Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

E-sport : les rachats et investissements s'accélèrent

Pendant ce temps, chez Webedia...
Economie 2 min
E-sport : les rachats et investissements s'accélèrent
Crédits : ramnath bhat (CC BY 2.0)

Ces derniers jours, les investissements dans le domaine du sport électronique semblent prendre de plus en plus d'envergure. En moins de 48 heures, près de 100 millions de dollars ont été investis dans deux entreprises du secteur, un montant encore inimaginable il y a quelques années.

Jadis considéré comme une simple lubie, le sport électronique commence à gagner ses lettres de noblesse, et donc à attirer de riches investisseurs. Si, jusqu'ici, ils se contentaient de miser sur des entreprises œuvrant dans le milieu du jeu vidéo mais ne visant pas spécifiquement l'e-sport, comme Twitch, les gros chèques se dirigent aussi désormais vers des sociétés spécialisées dans ce domaine.

Unikrn : déjà 10 millions de dollars pour des paris e-sportifs en ligne

Mardi, c'est une entreprise nommée Unikrn qui a fait parler d'elle, grâce à la levée de 7 millions de dollars. Si son nom ne vous dit absolument rien, sachez qu'il s'agit d'une société spécialisée dans les paris en ligne dans le petit monde du sport électronique, fondée par Rahul Sood, ex-directeur général de « l'expérience système » chez Microsoft, créateur du Bing Fund (le fonds d'investissement de la firme de Redmond) et ex-responsable technique de la branche « Gaming » de HP.

Unikrn

Parmi les investisseurs ayant pris part à ce tour de table, on retrouve un certain Mark Cuban, propriétaire d'une équipe de basketball et le fonds Binary Capital, principalement connu pour ses participations dans Twitter, Snapchat et Instagram. Avec l'arrivée de ces quelques personnalités au capital de l'entreprise, Unikrn vient de passer la barre des 10 millions de dollars d'investissements extérieurs, en l'espace de seulement huit mois.

L'ESL perd son indépendance contre 78 millions d'euros

Si ce montant ne vous impressionne pas, celui mis sur la table par Modern Times Group (MTG), un spécialiste suédois du « divertissement numérique », a davantage de quoi faire réagir. Le groupe veut en effet croquer 74 % de Turtle Entertainment, la société qui gère le portail Esl.eu, se revendique comme la plus grande entreprise dans le domaine du sport électronique et est l’un des principaux organisateurs d'évènements dans le milieu. Montant de la transaction ? 78 millions d’euros.

Turtle Entertainment se retrouve ainsi valorisée à un peu plus de 105 millions d’euros. Un chiffre que MTG justifie par le fait que l’entreprise rachetée est bénéficiaire et devrait enregistrer un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros cette année.

MTG compte profiter de cette acquisition pour proposer du contenu en lien avec le sport électronique sur les chaines de son groupe. La plupart d'entre elles ne sont accessibles qu'en Scandinavie et dans les pays baltes, mais quelques-unes sont accessibles en France comme Trace Urban. Il reste à voir si ces programmes parviendront bien jusque chez nous. 

27 commentaires
Avatar de Cara62 Abonné
Avatar de Cara62Cara62- 02/07/15 à 06:40:28

Quand on voit que dans certains pays asiatiques les contrats des joueurs se joue aux millions.... l'e-sport devient le nouveau Foot. D'un côté c'est pas forcément bon.

Avatar de Kixtea INpactien
Avatar de KixteaKixtea- 02/07/15 à 06:52:47

Cara62 a écrit :

Quand on voit que dans certains pays asiatiques les contrats des joueurs se joue aux millions.... l'e-sport devient le nouveau Foot. D'un côté c'est pas forcément bon.

Tout à fait d'accord

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 02/07/15 à 07:06:59

Le problème est le fait que un joueur de foot brille par son jeu et son charisme alors que dans l'e-sport les mecs brillent par le jeu.

Les paris risquent de mettre une sacrée merde dans l'e-sport.

Tant qu'il n'y a pas de League et de journée de match l'e-sport restera limité.

Avatar de ffvsdoom INpactien
Avatar de ffvsdoomffvsdoom- 02/07/15 à 07:10:32

Euh... par contre, quel est le lien entre l'article et le sous-titre ? Pas compris, là...

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 02/07/15 à 07:22:07

Webedia a racheté jeuxvideo.com et lancé Gaming live plus un network pour promouvoir des trucs sauf que l'entreprise (jeuxvideo.com) devient de plus en plus incompétent et ne parle pas beaucoup d'e-sport.

Avatar de LaFrem Abonné
Avatar de LaFremLaFrem- 02/07/15 à 07:22:33

Oui, enfin si on regarde sur LOL : 
   - Leagues pour chaque région ou pays (Europe, US, Corée, Chine, Turquie, Brésil, amérique latine, Japon, ...)
   - Games à jours et horaires fixes chaque semaine pendant le championnat (2 splits par an, environ 3 mois chacun)
   - Qualifications aux événements internationaux basées sur les résultats du championnat
   - Période de "Mercato" et "gros transferts" entre les équipes
   - même une "Fantasy League" depuis cette année
 
 Donc l'e-sport n'est plus tant limité que ca ;)
 

Avatar de bestShikamaru INpactien
Avatar de bestShikamarubestShikamaru- 02/07/15 à 07:23:58

Euh, c'est comme pour le foot, Messi brille que par son jeu, pas par son charisme alors que c'est un des meilleurs joueurs de tous les temps, et inversement, dans l'e-sport, les stars et/ou les leader (shotcaller) sont souvent des gars avec assez de charisme pour pouvoir amener une équipe.
N.B. : Je ne parle que de LoL parce que je ne suis que cette scène là et que c'est le plus visible et comparable au foot (2-3 splits / ans que l'on peut apparenter à des mi-saison de foot, avec des journées de matchs prédéfini, système de monté descente, une 10 de ligues, etc...).
 
 Par contre d'accord, les paris, c'est vraiment à double tranchant !

Avatar de zogG INpactien
Avatar de zogGzogG- 02/07/15 à 07:25:05

Y'a que ça des "leagues" dans l'esport...

Ce qui limite l'esport c'est l'argent, comme dans le sport classique. Qui dit argent dit professionnalisation des acteurs.

Avatar de Cara62 Abonné
Avatar de Cara62Cara62- 02/07/15 à 07:26:41

LoL je regarde pas....

Mais sur CS et SC2 par exemple, c'est le skill qui compte pas le charisme. Rien à faire du charisme dans un jv.

Avatar de edrin17 Abonné
Avatar de edrin17edrin17- 02/07/15 à 07:33:04
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3