Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Microsoft : des pertes de 3,2 milliards de dollars, un trimestre plombé par le rachat de Nokia

Les ventes de Surface s’envolent
Economie 4 min
Microsoft : des pertes de 3,2 milliards de dollars, un trimestre plombé par le rachat de Nokia
Crédits : A-wrangler/iStock/Thinkstock

Au quatrième trimestre de son année fiscale, Microsoft enregistre une forte perte de 3,2 milliards de dollars, mais le résultat était attendu et est donc conforme aux prévisions. Derrière ce score négatif se cache l’ombre du rachat de la branche mobile de Nokia, pesant lourdement sur les finances.

L’année fiscale de Microsoft se termine donc sur une note négative, mais attendue. Le bénéfice annuel s’élève à 12,19 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 45 % par rapport à l’année dernière, même si le chiffre est légèrement plus élevé que prévu. Le chiffre d’affaires affiche lui une croissance de 7,8 %, s’établissant à 93,58 milliards de dollars, un résultat conforme aux analyses.

Le quatrième trimestre en lui-même affiche pour sa part des résultats très contrastés. Microsoft enregistre ainsi une perte nette de 3,2 milliards de dollars, contre un bénéfice de 4,61 milliards il y a un an. Le chiffre d’affaires est lui aussi en baisse de 5,1 % et s’établit à 22,18 milliards de dollars.

Nokia pèse lourdement sur les finances de la firme

Comment expliquer de tels chiffres ? Il y a en fait trois causes qui dominent. La principale, et de loin, tient au rachat de la division mobile de Nokia. L’opération a pesé très lourdement sur les finances de Microsoft, conduisant la firme à déclarer une charge exceptionnelle de 7,5 milliards de dollars sur son quatrième trimestre fiscal. À cette dépréciation viennent s’ajouter 940 millions de dollars liés aux frais de licenciements sur les précédentes vagues, incluant ceux des 7 800 suppressions de poste récemment annoncées.

Il faut compter également sur un ralentissement des ventes de Windows. Sur un an, elles ont ainsi chuté de 22 % en direction des OEM, et de 21 % vers les entreprises. Ce dernier chiffre s’explique en partie par le « rush » d’une partie des sociétés vers Windows 7 quand l’arrêt du support de Windows XP est devenu beaucoup plus concret. Windows 10 pourrait avoir un impact positif, mais Windows 8 n’avait eu que peu d’influence dans ce domaine. Il faut également rappeler que le nouveau système sera fourni gratuitement à ceux qui ont déjà une licence Windows 7 ou 8, atténuant le besoin de changer de PC pour en profiter. Un constat qui n’est cependant valable que pour le grand public puisque les entreprises, dont beaucoup ont sauté Windows 8, devront payer leurs licences.

Les tablettes Surface et le cloud tirent leur épingle du jeu

Pour autant, certains points positifs sont à noter. Ainsi, les Surface 3 et Pro 3 ont permis à l’activité tablettes d’enregistrer une hausse sur un an de 117 % du chiffre d’affaires, qui s’établit à 888 millions de dollars.  Celui de la Xbox a augmenté de 27 % durant la même période, ce que la firme explique par une forte croissance des ventes de consoles, des transactions sur le Xbox Live et le succès de certains titres. Office 365 rencontre également un joli succès, totalisant 15,2 millions d’abonnés, dont 3 millions arrivés sur le seul dernier trimestre. La multiplication des versions mobiles sur Android, iOS et Windows 10 devrait aider ce chiffre à grimper encore. Autre très bon score, celui des activités liées au cloud (Office 365, Azure, Dynamics CRM Online) dont le chiffre d’affaires a grimpé de 88 %, toujours sur un an.

Les résultats annoncés correspondent dans les grandes lignes aux attentes des analystes. Nous avions ainsi abordé la dévaluation des actifs hérités de Nokia en avril dernier et envisagions déjà une nouvelle coupe drastique dans les effectifs de la société. Ces chiffres n’influent d’ailleurs en rien sur la réserve de cash de Microsoft et n’ont provoqué qu’une baisse de 3 % du cours de l’action à la clôture de la bourse hier soir.

Smartphones : un haut de gamme à redynamiser

On notera tout de même que dans une conférence téléphonique pour expliquer ces résultats financiers, Satya Nadella a abordé le cas des smartphones. Sur les six derniers mois, la firme a lancé sept nouveaux modèles, essentiellement destinés à l’entrée de gamme. Nadella s’est dit conscient de l’attente autour du segment haut de gamme, « dans lequel nous n’avons aujourd’hui aucun bon appareil » (le Lumia 930 a plus d'un an). Il a cependant réitéré l’engagement de l’entreprise sur ce créneau, plusieurs nouveaux modèles étant prévus pour l’arrivée de Windows 10 Mobile cet automne.

61 commentaires
Avatar de anonyme_e81f13f26967ac587ac2eb6417d78632 INpactien

On bat un record de fautes de frappe dans cet article. Besoin de vacances ?

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 22/07/15 à 12:16:01

Au quatrième trimestre de son année fiscale, Microsoft enregistre une forte perte de 3,2 milliards de dollars

 Bah, Steve Balmer n'avait pas pris sa retraite ? :keskidit:

Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 22/07/15 à 12:16:44
Édité par Vincent_H le 22/07/2015 à 12:31
Avatar de dodo021 Abonné
Avatar de dodo021dodo021- 22/07/15 à 12:19:31

3,2 milliards de perte mais 12,19 milliards de bénéfice...
C'est quand même impressionnant l'argent que brasse ces grosses entreprise.

Avatar de anonyme_17187f2fe30034ef77b37a104608a3ce INpactien

J'adore les pertes fictives basées sur des dépreciations d'actif.... un artifice financier legal pour ne pas payer d'impot ! Quel monde merveilleux ! On peut meme imaginer que les ecnomies d'impots generées vont largement compenser  le rachat et/ ou la depreciation.... une maniere legale de faire payer le rachat par les contribuables.... c'est la classe !

Avatar de Altair31 Abonné
Avatar de Altair31Altair31- 22/07/15 à 12:31:24

Bizarre, pas un mot sur la partie entertainment...
Pas sur que la XBox one tire son épingle du jeu.

Avatar de Aricko INpactien
Avatar de ArickoAricko- 22/07/15 à 12:37:44

altazon a écrit :

On bat un record de fautes de frappe dans cet article. Besoin de vacances ?

Ah ! Je n'ai fait qu'un signalement (j'avoue que je n'ai lu qu'en diagonale ;) ) et me serai abstenu si j'avais lu ton com ^^

Avatar de fullsun INpactien
Avatar de fullsunfullsun- 22/07/15 à 12:39:25

Les reposes plat de chez Microsoft ont succès.  :francais:

Avatar de djegus Abonné
Avatar de djegusdjegus- 22/07/15 à 12:42:31

Bonjour,
 
pourtant l'article mentionne bien la xbox :
 

   Celui de la Xbox a augmenté de 27 % durant la même période, ce que la
firme explique par une forte croissance des ventes de consoles, des
transactions sur le Xbox Live et le succès de certains titres.
 
 Jérôme.

Avatar de Altair31 Abonné
Avatar de Altair31Altair31- 22/07/15 à 12:49:33

Ok, le titre du paragraphe n'en parlait pas donc le l'ai sauté :craint:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7
  • Introduction
  • Nokia pèse lourdement sur les finances de la firme
  • Les tablettes Surface et le cloud tirent leur épingle du jeu
  • Smartphones : un haut de gamme à redynamiser
S'abonner à partir de 3,75 €