Dès le 10 juillet, les nouveautés musicales sortiront le vendredi

Des mises en prod’ le vendredi, c’est malin
Dès le 10 juillet, les nouveautés musicales sortiront le vendredi
Crédits : GOSPHOTODESIGN/iStock

À compter de vendredi prochain, les nouveautés musicales sortiront le même jour dans plus de 45 pays, dont la France. Le but : endiguer le piratage en instaurant un jour unique, calé sur le jour le plus propice à l’achat.

Le mercredi, c’est ciné. Le vendredi, ce sera bientôt musique. À compter du 10 juillet, les nouveautés musicales arriveront sur les étals physiques et numériques le vendredi à 00h01 (heure locale), dans plus de 45 pays. C’est une décision prise en février dernier par l’IFPI, qui représente 1 300 labels (dont les quatre majors), que rappelle aujourd’hui Qobuz.

L’objectif premier est d’endiguer le piratage par une sortie simultanée. Plutôt que d’avoir potentiellement plusieurs jours de différence entre la sortie américaine et française d’un album, par exemple, ce ne sera plus que quelques heures. Cette logique est, au fond, exactement celle des sorties d’épisodes de séries étrangères par les services de VOD français, quelques heures après leur diffusion télé.

Au revoir les sorties du lundi

Jusqu’ici, les albums sortaient le lundi en France et en Grande-Bretagne, contre le mardi aux États-Unis, le mercredi au Japon ou encore le vendredi en Allemagne, pour qui les choses changeront donc peu. Comme le notait l’AFP, les artistes qui le souhaitent peuvent toujours sortir leurs nouveautés quand ils le souhaitent, il s’agit seulement d’une convention.

Le consensus s’est tout de même formé autour du vendredi parce que « le vendredi et le samedi sont les jours de plus grande fréquentation des magasins physiques et de plus fort trafic sur les sites marchands », selon la présidente de l'IFPI, Frances Moore. « Ce changement bénéficiera aux artistes qui veulent exploiter les réseaux sociaux pour promouvoir leur musique. Cela crée aussi l'opportunité de rallumer l'excitation autour des sorties de musique » ajoutait l’organisation dans son communiqué.

Un risque pour les artistes locaux ?

Tous les labels ne sont pas totalement enthousiastes, ceci dit. C’est par exemple le cas de [PIAS], qui produit entre autres Adele, les Arctic Monkeys, Moby, Muse ou les Strokes. Pour le label indépendant, cette sortie simultanée le vendredi pourrait renforcer la confrontation frontale des petits artistes avec les mastodontes en place, à leur détriment.

« Il y a une possibilité réelle qu'un classement mondial, poussé par les majors de la musique et adopté par ces gardiens [Spotify, iTunes, le SNEP, HMV...], puisse devenir une plus grande priorité que les classements locaux », ce qui bénéficierait uniquement aux artistes à vocation mondiale, affirmait l'entreprise, dans un billet de blog publié en mars. En France, les classements hebdomadaires (par GFK) seront d’ailleurs déplacés au vendredi, selon Qobuz.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !