Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Qualcomm : des bénéfices en forte baisse, 15 % des postes supprimés

It SoC
Economie 3 min
Qualcomm : des bénéfices en forte baisse, 15 % des postes supprimés
Crédits : photosteve101 (CC BY 2.0)

Qualcomm a publié ses résultats financiers pour le trimestre en cours, et ils ne sont pas bons. Le bénéfice affiche un recul très net et la société a annoncé qu’un vaste plan de restructuration allait notamment aboutir au licenciement de 15 % de ses effectifs à travers le monde.

Sale temps pour le père des Snapdragon. L’annonce des nouveaux résultats trimestriels permet de prendre la mesure d’un secteur hautement concurrentiel où aucune position n’est acquise. Comparé à la situation d’il y a un an, le bénéfice affiche un très important recul de 47 %, passant de 2,2 milliards de dollars à 1,2 milliard. Le chiffre d’affaires est en baisse lui aussi, cette fois de 14 %, avec 5,8 milliards de dollars.

Pour autant, la situation était prévisible et la bourse ne s’y est d’ailleurs pas trompée, l’action ne perdant qu’environ 1,5 % dans les heures qui ont suivi l’annonce hier soir. Si Qualcomm est en effet particulièrement connue dans le monde des SoC, la société n’est pas présente dans les smartphones d’Apple et Samsung, les deux constructeurs se partageant une bonne moitié du marché. Le Galaxy S6 est par exemple équipé d’un SoC Exynos 7 Octa 7420, conçu par Samsung lui-même.

Des conseils soufflés depuis des mois par des actionnaires

Selon Fortune, Qualcomm était sous pression depuis plusieurs mois. Les indicateurs étaient dans le rouge et le fonds d’investissement Jana Partners recommandait notamment l’intégration dans le conseil d’administration de nouveaux membres indépendants, une importante réduction des coûts, et même une coupure au sein de la société. Cette dernière prendrait la forme d’une séparation des deux activités principales de Qualcomm : la conception de nouvelles puces et la gestion des royalties provenant des brevets. Car la société en possède bon nombre, notamment sur les technologies CDMA (qu’elle a créée) et LTE.

Dans l’immédiat, au moins deux recommandations ont été suivies. Le conseil d’administration comprend ainsi désormais plusieurs nouveaux venus, dont Mark McLaughlin, PDG de Palo Alto Networks, et Tony Vinciquerrato, conseiller de Texas Pacific Group, ainsi que deux responsables de Jana Partners.

Environ 15 % des postes supprimés

Mais la principale action sera bien une coupe très franche dans les dépenses de la société. Le but est ainsi d’économiser 1,4 milliard de dollars sur la prochaine année fiscale et le moyen le plus direct pour y arriver est un lot massif de suppression de postes. Environ 15 % des emplois de la firme vont donc être supprimés, soit environ 4 500 personnes (la société emploie actuellement 30 000 personnes à travers le monde). Dans ses projets, Qualcomm prévoit également de réduire de manière drastique les emplois temporaires. Aucune information précise n’a été donnée sur le calendrier de ces suppressions.

Le futur s’annonce dans tous les cas délicat pour Qualcomm, avec un important virage à négocier. La société estime que le prochain trimestre ne sera pas bon lui non plus, avec une chute de 22 % dans les ventes d’une année sur l’autre. Elle indique d’ailleurs considérer pour la première une éventuelle scission de ses activités, signe que les conseils de Jana Partners font leur chemin, une situation facilitée par le poids financier de l’actionnaire (sur 114 milliards de dollars de capitalisation, 2 milliards proviennent de Jana).

Des virages à négocier, mais un avenir pas si sombre

Qualcomm est également en pleine opération de rachat d’un grand nombre d’actions. En avril dernier, la société a annoncé son intention de racheter sur un an pour environ 15 milliards de dollars de ses propres titres. Durant cette période, la société devra probablement affronter l’Europe, qui enquête actuellement sur d’éventuels abus de position dominante, alors même que la Chine a déjà condamné Qualcomm pour cette même raison en avril dernier (975 millions de dollars).

Pour autant, les analystes ne sont pas spécialement inquiets pour l’avenir de Qualcomm. En dépit d’une contraction évidente, ils considèrent avant tout que la société prend les bonnes décisions et qu’elle reste nettement bénéficiaire.

19 commentaires
Avatar de Moz INpactien
Avatar de MozMoz- 23/07/15 à 14:52:22

Oula mais ça chauffe chez eux !

Avatar de jinge INpactien
Avatar de jingejinge- 23/07/15 à 15:13:02

Catastrophe, "que" 1,2 milliards de bénéfices... Ya quand même de quoi voir venir hein, faut pas se laisser aller mais ça ne va pas si mal!

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 23/07/15 à 15:16:26

le moyen le plus direct pour y arriver est un lot massif de suppression de postes

Perso j'aurai dit que le plus simple c'est d'arrêter les abus de position dominante histoire de pas se faire chopper avec la main dans le pot de miel.

Enfin, je suis pas au CA de Qualcomm

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 23/07/15 à 15:16:31

doublon :oops:

Édité par John Shaft le 23/07/2015 à 15:16
Avatar de Strimy Abonné
Avatar de StrimyStrimy- 23/07/15 à 15:19:04

Et sinon, c'est quand qu'ils se remettent à faire à nouveau des vrais SoCs performants ? Depuis le SnapDragon S4, ça patauge...

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 23/07/15 à 15:52:23

Il y a amd a racheter si ils veulent...

C'est encore les soldes!!!!

Édité par burroz le 23/07/2015 à 15:52
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 23/07/15 à 16:04:56

Quel intérêt cela aurait-il pour l'entreprise, la séparation conception d'un coté, brevets de l'autre ?
Ça ressemble (au choix, non exhaustif)

  • avoir la partie que a des coûts importants qui paierait en plus des royalties à l'autre (pas ou peu de benef donc pas ou peu d'impôts)

  • Avoir une belle mariée à vendre au cas où ça sentirait le roussi (avec pleins de brevets majeurs dans la corbeille)

    J'oublie quoi ?

John Shaft a écrit :

Perso j'aurai dit que le plus simple c'est d'arrêter les abus de position dominante histoire de pas se faire chopper avec la main dans le pot de miel.

Enfin, je suis pas au CA de Qualcomm

Très fou ! Trop tentant en terme de gains à court terme :D
Vraie question, du coup : les abuseurs de position dominante ont-ils systématiquement conscience qu'ils abusent ?

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 23/07/15 à 16:09:39

jinge a écrit :

Catastrophe, "que" 1,2 milliards de bénéfices... Ya quand même de quoi voir venir hein, faut pas se laisser aller mais ça ne va pas si mal!

Bah pas loin de moitié moins que l'année précédente quand même. Ça reste beaucoup d'un point de vue de Pékin lambda mais pour un groupe industriel, ça fait ça de moins qu'ils peuvent investir (la r&d, j'aurais tendance à penser que c'est un peu un facteur clé de succès dans leur secteur :transpi: )

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 23/07/15 à 16:52:56

WereWindle a écrit :

Bah pas loin de moitié moins que l'année précédente quand même. Ça reste beaucoup d'un point de vue de Pékin lambda mais pour un groupe industriel, ça fait ça de moins qu'ils peuvent investir (la r&d, j'aurais tendance à penser que c'est un peu un facteur clé de succès dans leur secteur :transpi: )

Ce qu'il voulait dire je pense c'est que c'est une année creuse mais pas catastrophique non plus, il font toujours des benefs, il n'y avait pas besoin de virer des gens. Cette tendance merdique à toujours vouloir être au top alors qu'il est impossible d’être toujours au top (ou alors comme amstrong mais on sait ce que ça cache).

Édité par darkbeast le 23/07/2015 à 16:53
Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 23/07/15 à 17:20:45

Avec ce type de boites, j'aurai tendance à dire qu'ils en ont conscience. Les sanctions ne sont par encore assez sévère pour que le risque comptable soit trop grand à mon avis.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2