Livebox 3 : Orange doit combler son retard sur la concurrence

Son futur en dépend

Le 21 novembre prochain, un évènement important pour ne pas dire capital aura lieu : Orange présentera sa future Livebox, pour une sortie probable fin 2012 ou début 2013. Un tournant pour le FAI n°1 en France, alors que toute la concurrence dispose d'un produit bien supérieur à l'actuelle Livebox.

La publicité pour la Livebox 3 ressemblera peut-être à ça.

Des couacs internes bien coûteux

Orange n'a plus le choix et l'échec de sa prochaine Livebox est exclu. Il faut dire que le FAI compte près de 10 millions d'abonnés Internet, soit autant que Free et SFR réunis. Une domination historique du marché qui devrait imposer à l'opérateur d'être la locomotive du marché. Il n'en est cependant rien, Orange accusant même un retard particulièrement important sur ses concurrents, Free et SFR ayant lancé leur box haut de gamme il y a près de deux ans maintenant.

 

Aujourd'hui, Orange est tel un village peuplé d'irréductibles ingénieurs résistant encore et toujours à la technologie. Même par rapport aux anciennes box concurrentes (Neufbox NB5 ou Freebox v5), la Livebox actuelle est loin d'être un foudre de guerre. Comment expliquer alors un tel retard de la part du n°1 du secteur, dominé quasi systématiquement par Free et Bouygues Télécom en termes de recrutements de nouveaux abonnés ?

 

Selon nos informations, Orange travaille en fait sur de nouveaux boitiers (Internet et TV) depuis de très nombreuses années, sachant que la première Livebox 2 a désormais plus de trois ans d'existence pour rappel (une légère évolution ayant vu le jour en 2011). Seul problème, le FAI a dû annuler plusieurs Livebox, des oppositions stratégiques ont éclaté au sein de l'entreprise et le développement a en partie été externalisé.

 

Les ingénieurs d'Orange ont donc travaillé sur divers projets différents, ce qui explique la sortie tardive de la Livebox 3. Ces couacs internes sont aussi la raison principale du coût extrêmement élevé mis sur la table par l'opérateur afin de développer cette box, à savoir 120 millions d'euros. Une fortune, dévoilée par notre confrère Euro TMT, mais qui n'a cependant pas été confirmée par Orange.

 

Après avoir passé de nombreux obstacles, la Livebox 3 verra donc bien le jour d'ici quelques semaines. Fabriquée par Sagemcom, la box est déjà Wi-Fi certified (802.11a, b, g, n, h) elle devrait s'accompagner d'un tout nouveau décodeur TV, proposé à part donc. À l'instar de la dernière Livebox Pro lancée fin avril, elle devrait logiquement être compatible VDSL.

Orange n'a pas le choix

Nous ne savons que peu de choses sur ce futur couple de boîtiers, hormis que l'expérience de télévision et que l'ergonomie seront améliorées. Néanmoins, ce dont nous pouvons être certains, c'est que cette box devra obligatoirement être performante. De nombreuses raisons impliquent ce fait, en voici quelques-unes :

  1. Une bonne box est aujourd'hui un critère de choix pour les Français. Avant la sortie de la Freebox Révolution, Free ne recrutait quasi plus d'abonnés. Depuis deux ans, ses niveaux sont excellents et l'arrivée de Free Mobile n'a fait qu'amplifier le phénomène, ceci grâce aux réductions offertes en tant que Freenautes. Bouygues, grâce à sa position de petit poucet, son partenariat avec Numericable et sa nouvelle box Sensation, progresse aussi fortement. 
     
  2. Orange doit sa position dominante sur le marché grâce à sa présence nationale et à l'absence de concurrence viable dans certains territoires. Néanmoins, les dégroupages des concurrents augmentent sans cesse et l'avantage d'Orange dans ce secteur se réduit donc comme peau de chagrin. Proposer une mauvaise box et donc un service moyen sera préjudiciable de façon indéniable.

  3. SFR, avec sa box Evolution, est aujourd'hui le deuxième acteur le plus en retard dans le domaine après Orange. Or non seulement l'Evolution ne gère pas le VDSL, mais ses niveaux de recrutements de nouveaux abonnés internet sont ridiculement faibles. En somme, SFR va devoir lancer une nouvelle box dans les mois à venir s'il veut inverser la tendance et suivre la marche du VDSL. Forcément, la Livebox 3 d'Orange souffrira de la comparaison avec la Freebox Révolution, la BBox Sensation ou encore LaBox de Numericable, mais aussi bien évidemment avec la future box de SFR, qui sera assurément performante (à moins que SFR souhaite s'auto-saborder).

Pour le moment, outre sa présence dans les territoires non dégroupés par la concurrence, le seul avantage dont dispose Orange est son avance dans le secteur du très haut débit, hormis Numericable qui est un cas à part. En effet, l'opérateur historique commence à passer la vitesse supérieure en matière de fibre optique (FTTH), avec déjà 144 000 abonnés, et son rythme de recrutement commence à s'accélérer. Ceci alors que SFR, Free et Bouygues Télécom sont bien loin de faire des étincelles dans le secteur, tout du moins pour l'instant.

 

Néanmoins, aujourd'hui, le marché du Net reste porté par l'ADSL, ce que nous pouvons déplorer d'ailleurs. Si Orange souhaite retrouver des couleurs, il devra obligatoirement dévoiler le 21 novembre prochain une Livebox 3 digne de ses concurrents, et surtout digne de ses clients, car ce sont aussi eux les grands perdants de cette situation, et ils sont tout de même 10 millions. Réponse dans une dizaine de jours.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !