Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Intel : de gros bénéfices et du retard sur le 10 nm

Du tick-tock au tick-tack-tock ?
Economie 3 min
Intel : de gros bénéfices et du retard sur le 10 nm

Intel vient d'annoncer ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son exercice fiscal en cours. Sans  surprise, le géant de Santa Clara est toujours en très bonne santé, mais lors de la conférence de présentation des résultats, il a sous-entendu que les puces gravées en 10 nm arriveront un peu plus tard que prévu.

Sur l'ensemble du deuxième trimestre, Intel a réalisé un chiffre d'affaires de 13,2 milliards de dollars, en baisse de 5 % sur un an. Sur la même période son bénéfice net a reculé de 90 millions de dollars, passant de 2,8 milliards de dollars à 2,71 milliards, ce qui reste tout de même plus que confortable.

La marge brute du fondeur reste elle aussi plus qu'honnête, à 62,5 %, malgré une baisse de 2 points sur un an. Les réserves de liquidités du géant de Santa Clara continuent de baisser, passant de 17,3 milliards de dollars l'an dernier à 13,9 milliards aujourd'hui, mais la situation est encore loin d'être périlleuse. Côté dette, il n'y a pas non plus de quoi paniquer, celle-ci reste stable, à 12 milliards de dollars.

Des baisses notables, mais attendues

Ces résultats en léger recul, mais conformes aux prévisions, Intel les doit principalement à une chute de 14 % des revenus de sa branche « Client Computing Group », qui rassemble ses activités liées aux ventes de puces destinées au marché des PC. Les volumes de ventes de composants pour ordinateurs de bureau sont ainsi en baisse de 22 % tandis que la chute n'est que de 11 % sur les ordinateurs portables. Du côté des tablettes, les volumes sont par contre en hausse de 11 %.

Pour ce qui est de la branche « Data Center Group », les résultats sont bien meilleurs. Avec près de 4 milliards de chiffre d'affaires, cette section affiche des ventes en hausse de 5 % en volume mais également en valeur, pour une croissance totale de 10 % sur un an.

Sur l'ensemble de l'exercice 2015, Intel s'attend à un recul de 1 % de son chiffre d'affaires, quand ses premières estimations parlaient plutôt d'une simple stagnation. Bonne nouvelle par contre, la marge brute sur l'année devrait s'élever à 61,5 % soit 0,5 points de plus qu'escompté. Une amélioration possible grâce à des coûts plus bas que prévu pour la mise en place des lignes de fabrication de puces en 10 nm.

Le tick-tock bloque un peu

Justement, lors de la conférence téléphonique qui a suivi la diffusion des résultats, Brian Krzanich a laissé entendre que les premières puces gravées en 10 nm arriveront sur le marché un peu plus tard que prévu. « Les deux dernières transitions technologiques nous ont montré que notre cadence actuelle est plus proche de deux ans et demi, que de deux ans ».

Concrètement, cela signifie que la génération Cannon Lake est désormais attendue pour la deuxième moitié de 2017. Entre temps, Intel devrait lancer une troisième génération de puces en 14 nm pour succéder à Skylake en apportant quelques « améliorations clés sur le plan des performances » au passage. L'annonce est attendue pour l'ouverture de la Gamescom de Cologne au début du mois d'août.

 

43 commentaires
Avatar de shadowfox INpactien
Avatar de shadowfoxshadowfox- 16/07/15 à 10:11:30

Au tic tac toe !

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 16/07/15 à 10:27:13

Des puces gravées avec une finesse de 100 Ångströms :mad2:

Édité par John Shaft le 16/07/2015 à 10:27
Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 16/07/15 à 10:31:11

Là, on commence clairement à atteindre les limites de la technologie silicium...

Mais bon, comme j'ai un NUC en 14 nm depuis peu, je ne vais pas me plaindre qu'ils me laissent plus de temps pour l'amortir avant de passer à une gravure de puce plus fine...

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 16/07/15 à 11:09:58

En même temps, sans réelle concurrence, Intel n'a aucun intérêt à sortir le 10 nm.
 

Tant qu'ils peuvent rester sur des techno "vieillissantes" et les faire payer au prix fort, ils y resteront.
 Tout le monde ferait pareil, je pense.
 (je suis d'ailleurs surpris qu'Intel soit passé au 14 nm, il aurait pu rester en 22 au moins jusqu'à mi 2016

Édité par js2082 le 16/07/2015 à 11:11
Avatar de Leum Abonné
Avatar de LeumLeum- 16/07/15 à 11:11:46

Le soucis c'est qu'Intel a beau faire la course en tête, il y a une concurrence. Les ARM qui dominent déjà un marché.

Avatar de anonyme_078b35f036f75311cf7c50f3d370836a INpactien

Concrètement, cela signifie que la génération Cannon Lake sont désormais attendues pour la deuxième moitié de 2017.  
Il y a un problème avec cette phrase...

Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 16/07/15 à 11:44:50

cela signifie que LES PUCES DE la génération Cannon Lake Et phrase suivante il manque l'unité après 14... ;)

Avatar de JCDentonMale INpactien
Avatar de JCDentonMaleJCDentonMale- 16/07/15 à 11:46:34

Et IBM qui est déjà en 7nm... Intel prend du retard.

Avatar de Konrad INpactien
Avatar de KonradKonrad- 16/07/15 à 11:47:41

js2082 a écrit :

En même temps, sans réelle concurrence, Intel n'a aucun intérêt à sortir le 10 nm.  

Tant qu'ils peuvent rester sur des techno "vieillissantes" et les faire payer au prix fort, ils y resteront.
 Tout le monde ferait pareil, je pense.
 (je suis d'ailleurs surpris qu'Intel soit passé au 14 nm, il aurait pu rester en 22 au moins jusqu'à mi 2016

Intel a peut-être peu de concurrence sur les PC grand public, principalement parce que AMD n'arrive pas à sortir la tête de l'eau... Mais sur les autres secteurs ils sont bien en concurrence très rude :

  • sur HPC (High Performance Computing, serveurs de calculs intensifs) c'est nVidia qui commence à mener la danse, de plus en plus de calculs se font sur GPU (CUDA) au lieu de se faire sur CPU x86, du coup Intel perd du terrain ;

  • sur les smartphones et tablettes ils ont la concurrence de tous les fondeurs ARM qui dominent le marché ; Intel a très peu de parts de marché sur ce terrain-là, c'est dans leurs intérêts de concevoir des puces moins gourmandes (donc gravées plus finement) ;

  • enfin n'oublions pas que Intel domine largement les ventes de processeurs graphiques (65%), surtout grâce à leurs chips graphiques intégrés à leurs CPU ; ils doivent donc bien continuer à améliorer leurs chips graphiques pour conserver leur leadership, là encore il y a la concurrence de AMD et nVidia.

Avatar de Magyar Abonné
Avatar de MagyarMagyar- 16/07/15 à 11:53:45

Konrad a écrit :

Intel a peut-être peu de concurrence sur les PC grand public, principalement parce que AMD n'arrive pas à sortir la tête de l'eau... Mais sur les autres secteurs ils sont bien en concurrence très rude :

  • sur HPC (High Performance Computing, serveurs de calculs intensifs) c'est nVidia qui commence à mener la danse, de plus en plus de calculs se font sur GPU (CUDA) au lieu de se faire sur CPU x86, du coup Intel perd du terrain ;

  • sur les smartphones et tablettes ils ont la concurrence de tous les fondeurs ARM qui dominent le marché ; Intel a très peu de parts de marché sur ce terrain-là, c'est dans leurs intérêts de concevoir des puces moins gourmandes (donc gravées plus finement) ;

  • enfin n'oublions pas que Intel domine largement les ventes de processeurs graphiques (65%), surtout grâce à leurs chips graphiques intégrés à leurs CPU ; ils doivent donc bien continuer à améliorer leurs chips graphiques pour conserver leur leadership, là encore il y a la concurrence de AMD et nVidia.

J'allais faire une réponse similaire mais du coup tu m'as devancé donc +1

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5