electro aimants" (donc magnétisme généré par un courant Electrique ), mais d'aimants "electro permanant". Ce sont 2 aimants permanents qui passent d'un état "fort / faible". 
 
Il a consommation de courant pour changer d'état, mais après ce sont les aimants permanents qui font le travail => 0 consommation. 

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 18/08/15 à 09:31:41

le gros avantage du modèle actuel est le fait que en mode "aimantage fort", tu ne peux pas sortir le module (hors avec un outil ou un gros choc), et que le positionnement est "stable" sur les contacts => pas de jeu.
 
 Avec un modèle en clips, tu as plus de chance d'avoir du jeu et de l'usure.

Avatar de Strimy Abonné
Avatar de StrimyStrimy- 18/08/15 à 09:32:30

L'inverse aurait été rigolo ! Ton téléphone tombe en morceaux quand la batterie est vide :D

Avatar de Vachalay INpactien
Avatar de VachalayVachalay- 18/08/15 à 09:34:04

Le projet s'est suicidé, c'est le Ara Kiri ...

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 18/08/15 à 09:34:05

un bon moyen de savoir si son téléphone a de la batterie ... ah j'ai perdu l'appareil photo, il faut que je trouve une prise ...

Avatar de DayWalker Abonné
Avatar de DayWalkerDayWalker- 18/08/15 à 09:37:07

Le projet en voie de  Hara Kiri ?
 
 Enfin, personnellement, je n'y crois pas, à ce projet.
 
Si on doit pour chaque module avoir un package individuel, il faut plus de matériaux pour pouvoir les assembler. A l'heure où l'on utilise des batteries non amovibles pour gagner en volume, c'est carrément aller en contre courant, pourqu'à configuration matérielle identique (CPU/GPU/Mémoire/APN/Capteurs/Batterie), la version "Ara" risque d'être nettement plus volumineuse, avec bien plus de matériaux et de pièces (et le prix a de fortes chances de s'en ressentir)

Édité par DayWalker le 18/08/2015 à 09:41
Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 18/08/15 à 09:41:43

C'est quoi cette histoire d'induction ? C'est pour la communication? J'ai peur de mal comprendre la phrase.

Strimy a écrit :

L'inverse aurait été rigolo ! Ton téléphone tombe en morceaux quand la batterie est vide :D

En effet. Mais pense au ridicule de la situation si le port USB est mort et la batterie déchargée : plus possible de retirer les éléments.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6