Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

La lutte anti-drones entre officiellement dans les priorités de l’armée française

Phantomas
Droit 3 min
La lutte anti-drones entre officiellement dans les priorités de l’armée française
Crédits : windjunkie/iStock

François Hollande a promulgué hier le projet de loi « actualisant la programmation militaire pour les années 2015 à 2019 ». Publié ce matin au Journal officiel, ce texte s’intéresse entre autres à la question des drones, quelques mois après que différents survols de centrales nucléaires ou de lieux tels que l’Élysée aient fait les gros titres.

Sans porter de véritable mesure législative applicable aux drones, la nouvelle loi de programmation militaire pose différents objectifs en matière de défense du territoire national. Il est ainsi prévu que la sûreté aérienne protège la France de « toute menace aérienne, quelle qu'elle soit (aéronefs, drones...) ». Les récents survols illicites de sites sensibles ont visiblement marqué le législateur. « Compte tenu de l'apparition récente de la menace constituée par les drones, une première réponse sera mise en place, avant la fin 2015, par l'achat de moyens existants (capteurs et effecteurs) » indique ainsi la « LPM ».

Le déploiement de ces équipements n’est toutefois pas une grande surprise. En mai dernier, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) nous avait expliqué travailler, sur demande de l’exécutif, à la mise en œuvre de solutions opérationnelles de détection et de neutralisation de drones : « Sur la partie capacitaire, il y a eu des tests à capsule, dans le sud-est de la France, où on a testé tout ce qui existe sur le marché. On a eu une vingtaine d'industriels, une quarantaine de briques technologiques permettant de détecter un drone, de les neutraliser, etc. Parallèlement, on a lancé un appel à projets. Deux projets ont été retenus, et peut-être bientôt un troisième. C’est avec ces projets qu’on va développer sous 12 à 18 mois un démonstrateur qui permettra de répondre à tous les défis qui sont posés. »

La lutte anti-drones dans les priorités de recherche

Les « priorités 2014-2019 » en matière de recherche et technologie (R&T) ont d’autre part été revues afin d’y intégrer spécifiquement « la lutte antidrones ». Autrement dit, ce secteur est quasiment assuré d’obtenir des crédits en vue de travaux spécifiques, aux côtés par exemple de la préparation des évolutions du Rafale, de la cyberdéfense ou bien encore de « l'exploitation et [du] traitement des données de renseignement ».

Et pour cause. Les drones sont expressément rangés dans le rayon « des risques et des menaces qui augmentent » selon la loi de programmation militaire. « La diffusion rapide de nombreuses technologies duales issues des marchés civils induit également des fragilités inédites, voire des risques de rupture difficilement prévisibles. C'est le cas des minidrones et microdrones, aériens, terrestres ou marins, de la banalisation de la biologie moléculaire et de la fabrication par les technologies numériques, notamment les imprimantes 3D » détaille désormais la LPM.

Mais comme l’avait reconnu en mai dernier le chef d’état-major de l’Armée de l’air Denis Mercier, les risques terroristes ne sont pas forcément les plus préoccupants aux yeux des autorités. « Ce qui est de mon point de vue la menace d'aujourd'hui – et c'est ce qui est nouveau – ce sont les actions involontaires et non malveillantes » avait-il alors expliqué. Le militaire s’était notamment appuyé sur l’exemple des pilotes de drones qui pourraient faire voler leur appareil dans des couloirs réservés aux essais à basse altitude de certains avions de chasse, en dépit des indications des cartes aériennes (voir notre article).

Des drones pour militaires

Alors que la gendarmerie nationale a lancé il y a quelques semaines un appel d’offre en vue d’acquérir une vingtaine de drones, la loi de programmation militaire fait le point sur les appareils qui devront avoir rejoint les rangs de l’armée « à l’horizon 2025 ». Une « trentaine de drones tactiques » sont ainsi prévus pour les forces terrestres, ou bien encore « 12 drones de surveillance de théâtre » pour les forces aériennes. Le texte relève enfin qu’un « projet de drone de reconnaissance de type MALE élaboré en coopération avec l'Allemagne et l'Italie est en cours de définition. Il viserait à équiper les armées à partir de 2025 et à offrir une alternative européenne dans ce segment ».

lpm drones
Crédits : Légifrance
93 commentaires
Avatar de momal INpactien
Avatar de momalmomal- 29/07/15 à 09:41:42

les imprimantes 3D dans la liste des trucs qui augmentent les risques et menaces...  :reflechis:
 Ils mettent ca dans la LPM ???.... Autant pour le reste ca se tient, mais ca, c'est quoi ? du lobbying caché ??
 

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 29/07/15 à 09:42:23

J'imagine le gamin en train de hurler quand il voit sont petit Parrot descendu par un missile Stinger :mdr:

Avatar de MrGland INpactien
Avatar de MrGlandMrGland- 29/07/15 à 09:47:05

En fait c'est parfaitement logique. Qui dit imprimantes 3D accessibles à tous dit armes en open-source, téléchargeables et "imprimées" chez soi par n'importe qui*. C'est largement une question de sécurité et de défense. Plus besoin de trafic d'armes, juste un PC, une imprimante et un peu de matière première simple.
 
* exemple:&nbsphttp://www.lesimprimantes3d.fr/pistolet-semi-automatique-imprime-en-3d-20140717/

Avatar de Nefir INpactien
Avatar de NefirNefir- 29/07/15 à 09:48:21

kade a écrit :

J'imagine le gamin en train de hurler quand il voit sont petit Parrot descendu par un missile Mistral :mdr:

:langue:
 
 Edit: bon j'arrive pas à mettre en gras, tant pis :D

Édité par Nefir le 29/07/2015 à 09:49
Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 29/07/15 à 09:48:27

MrGland a écrit :

En fait c'est parfaitement logique. Qui dit imprimantes 3D accessibles à tous dit armes en open-source, téléchargeables et "imprimées" chez soi par n'importe qui*. C'est largement une question de sécurité et de défense. Plus besoin de trafic d'armes, juste un PC, une imprimante et un peu de matière première simple.
 
* exemple:&#160http://www.lesimprimantes3d.fr/pistolet-semi-automatique-imprime-en-3d-20140717/

Vite vite, terrorisons les gens avec des menaces fantômes ^^

Avatar de al_bebert INpactien
Avatar de al_bebertal_bebert- 29/07/15 à 09:50:51

oui c'est ça, interdisons les imprimante 3D sous prétexte d'un possible utilisation pour imprimer des armes...
 

 interdisons aussi la vente de tube PVC alors ... les plans du patators sont accessibles sur le net...

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 29/07/15 à 09:52:09

Nefir a écrit :

:langue:
 
 Edit: bon j'arrive pas à mettre en gras, tant pis :D

C'est pas grave, j'avais vu. Mais tu pinailles :transpi:

Avatar de cyrano2 Abonné
Avatar de cyrano2cyrano2- 29/07/15 à 09:53:39

al_bebert a écrit :

oui c'est ça, interdisons les imprimante 3D sous prétexte d'un possible utilisation pour imprimer des armes...
 

 interdisons aussi la vente de tube PVC alors ... les plans du patators sont accessibles sur le net...

Il faut interdire les pattates aussi alors.

Avatar de tica68 INpactien
Avatar de tica68tica68- 29/07/15 à 09:54:05

MrGland a écrit :

En fait c'est parfaitement logique. Qui dit imprimantes 3D accessibles à tous dit armes en open-source, téléchargeables et "imprimées" chez soi par n'importe qui*. C'est largement une question de sécurité et de défense. Plus besoin de trafic d'armes, juste un PC, une imprimante et un peu de matière première simple.
 
* exemple: http://www.lesimprimantes3d.fr/pistolet-semi-automatique-imprime-en-3d-20140717/

"Simple" c'est pas l'adjectif que j'aurai utilisé mais bon.
  Comme dit plus haut "terrorisons avec des menaces fantômes" ...

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 29/07/15 à 09:54:09

al_bebert a écrit :

oui c'est ça, interdisons les imprimante 3D sous prétexte d'un possible utilisation pour imprimer des armes...  

 interdisons aussi la vente de tube PVC alors ... les plans du patators sont accessibles sur le net...

Il y a plus simple : interdisons la vie, car la vie est la première (et la plus importante) cause de mortalité.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10