Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Remaniement chez Microsoft : Stephen Elop s'en va, Terry Myerson s'élève

#Pression
Economie 5 min
Remaniement chez Microsoft : Stephen Elop s'en va, Terry Myerson s'élève
Crédits : AndreyPopov/iStock/Thinkstock

Microsoft vient de se livrer à un important remaniement de certaines postes à responsabilité. Des têtes connues quittent l’entreprise, notamment Stephen Elop, l’architecte du rachat de la branche mobile de Nokia par le géant du logiciel. Au terme de la transformation, le nouvel homme de Microsoft n’est autre que Terry Myerson.

L'ancien PDG de Nokia quitte Microsoft

Stephen Elop, Kirill Tatarinov, Mark Penn et Eric Rudder vont quitter Microsoft prochainement. Il s’agit d’un lot de départs importants pour la firme avec des figures emblématiques qui s’envolent vers de nouveaux horizons, plusieurs modifications au sein des divisions, et le nouvel éclairage jeté désormais sur certains personnages clés de l'entreprise.

Stephen Elop reste le nom le plus marquant dans le lot des départs. Cet ancien de Microsoft était devenu PDG de Nokia, avant de revenir à Redmond en tant que l’un des vice-présidents de la firme américaine. Il est en fait considéré par certains comme le « traitre » qui a provoqué la « chute » de Nokia. Mais la société finlandaise, si elle s’est séparée de ses activités liées à la téléphonie mobile pour 7,2 milliards de dollars, n’est pas morte, quand bien même d’autres estiment qu’elle a été vidée de sa substance.

Dans son email aux employés, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, indique au sujet de ce départ : « Stephen et moi nous sommes mis d’accord sur le fait qu’il s’agissait du bon moment pour lui de s’éloigner de Microsoft. Je regrette la perte des qualités de dirigeant que cela représente », tout en ajoutant qu’il regardera de près quelle sera sa prochaine destination. À dire vrai, le ton employé par Nadella ne laisse que peu de doute sur le contexte du départ.

L'architecte de la campagne « Scroogled » et le père de Midori s'en vont

Autre départ important, celui de Mark Penn, l’un des responsables stratégie de la firme. Il est malheureusement connu pour sa campagne publicitaire « Scroogled » qui visait à attaquer l’image de Google sur le chapitre du respect de la vie privée. Microsoft n’a jamais particulièrement été une championne de la communication, mais cette campagne avait marqué une certaine agressivité qui ne faisait pas spécialement honneur à l’entreprise.

Kirill Tatarinov  était pour sa part le responsable du Business Solutions Group, mais sur l’ensemble des départs, c’est probablement celui d’Eric Rudder qui pourrait être le plus regretté. Ce dernier a dirigé pendant un temps la division Server and Tools, mais il est surtout connu pour avoir dirigé la recherche, notamment au sein du centre Microsoft Research. Il est l’un des pères du projet Midori (un système d’exploitation en code managé) et il a largement travaillé dans le domaine des nouvelles technologies.

La division matérielle intègre celle des systèmes d'exploitation...

Ces quatre départs sont à la fois liés à des échecs, des raisons personnelles et à des changements de stratégie. La refonte interne de Microsoft, commencée en 2013 sur la fin du règne de Steve Ballmer, se poursuit donc et prend une nouvelle tournure. Tout ce qui touche au domaine éducatif sera ainsi fondu dans la division Applications and Services, dirigée actuellement par Qi Lu. Plus logique, le groupe Business Solutions sera intégré dans la division Cloud and Enterprise de Scott Guthrie.

Mais le plus gros changement, c’est clairement l’intégration du groupe Devices and Services dans la division Operating Systems. D’une part, le changement induit que c’est la même unité désormais qui s’occupera à la fois de Windows dans toutes ses variantes et de tout le matériel, comprenant les smartphones, les périphériques, les tablettes Surface ainsi que les consoles Xbox elles-mêmes. À la tête de ce qui devient du coup l’épine dorsale de Microsoft, Terry Myerson, désormais l’homme fort de la multinationale.

... dirigée par Terry Myerson, nouvel homme fort de Microsoft

Myerson est donc le cadre qui a le vent en poupe. Il est responsable notamment de l’abandon complet de Windows Mobile au profit de la feuille vierge qu’était Windows Phone 7. C’est d’ailleurs lui qui a fait intégrer Joe Belfiore dans l’équipe, ce dernier ayant réalisé une bonne part du design global et alors novateur du nouveau produit. Et si Windows Phone avait bénéficié de bonnes critiques à sa sortie, il a été desservi par plusieurs facteurs, notamment un trop grand manque prolongé d’applications « cruciales » et des politiques de mise en avant chez les opérateurs qui avantageaient surtout les gros acteurs déjà en place, notamment Apple et Samsung. D’où très probablement le départ de Stephen Elop, qui n’a pas su changer profondément la perception du produit. On notera également que Julie Larson-Green, qui dirigeait jusqu’à présent la division matérielle, sera donc sous les ordres de Myerson.

Ces changements confortent la position de Satya Nadella en tant que PDG puisqu’il s’assure d’avoir autour de lui les responsables qui vont dans le sens de sa vision de ce que doit être Microsoft. De fait, étant donné le rôle capital qu’est amené à jouer Windows 10, il devient logique que le matériel soit géré par la même équipe : un même système pour tous les appareils, y compris la Xbox One. Mais si Myerson devient de fait l’homme important de l’entreprise, il est également celui qui va devoir mener sa barque avec précaution et diligence : non seulement le défi à relever est complexe, en particulier dans le marché mobile, mais il va devoir frapper vite et fort. Windows 10 doit être un succès, et la tête du responsable pourrait bien voler à son tour si ce ne devait pas être le cas.

59 commentaires
Avatar de inextenza Abonné
Avatar de inextenzainextenza- 18/06/15 à 14:16:09

Alors, que va racheter Microsoft maintenant qu'ils ont de nouveau relâché dans la nature leur meilleur cheval de Troie, Stephen Elop? :D
 

(dès son arrivée aux commandes de Nokia, dans la communauté Maemo, on n'arrêtait pas de dire qu'il fait tout pour rendre Nokia achetable par Microsoft. Faudrait que je retrouve ceux qui nous/me prenait pour des hurluberlus paranos :P)

Avatar de Inny Abonné
Avatar de InnyInny- 18/06/15 à 14:17:19

Stephen Elop s'en va.
 
"Au revoir, et merci pour le poisson !" :D

Avatar de M_Michu INpactien
Avatar de M_MichuM_Michu- 18/06/15 à 14:22:03

Ah la cinquième colonne envoyée par MS pour couler la principale division de NOKIA.

Attention danger , fuyez et ne le recrutez surtout pas , il est surement en quête d'une autre proie

Avatar de zogG INpactien
Avatar de zogGzogG- 18/06/15 à 14:23:21

à noter que Mark Penn s'en va rejoindre son (visiblement) vieil ami Steve Monkey D. Ballmer. 
Leur collaboration s'annonce... hmmm.... s'annonce.:transpi:

Avatar de DDReaper INpactien
Avatar de DDReaperDDReaper- 18/06/15 à 14:25:15

Certains vous prennent toujours pour des hurluberlus paranos ne t'inquiète pas :) Quand Elop est nommé CEO de Nokia (fin 2010) c'est déjà beaucoup trop tard pour le Nokia qu'on connait, l'iphone est sorti 3 ans plus tôt.

Avatar de zogG INpactien
Avatar de zogGzogG- 18/06/15 à 14:27:09

Et donc le rachat par MS était la seule stratégie à long terme, évidemment.

Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 18/06/15 à 14:29:44

C'est celle qu'on choisit les actionnaires de l'entreprise et le conseil d'administration.

On vous prend pour des "huluberlus" (c'est pas le mot que j'utiliserais mais bon) parce que depuis le début vous êtes là à crier :
 
"oh regarde c'est un traitre et personne le voit"
 
 Alors qu'au final c'était juste la stratégie du CA.

Avatar de DDReaper INpactien
Avatar de DDReaperDDReaper- 18/06/15 à 14:30:07

Bah non.
 
 La stratégie choisi c'était de : 1) se diférencier de la jungle Android en choisissant Windows Phone, 2) de passer un accord avec MS pour recevoir des millions de $$$ chaque trimestre (ce qu'il me semble, Google ne souhaitait pas faire)
 

Avatar de zogG INpactien
Avatar de zogGzogG- 18/06/15 à 14:32:35

"bah non."
 
Alors pourquoi tu dis que c'était trop tard pour qu'autre chose se passe.
 

aureus a écrit :

C'est celle qu'on choisit les actionnaires de l'entreprise et le conseil d'administration.

On vous prend pour des "huluberlus" (c'est pas le mot que j'utiliserais mais bon) parce que depuis le début vous êtes là à crier :   "oh regarde c'est un traitre et personne le voit"    Alors qu'au final c'était juste la stratégie du CA.

De quoi tu parles? ![:fou:](https://cdn2.nextinpact.com/smileys/fou.gif) Pourquoi tu me traites d"'huluberlus" ? Si tu veux parler à  [inextenza](http://www.nextinpact.com/inpactien/225176), cite le directement, c'est plus simple.
Édité par zogG le 18/06/2015 à 14:34
Avatar de fullsun INpactien
Avatar de fullsunfullsun- 18/06/15 à 14:34:41

Et une page (blanche) se tourne chez MS. :fou:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6