Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

SpaceX : l'enquête sur l'explosion de Falcon 9 avance, retour des vols prévus pour l'automne

Une pièce matérielle défectueuse pointée du doigt
Tech 2 min
SpaceX : l'enquête sur l'explosion de Falcon 9 avance, retour des vols prévus pour l'automne
Crédits : SpaceX

L'enquête sur l'explosion de la fusée Falcon 9 de SpaceX pointe du doigt une entretoise défectueuse dans le second étage. Dans le même temps, la société espère que les vols pourront reprendre dès cet automne.

Il y a un peu moins d'un mois, SpaceX lançait une fusée Falcon 9 avec du ravitaillement pour la Station Spatiale Internationale à son bord (mission CRS-7). Problème, près de deux minutes après le lancement, elle explosait en plein vol. Elon Musk, le PDG de SpaceX, annonçait alors qu'« une surpression dans le réservoir d'oxygène liquide de l'étage supérieur » était probablement à l'origine de cet incident.

Moins d'une seconde pour partir en fumée

L'explosion a été très soudaine puisque, entre la déclaration d'un incident par les systèmes de télémétrie et l'explosion de la fusée, il ne s'est écoulé que 0,893 seconde. Durant les dernières semaines, c'est notamment sur cette petite seconde que les efforts des équipes techniques se sont concentrés.

Dans son communiqué de presse, la société confirme l'hypothèse de son PDG et présente de nouveaux détails : « L'analyse préliminaire suggère que la surpression dans le réservoir d'oxygène liquide de l'étage supérieur était initiée par une pièce matérielle défectueuse (une entretoise) à l'intérieur du deuxième étage ».

Selon Elon Musk repris par Endgaget, elle mesure 60 cm de long pour 2,5 cm d'épaisseur environ. Elle était censée supporter plus de 4,5 tonnes, mais elle aurait cédé avec une charge de moins de 1 tonne, ce qui a eu pour conséquence de libérer de l'hélium qui s'est alors mélangé avec l'oxygène liquide du réservoir, provoquant l'explosion.

Prochains lancements prévus pour l'automne

SpaceX indique que cette entretoise était déjà utilisée dans les précédentes missions, sans problème jusqu'à présent. Mais, bien évidemment, elle ne sera plus utilisée sur les prochaines fusées Falcon 9. De nouvelles vérifications seront mises en place afin de s'assurer que le cahier des charges est bien respecté sur l'ensemble des pièces.

Les fusées de SpaceX devraient de nouveau décoller d'ici cet automne et tous les vols prévus 2015 devraient être effectués d'ici la fin de l'année. Pour le moment, le calendrier des futurs lancements est aux abonnés absents. Par la suite, il est toujours prévu d'envoyer des astronautes dans la Station Spatiale Internationale en 2017.

86 commentaires
Avatar de DahoodG4 INpactien
Avatar de DahoodG4DahoodG4- 21/07/15 à 10:12:52

Hum, controle qualité ?

Avatar de Zyami Abonné
Avatar de ZyamiZyami- 21/07/15 à 10:15:52

  Ça semble quand même mal barré leur truc, je me demande si c'est bien rentable en plus.
 
Jusqu'à aujourd'hui le vol plané reste le plus sûr.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 21/07/15 à 10:27:04

La pièce devait être sérieusement affaiblie quand même... d'une résistance de 4.5 tonnes à seulement 1 tonne c'est pas rien ^^"

Zyami a écrit :

Ça semble quand même mal barré leur truc, je me demande si c'est bien rentable en plus.
 
Jusqu'à aujourd'hui le vol plané reste le plus sûr.

Si ton commentaire parle de la récupération du 1er étage, ici celà n'a rien a voir. Le problème était au second étage.

Avatar de stef54100 INpactien
Avatar de stef54100stef54100- 21/07/15 à 10:28:36

Le matériel en question était certifié, dorénavant ils ajouteront un contrôle sur chacune de ces pièces (en changeant bien sûr de fournisseur).

Avatar de thibsert INpactien
Avatar de thibsertthibsert- 21/07/15 à 10:29:30

Hum, on parle là du Falcon-9, qui a déjà effectué avec succès une bonne quinzaine lancements, mettant à chaque fois entre 1 et 6 satellites en orbite (ou une capsule Dragon pour ravitailler l'ISS).
Et pas de son évolution "réutilisable" le Falcon 9-R. Qui au passage, a ses quelques lancements : c'est à chaque fois la récupération (expérimentale) du lanceur qui a foiré.

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 21/07/15 à 10:30:51

Bon, ça arrive. Au moins, ils ont trouvé la panne, et ce n'est pas quelque chose de critique à corriger. Mais bon, tant que l'on emploiera des bombes volantes que sont les fusées à propulsion chimique actuelle pour aller dans l'espace, il faudra s'attendre à quelques boums du même genre...

Avatar de Zyami Abonné
Avatar de ZyamiZyami- 21/07/15 à 10:32:37

thibsert a écrit :

Hum, on parle là du Falcon-9, qui a déjà effectué avec succès une bonne quinzaine lancements, mettant à chaque fois entre 1 et 6 satellites en orbite (ou une capsule Dragon pour ravitailler l'ISS).
Et pas de son évolution "réutilisable" le Falcon 9-R. Qui au passage, a ses quelques lancements : c'est à chaque fois la récupération (expérimentale) du lanceur qui a foiré.

Je parlais de la récupération pas des lancements, le reste oui c'est une réussite.
 
 Edit : De toutes façons, sans test on en saura jamais rien, c'est bien la seule solution, quit à foirer plusieurs fois.

Édité par Zyami le 21/07/2015 à 10:34
Avatar de seb2411 INpactien
Avatar de seb2411seb2411- 21/07/15 à 10:37:37

stef54100 a écrit :

Le matériel en question était certifié, dorénavant ils ajouteront un contrôle sur chacune de ces pièces (en changeant bien sûr de fournisseur).

De ce que j'ai compris le matériel était certifié par la compagnie qui fabriquait l’élément lui même.
  
 

thibsert a écrit :

Hum, on parle là du Falcon-9, qui a déjà effectué avec succès une bonne quinzaine lancements, mettant à chaque fois entre 1 et 6 satellites en orbite (ou une capsule Dragon pour ravitailler l'ISS).
Et pas de son évolution "réutilisable" le Falcon 9-R. Qui au passage, a ses quelques lancements : c'est à chaque fois la récupération (expérimentale) du lanceur qui a foiré.

Pas tout à fait quand même ils ont eu une mission ou ils ont perdu un satellite à cause d'une explosion d'un moteur. Et Falcon-9 et 9R sont globalement les même sauf que la 9R est équipé pour revenir sur terre. Ça pose aussi la question de la réutilisation si ils n'arrivent pas à fiabiliser le lanceur ça risque d'être compliqué avec la réutilisation.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 21/07/15 à 10:49:58

seb2411 a écrit :

Ça pose aussi la question de la réutilisation si ils n'arrivent pas à fiabiliser le lanceur ça risque d'être compliqué avec la réutilisation.

+1, surtout pour le client "ah tiens on a récupérer notre lanceur cette fois, on va l'utiliser pour votre lancement" :transpi:

Avatar de Zyami Abonné
Avatar de ZyamiZyami- 21/07/15 à 10:50:12

seb2411 a écrit :

De ce que j'ai compris le matériel était certifié par la compagnie qui fabriquait l’élément lui même.
  
 

J'ai travaillé vers chez moi (Saint Étienne) dans une boite où l'on fabriquait de la robinetterie  pour Ariane Espace, principalement de l’hydraulique sous haute pression..
 
Chaque montage était vérifié 3 fois, moi le premier, puis mon chef et ensuite le chef de mon chef, les métaux passait aux ultrasons pour vérifier les fissures éventuels, ensuite ça partait dans une boîte qui vérifiait encore à son tour et on avait des retours. Très peu 1 / 1000 mais suffisant pour cramer des gros projet comme celui ci.
 
 Il y a rien de simple ;)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9