Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Les oreillettes désormais interdites au volant (et au guidon)

On applaudit
Droit 2 min
Les oreillettes désormais interdites au volant (et au guidon)
Crédits : Plush Studios/Bill Reitzel/Blend Images/ThinkStock

Annoncée en début d’année, l’interdiction des kits mains libres filaires est effective depuis hier pour tous les conducteurs. Tout contrevenant s’expose désormais à une amende de 135 euros et à un retrait de trois points de son permis de conduire – sauf si le dispositif qu’il utilise n’est pas directement collé à son oreille.

La nouvelle interdiction, officialisée au travers d’un décret paru samedi au Journal officiel, se veut relativement large. Est désormais prohibé « le port à l'oreille, par le conducteur d'un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d'émettre du son ». Les automobilistes sont ainsi concernés, de même que les motards et les cyclistes. Ceux-ci n’ont plus le droit d’utiliser une ou plusieurs oreillettes (y compris Bluetooth), que ce soit pour téléphoner, écouter de la musique, la radio, etc. Le port de tout casque audio sera également à proscrire.

Seuls resteront autorisés les dispositifs intégrés au véhicule (ou au casque), ainsi que ceux que l'on ne tient pas en main. En cas de violation de ces règles, la sanction sera identique à celle actuellement prévue pour l’usage du téléphone au volant : une contravention de quatrième classe (135 euros) et un retrait de 3 points du permis de conduire. Des dérogations ont toutefois été intégrées pour les personnes disposant d’appareils auditifs, pour les candidats au permis moto, ainsi que pour les conducteurs de voitures de pompier ou de police, etc.

Si la date d'entrée en vigueur prévue par le décret a bien été fixée à hier, le ministère de l'Intérieur affirmait ces derniers jours que la nouvelle interdiction ne serait effective qu'à compter du 1er juillet. Les forces de l'ordre pourraient de ce fait être relativement tolérantes jusqu'à mercredi.

Une interdiction contreproductive et quasi impossible à mettre en oeuvre ?

Cette mesure, qui avait déçu certaines associations de lutte contre l’insécurité routière (qui auraient préféré que l’interdiction porte également sur les dispositifs intégrés), est censée parer au risque de distraction des conducteurs qui téléphonent, et ainsi faire diminuer le nombre d’accidents sur nos routes. Pour autant, c’est de manière assez surprenante que le gouvernement s’est rallié à cette proposition. En 2013, le ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Manuel Valls, expliquait à un parlementaire qu’une interdiction des kits mains libres serait « très délicate à mettre en œuvre ». L’ancien locataire de la Place Beauvau ajoutait que cette infraction, « difficile à constater par les forces de l'ordre », « serait source de nombreux contentieux risquant d'aller à l'encontre du but recherché » (voir cette réponse à une question écrite).

436 commentaires
Avatar de fwak INpactien
Avatar de fwakfwak- 29/06/15 à 07:10:20

Dommage qu'elle ne soit pas étendue aux piétons, qui sont quand même les usagers de la voie publique les plus vulnérables, et qui pour certains d'entre eux se coupent de leur environnement avec baladeurs et autres téléphones.

Avatar de ttdog INpactien
Avatar de ttdogttdog- 29/06/15 à 07:10:54

"qui auraient préféré que l’interdiction porte également sur les dispositifs intégrés" Et bientôt le plexiglass entre le passager et le conducteur! non mais n'importe quoi ....

Avatar de knos Abonné
Avatar de knosknos- 29/06/15 à 07:13:11

Clairement.

Avatar de Squallinou Abonné
Avatar de SquallinouSquallinou- 29/06/15 à 07:14:05

Plus de musique en vélo ? Hum...

Avatar de Kernald INpactien
Avatar de KernaldKernald- 29/06/15 à 07:14:25

Et du coup, il y a une question que je me pose toujours. Si en tant que cycliste, je commets une infraction, quelle est la sanction ? Juste financière, ou les points sont également retirés du permis ?

Avatar de Tohrnoriac Abonné
Avatar de TohrnoriacTohrnoriac- 29/06/15 à 07:16:02

En velo, tu n'es pas sensé perdre de points, car tout le monde n'a pas forcément le permis

Avatar de DownThemAll Abonné
Avatar de DownThemAllDownThemAll- 29/06/15 à 07:16:35

Je ne vois pas du tout l'intérêt vu que les dispositifs type Supertooth (ou tout autre sans fil) restent autorisés...
 
Ils ont décidé de faire chier les usagers de la route jusqu'au bout...

Avatar de croustx Abonné
Avatar de croustxcroustx- 29/06/15 à 07:17:13

Okay, pas de problème.
 
 
 Sur mon vélo, je vais donc troquer mon casque contre une boombox sur le porte bagage ...

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 29/06/15 à 07:17:24

ttdog a écrit :

"qui auraient préféré que l’interdiction porte également sur les dispositifs intégrés" Et bientôt le plexiglass entre le passager et le conducteur! non mais n'importe quoi ....

Rien à voir.
Le passager d'un véhicule peut réagir en fonction de l'environnement direct du conducteur. la personne à l'autre bout du fil... Ca va être plus dur. Un passager peut aider à la conduite, un appel téléphonique distrait (que tu aies des oreillettes ou un kit mains libres, peu importe). Tu saisis la différence?

Avatar de chichillus Abonné
Avatar de chichilluschichillus- 29/06/15 à 07:19:18

De mémoire, si tu as le permis, tu perds des points; et si tu ne l'as pas, tu ne perds que des sous.
 

Enfin personnellement, j'attends avec impatience l'interdiction des passagers, source majeure de distraction. En plus, c'est facile à repérer.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 44