Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Selon le SELL, le marché du jeu vidéo pèsera 2,7 milliards d'euros en France en 2015

30 millions d'Amiibo
Selon le SELL, le marché du jeu vidéo pèsera 2,7 milliards d'euros en France en 2015
Crédits : robtek/iStock Editorial/Thinkstock

Pour la deuxième fois de l'année, le Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs (SELL) propose un état des lieux du marché français du jeu vidéo. Sans surprise, les consoles de dernière génération prennent le dessus sur les anciennes et le PC fait de la résistance.

Le marché français du jeu vidéo va mieux, c'est en tout cas ce qu'estime le SELL, le principal syndicat d'éditeurs vidéoludiques en France. Selon lui, le chiffre d'affaire généré par la vente de logiciels sur consoles, mobiles et PC, ainsi que les ventes de matériel (consoles) et accessoires (manettes, volants...) devrait atteindre 2,7 milliards d'euros sur 2015, soit une croissance de 3 % par rapport à 2014. 

Les ventes de consoles compteront pour 29 % du total (environ 780 millions d'euros), les ventes de jeux sur consoles pour 40 % (1,1 milliard d'euros), les ventes de jeux PC pour 13 % (350 millions d'euros), le reste étant réparti entre les revenus sur mobiles et la vente d'accessoires.

La croissance viendra des jeux

Si cette progression est plutôt une bonne nouvelle, cela ne signifie pas pour autant que tous les secteurs seront à la même enseigne. Par exemple, les ventes de consoles ont enregistré une baisse globale de 13 % sur la période janvier-mai 2015. Si l'on se concentre sur les consoles de la huitième génération (3DS, PS4, PS Vita, Wii U, Xbox One), le chiffre d'affaires sur la période est par contre parfaitement stable, à 169 millions d'euros (128 millions pour les machines de salon, 41 millions pour les consoles portables).

SELL 2015 ventesSELL 2015 ventes

La croissance vient en fait de la vente de jeux, notamment via les boutiques dématérialisées. Les ventes sur les cinq premiers mois de l'année sont ainsi en hausse de 5 % du côté des jeux pour consoles. Si l'on se focalise sur les ventes de jeux dématérialisées, la hausse est même de 17 %. En progression de 1 %, le marché physique continue de voir sa part se réduire, et compte désormais pour 68 % des ventes de jeux sur console. 

Sur le marché des jeux sur PC, les ventes dématérialisées comptent par contre pour 85 % du total, et cette part continue de grandir. Les ventes de jeux PC en boîte n'ont ainsi compté que pour 19 millions d'euros en France ces cinq derniers mois. Sans surprise, ce dernier chiffre est en baisse de 11 % par rapport à la même période l'an passé. 

PEGI 18 et PEGI 3, même combat

Une autre donnée intéressante est révélée par le SELL. Le Syndicat révèle la part de marché en volume des jeux en fonction de leur classification PEGI. Selon des données récoltées par l'institut Gfk, 32 % des jeux vendus en 2014 étaient classés PEGI 18, une part équivalente à celle des jeux PEGI 3.

Ce chiffre met surtout l'accent sur la nécessité de la réforme du crédit d'impôt jeu vidéo (CIJV) dont le décret d'application a été signé la semaine dernière, pour le plus grand soulagement des acteurs de l'industrie. Avant sa réforme, il ne pouvait pas être appliqué aux jeux classés PEGI 18. Désormais, les éditeurs et studios auront un peu plus de libertés de ce point de vue-là, même si des limites restent fixées afin que les titres les plus violents ne profitent pas de cette aide.

19 commentaires
Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 01/07/15 à 07:17:00

...des limites restent fixées afin que les titres les plus violents ne profitent pas de cette aide.

 
 Voilà un paternalisme qui n'aurait pas déplu au Grand Charles ! A se demander si le ministère de l'industrie du divertissement v2015 aurait souhaité contribuer à la création de L'origine du monde.

Avatar de Entoni_ INpactien
Avatar de Entoni_Entoni_- 01/07/15 à 07:30:08

On dit numérique....Numérique...NUMÉRIQUE PUTAIN.
 
 Je vais vous la foutre où je pense mon empreinte Digital.
 
 Ce message est bien sûr destiné au SELL.

Édité par Entoni_ le 01/07/2015 à 07:30
Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Avatar de Jean_PeuplusJean_Peuplus- 01/07/15 à 07:31:07

Du PEGI 18+ on en voit tous les jours aux infos du service public pourtant :transpi:

Avatar de mononokehime INpactien
Avatar de mononokehimemononokehime- 01/07/15 à 07:39:32

"les ventes de jeux PC pour 13 % (350 millions d'euros)"  Et on vient dire que le PC est en chute libre, a priori ça se porte très bien chez nous.

Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Avatar de Jean_PeuplusJean_Peuplus- 01/07/15 à 07:42:19

Entoni_ a écrit :

On dit numérique....Numérique...NUMÉRIQUE PUTAIN.
 
 Je vais vous la foutre où je pense mon empreinte Digital.
 
 Ce message est bien sûr destiné au SELL.

Le digital permet une meilleur connexion avec de l'analogique.

:auto:

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 01/07/15 à 08:11:06

On ne peut pas déduire la part du PC d'un total qui  comporte à la fois du soft et du hard pour les consoles. Si tu ne laisse que les jeux dans l'équation, le PC représente 25% des ventes (en valeur, pas en volume). C'est pas si mal si on compare aux affirmation péremptoires de certains spécialistes INpactiens...

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 01/07/15 à 08:13:34

On peut faire de l'IP over DDC ? :bocul::non:

Avatar de martino INpactien
Avatar de martinomartino- 01/07/15 à 08:47:08

Comment obtiennent t-ils ce 13% ? ils ont accès aux ventes française sur toutes les plateformes pc (steam, gog, origin et autres ) ?

Édité par martino le 01/07/2015 à 08:47
Avatar de Isshun INpactien
Avatar de IsshunIsshun- 01/07/15 à 09:00:37

C'est ce même syndicat qui l'année dernière à pondu un rapport expliquant que la moyenne d'age des joueurs français était de 35ans et qu'un joueur sur deux était une femme, alors niveau crédibilité il se pose là...

Avatar de Sutka INpactien
Avatar de SutkaSutka- 01/07/15 à 09:01:19

Ils s'appuient sur le panel Gfk qui est une agence spécialisée dans ce genre de taf.
 
http://www.gfk.com/fr/solutions/retail-sales-tracking/Pages/default.aspx

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2