Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Windows 10 : « les serveurs d'activation ont été surchargés »

On ne s'en doutait pas
Logiciel 5 min
Windows 10 : « les serveurs d'activation ont été surchargés »
Crédits : Hlib Shabashnyi/iStock/Thinkstock

Windows 10 est en cours de déploiement et la migration va s'étaler sur plusieurs semaines. Mais tout n'est pas rose pour bon nombre d'utilisateurs. Certains problèmes puisent leur source dans un manque de communication de Microsoft, mais d'autres sont plus techniques et proviennent en partie de la surcharge des serveurs.

Microsoft avait à cœur de réussir son lancement de Windows 10, et c’est en partie le cas. Chez beaucoup, le système s’est installé via Windows Update, et même si les utilisateurs doivent se faire aux nouveautés (particulièrement s’ils viennent de Windows 7), l’expérience n’a pas été gâchée par des soucis techniques.

Mais tout le monde ne peut pas en dire autant. Loin de là d’ailleurs, et il suffit de lire les centaines de commentaires sur nos différentes actualités, mais aussi chez nos confrères et à travers les réseaux sociaux pour s’en rendre compte. D'ailleurs beaucoup reprochent à Microsoft les messages d'erreur affichés dans certains cas, qui sont un peu cryptiques :

Procédure d'activation : de nombreux problèmes

Le souci le plus souvent rencontré est celui de l’activation. Les questions sont tellement nombreuses sur cette thématique qu’en dépit des réponses fournies dans notre actualité sur les types de mise à jour et d'installation, beaucoup restaient en suspens. Le souci le plus commun semble être lié à l’installation de la mise à jour en passant par l’utilitaire fourni par Microsoft. Ceux qui ne souhaitent pas attendre que Windows Update déclenche l’opération peuvent en effet quand même la lancer par ce biais ou via l’ISO, soit en extrayant les données qui y sont contenues, soit en préparant une clé USB. Il s'agit d'un scénario de migration normalement supporté par Microsoft.

Problème : vous avez été nombreux à nous signaler que Windows 10 refusait de s’activer après une telle installation. Les techniques déjà données n’ont fonctionné que dans une petite partie des cas, certains ayant même triomphé de cette difficulté en appuyant simplement de nombreuses fois sur le bouton « Activer Windows ». Nous avons alors émis l'hypothèse que les serveurs d'activation eux-mêmes pouvaient avoir été surchargés, la firme ayant évoqué 14 millions de migrations sur les premières 24 heures.

« Nous surveillons continuellement les retours et les réseaux sociaux »

Dans un premier temps, l'éditeur n'a pas souhaité réagir sur ce point. Florent Pélissier, chef produit Windows chez Microsoft France, nous a indiqué que, globalement « la migration se passait bien ». Il s’est dit conscient cependant que des problèmes existaient : « Mais nous surveillons continuellement les retours et les réseaux sociaux pour faire remonter les informations. Terry Myerson l’avait annoncé, nous adaptons nos vagues de migrations au jour le jour, et il y a sûrement des choses à améliorer ».

Parmi ces dernières, la communication mérite une attention particulière. En amont déjà, car l’application de réservation ne s’embarrassait pas de détails : elle montrait essentiellement quelques nouveautés importantes et informations, et renvoyait pour le reste vers la FAQ officielle. Cette dernière, même si claire et bien pensée, manque de nombreuses informations. Le processus était pensé pour être transparent, mais il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'un changement de système d'exploitation, une opération loin d'être anodine. 

Pour Florent Pélissier, les informations sont bien là, et le Store devrait proposer l’activation, ou au moins la procédure par téléphone. Notre expérience a montré que ce n'était pas aussi simple. Nous avons ainsi dû analyser des dizaines de cas différents pour palier le manque de communication de l'éditeur, qui se refusait à répondre précisément à de nombreuses questions avant le lancement.

Des serveurs d'activation surchargés, une expérience qui devrait s'améliorer

Dans un second temps, Microsoft nous a cependant confirmé plusieurs points. D'une part, que « certains scénarios de migration provoquent des problèmes avec l'activation ». Comme pour le reste, les retours sont collectés et « plusieurs investigations sont en cours ». La documentation sera « mise à jour progressivement » pour intégrer de nouvelles réponses, mais aucun délai ne nous a été communiqué. D'autre part - et c'est un point crucial - que « les serveurs d'activation ont été surchargés ».

Il n'est de fait pas étonnant qu'une partie des utilisateurs n'aient pas pu activer leur machine, mais l'équipe du support technique nous a certifié que ces problèmes allaient être résolus. Par ailleurs, la société recommande que les utilisateurs se tournent vers deux sources de support en cas de difficultés. La première est Microsoft Answers, où l'on peut directement poser des questions (en français). L'autre est l'application dédiée au support et intégrée à Windows 10.

Windows 10 Activation Store

Si ces problèmes de surcharge ne sont pas étonnants, on regrette tout de même que le terrain n'ait pas été mieux préparé. Microsoft a visiblement cherché à présenter la migration vers Windows 10 comme une opération triviale et ce type de difficulté nuit clairement à l'expérience utilisateur.

On se demande également pourquoi Windows reste encore basé sur un ancien système d'activation par clé : il aurait été beaucoup plus simple, pour ceux qui le souhaitent, de baser l’activation sur le compte Microsoft. Un système non seulement déjà utilisé avec Office 365 - qui possède une interface efficace pour centraliser statut d’activation et téléchargements - mais qui a également servi dans les dernières préversions du système pour les inscrits au programme Insider.

Nous referons donc un point dans quelque temps afin de vérifier si la situation s’est arrangée. Si Microsoft tient sa promesse d'améliorations quotidiennes sur les migrations et sur l'enrichissement de sa documentation, les prochaines mises à jour devraient nettement mieux se passer.

147 commentaires
Avatar de JR_Ewing INpactien
Avatar de JR_EwingJR_Ewing- 31/07/15 à 16:07:07

Ah c'est pour ça que j'en ai chié pour activer mon portable HP sous Win 8.1 et ma tablette HP Stream pareil sous W8.1! :cartonrouge: Pourtant les licences étaient officielles car c'est l'OS installé d'origine.

Pour le portable j'ai utilisé Windows Update, et pour la tablette j'ai utilisé l'outil MS pour télécharger W10.

Avatar de INtoTheWild Abonné
Avatar de INtoTheWildINtoTheWild- 31/07/15 à 16:10:56

 "Il n'est de fait pas étonnant qu'une partie des utilisateurs n'aient pas activer leur machine"
 
Attention, petite erreur ;)

Avatar de La Loutre INpactien
Avatar de La LoutreLa Loutre- 31/07/15 à 16:12:09

On se demande également pourquoi Windows reste encore basé sur un ancien système d'activation par clé : il aurait été beaucoup plus simple, pour ceux qui le souhaitent, de baser l’activation sur le compte Microsoft. Un système non seulement déjà utilisé avec Office 365 - qui possède une interface efficace pour centraliser statut d’activation et téléchargements - mais qui a également servi dans les dernières préversions du système pour les inscrits au programme Insider.

Très bonne question parce que ça commence à sentir le vieux ce système.

Avatar de MasterDav INpactien
Avatar de MasterDavMasterDav- 31/07/15 à 16:13:43
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 31/07/15 à 16:16:43

les serveurs d'activation ont été surchargés

Ceci est une preuve du succès de Windows 10 \o/

Avatar de MasterDav INpactien
Avatar de MasterDavMasterDav- 31/07/15 à 16:18:54

D'ailleurs cette partie de l'article est en partie fausse: le système d'activation de Win10 est basé sur un HardwareID (ou InstallationID) stocké chez MS.
La clé (récupérée sur l'ancien OS ou achetée en boite) ne sert qu'à la première activation d'un Win10 sur un matériel donné, toutes les installs suivantes sur ce même matériel seront automatiquement activées sans rentrer de clé.

Édité par MasterDav le 31/07/2015 à 16:20
Avatar de La Loutre INpactien
Avatar de La LoutreLa Loutre- 31/07/15 à 16:23:23

Oui ça j'ai bien compris, mais l'idée que pour la première installation il faille une clé même si pour les version officièles de Win7/8/8.1 pour le passage à Win10, elle n'est pas demandée.
Je parle pour des versions tipiak.

Par contre, tu vas pouvoir me répondre, j'ai un emplacement libre dans mon portable pour rajouter un 4ème SSD mSata, si j'en rajoute un, il va me redemander une clé Win10 ou celle que j'ai eu avec mon Win 8.1 suffira ou il va se baser sur mon hardware ?
Sachant que je rajoute une pièce et non que je la change.

Édité par Aces le 31/07/2015 à 16:24
Avatar de Davco INpactien
Avatar de DavcoDavco- 31/07/15 à 16:29:40

C'était assez aisément devinable qu'il y avait surcharge. Pas mal de gens ont réussi à activer le lendemain (jeudi), là où ça avait failli le mercredi. Bon après, bien évidemment, il n'y a pas que ça, c'est certain, mais c'est une des causes de ce bins.

Édité par Nerdebeu le 31/07/2015 à 16:30
Avatar de MasterDav INpactien
Avatar de MasterDavMasterDav- 31/07/15 à 16:31:03

En fait j'ai profité de ton post pour pas requoter la même chose mais ça s'adressait surtout à Vincent :p

Pour ta question, je viens de rajouter un disque à ma VM et même après format puis reboot l'OS est toujours activé. (7ultix64 loadé upgradé en 10 pro qui indique une licence retail)
J'en déduis donc que ce changement d'hardwareID n'est pas suffisant pour faire sauter l'activation, ce qui tend à confirmer ce qui est sur ce site.

Avatar de jeje07bis Abonné
Avatar de jeje07bisjeje07bis- 31/07/15 à 16:32:05

hier téléchargement avec l'utilitaire microsoft depuis windows 7 : débit : 150 Ko/s

au bout de 5-6 heures j'en ai eu marre  : J'ouvre la RTM en VM et je lance le téléchargement. Débit : 1.7 Mo/s
 

 j'ai toujours pas compris d'ou vient cette différence de débit.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 15