Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Pocket intègre enfin le Text To Speech (TTS) à son application iOS

Ne manque plus qu'une voix agréable à écouter
Mobilité 1 min
Pocket intègre enfin le Text To Speech (TTS) à son application iOS

Le Text To Speech arrive enfin dans Pocket pour iOS. Près de 3 ans après Android, vous pourrez enfin écouter une version audio des textes que vous avez sauvegardé, assez facilement.

C'est en septembre 2012, en marge de l'arrivée d'Android 4.2, que Pocket annonçait l'arrivée d'une fonctionnalité permettant à un utilisateur d'écouter une version lue d'un contenu sauvegardé grâce à un système de synthèse vocale. Il fallait alors sélectionner la langue, mais cela était au moins proposé. L'OS mobile de Google était alors le seul concerné, Apple ne fournissant pas d'API dédiée au Text To Speech (TTS) à l'époque.

Il aura donc fallu attendre la mouture 5.6.7 de l'application iOS de Pocket pour avoir enfin droit à un équivalent pour les adeptes de la marque à la pomme. Le principe est toujours le même, dans le panneau d'options accessible via le symbole composé de trois petits points, vous aurez désormais une option vous permettant de lancer la lecture d'un contenu.

Vous pourrez modifier la vitesse et passer au paragraphe suivant ou précédent. Vous n'aurez pas contre pas à choisir la langue puisque cela sera automatique. On regrettera de ne pas avoir accès à plus d'options, comme le fait de pouvoir changer un peu la voix, ne serait-ce que le sexe de celle-ci. Si le résultat est correct, et permettra aux adeptes du TTS d'avoir enfin accès à une solution, il n'est pas non plus exceptionnel.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.