Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Sécurité, vie privée : Tim Cook s'en prend à ses concurrents

Nous ne réduisons pas nos marges, mais...
Logiciel 5 min
Sécurité, vie privée : Tim Cook s'en prend à ses concurrents
Crédits : Vertigo3d/iStock

Comment se diversifier sur la scène des services en ligne ? Pour Apple, une bonne partie de la communication passe désormais par le respect de la vie privée. Le PDG de l’entreprise, Tim Cook, était présent mardi à l’évènement EPIC’s Champions of Freedom et a profité de l’occasion pour critiquer sans détours ses concurrents.

« Nous pensons que les gens ont un droit fondamental à la vie privée »

Lorsqu’une entreprise se lance sur le terrain particulièrement concurrentiel du cloud, elle peut appliquer grosso modo deux lignes de conduite : le financement par la publicité ou le financement par d’autres moyens. Le modèle le plus largement retenu est celui de la publicité et des produits émanant de Facebook, Google ou Microsoft en font largement usage. Tous ces produits ne coûtent a priori rien à l’utilisateur, si on ne garde à l’esprit que l’aspect financier du « coût ». Apple ne s’inscrit pas dans cette veine, et Tim Cook est bien décidé à faire comprendre la différence.

Le PDG était présent à l’évènement « Champions of Freedom » de l’association EPIC (qui surveille les problématiques de sécurité et de vie privée). Pour la première fois à cette conférence, c’est un chef d’entreprise qui a été honoré, et Tim Cook a manifestement tenu à assumer son rôle : « Comme beaucoup d’entre vous, nous rejetons chez Apple l’idée que les clients aient à faire des compromis entre la sécurité et la vie privée. Nous pouvons, et nous devons fournir les deux à niveau égal. Nous pensons que les gens ont un droit fondamental à la vie privée. Les Américains le demandent, la constitution le demande et la moralité le demande ».

« Ils engloutissent tout ce qu’ils peuvent apprendre sur vous ... »

Ce n’est pas la première fois que Cook assène ce type de discours assez clair puisqu’il avait détaillé son opinion déjà face à Barack Obama il y a quelques mois, dans le contexte d’États-Unis particulièrement frileux à l’idée de laisser le chiffrement fort se répandre partout sans contrôle… et sans solution de secours. Mais Cook a surtout profité de l’occasion pour se montrer bien peu amène avec ses concurrents.

Pour le PDG, certaines entreprises de la Silicon Valley ont bâti tout leur modèle commercial sur l’idée que les données personnelles pouvaient être confiées avec « complaisance », sans que certaines questions primordiales ne soient posées. Il n’arrondit même pas les angles : « Ils engloutissent tout ce qu’ils peuvent apprendre sur vous et essayent de le monétiser ». Il poursuit : « Nous pensons que les clients devraient avoir le contrôle de leurs propres informations. Vous pouvez apprécier ces soi-disant services gratuits, mais nous ne croyons pas qu’ils valent votre adresse email, votre historique de recherche et même maintenant vos photos de famille, analysées et revendues pour Dieu seul sait quel objectif publicitaire ». 

Tim Cook en est certain : « Nous pensons qu’un jour, les clients verront tout ceci pour ce dont il s’agit réellement ». Et en attendant, « ce n’est pas le genre de société qu’Apple veut être ». Il ne fait aucun doute que le PDG s’en prend frontalement à Google, dont le nouveau service Photos, particulièrement réussi d’un point de vue fonctionnel, ne coûte pas un centime. Il est possible que les multiples critiques possibles aient échaudé le patron car les comparaisons avec la photothèque iCloud ne sont en effet pas glorieuses. De fait, il insiste sur le point central de comparaison où Apple peut gagner haut la main : les données ne transitent pas et elles ne sont jamais utilisées pour des raisons publicitaires. En filigrane se dessine peut-être d’ailleurs un élément de réponse sur le pourquoi des tarifs pratiqués par la firme.

Affaiblir le chiffrement : « incroyablement dangereux » pour Tim Cook

Et la question du respect de la vie privée est directement connectée au problème de la sécurité en général, et donc du chiffrement. Le point de vue de Cook n’a pas changé et est, là encore, parfaitement clair : « Il y a une autre attaque sur nos libertés civiles que nous voyons grandir chaque jour, celle sur le chiffrement. Certains à Washington espèrent saper la capacité des citoyens à chiffrer leurs contenus. Nous pensons que c’est incroyablement dangereux. […] Nous fournissons le chiffrement depuis des années dans des services tels qu’iMessage et FaceTime parce que nous estimons que le contenu de vos conversations et de vos vidéoconférences ne nous regardent pas ».

Le PDG est également revenu sur la problématique d’une solution qui permettrait aux forces de l’ordre d’accéder aux données chiffrées, sans que le chiffrement lui-même ne soit remis en question. Nous avons à de multiples reprises insisté sur l’impossibilité d’un tel mécanisme, et le point de vue de Cook n’est pas une surprise : « Si vous mettez la clé sous le paillasson pour la police, un voleur peut également la trouver. Les criminels utilisent tous les outils technologiques à leur disposition pour se frayer un chemin dans les comptes des utilisateurs. S’ils savent qu’il existe une clé quelque part, ils n’arrêteront pas avant de l’avoir trouvée. »

Une philosophie autant qu'un argument commercial

Il y a donc pour lui un problème majeur : toute tentative d’affaiblir le chiffrement ne peut que faire du tort aux utilisateurs classiques qui l’utilisent pour de « bonnes raisons », à savoir la sécurité en général, sans pour autant affecter les criminels. Une position claire et un discours qui font d’Apple le chantre du respect de la vie privée puisque les données confiées sont « laissées tranquilles ». Et pas question non plus de revenir sur les choix déjà faits sur le chiffrement, dont l’étendue au sein d’iOS 8 a passablement inquiété le directeur du FBI, James Comey.

La question qui se pose désormais est de savoir si ces déclarations seront suivies de mesures supplémentaires. Les rumeurs autour de la WWDC, qui ouvrira lundi soir, font état d'une « pause » dans les avancées d'OS X et iOS. Les nouveautés fonctionnelles seraient moins nombreuses, au profit d'une optimisation importante du code et d'un renforcement de la sécurité. Il sera donc particulièrement intéressant de voir si la firme va plus loin dans le chiffrement et comment les forces de l'ordre américaine réagiront à ce type d'annonce.

135 commentaires
Avatar de jilas INpactien
Avatar de jilasjilas- 04/06/15 à 13:07:20
Édité par atomusk le 12/10/2016 à 09:21
Avatar de illidanPowa INpactien
Avatar de illidanPowaillidanPowa- 04/06/15 à 13:08:28

parce que tu crois qu'entre Google, Apple, et facebook Apple est le pire en utilisation des données perso? 
 
 Entre le 1er qui fourni des services "gratuit" à gogo et dont le business model est la pub, le dernier qui ne se cache pas d'exploiter comme un porc tes données et le deuxième qui à un business model basé sur la marge qu'il se fait sur le matos vendus...... je crois qu'il n'y a pas photo.

Édité par illidanPowa le 04/06/2015 à 13:10
Avatar de jilas INpactien
Avatar de jilasjilas- 04/06/15 à 13:09:24
Édité par atomusk le 12/10/2016 à 09:21
Avatar de cyrano2 Abonné
Avatar de cyrano2cyrano2- 04/06/15 à 13:10:50

Je pensais que c'est Microsoft qui utiliserait ce discour, au lieu de copier Google.

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien
Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Mais quel troll ce gars...sérieux...

Fais le ménage devant ...pardon ,ferme ta g....

Abusé de laisser dire de telle chose alors qu'il fait bien pire...et Appel et lui ont la même politique (voir pire) que ceux qu'ils critiques....

Avatar de Danytime INpactien
Avatar de DanytimeDanytime- 04/06/15 à 13:17:50

Abusé de laisser dire de telle chose alors qu'il fait bien pire...et Appel et lui ont la même politique (voir pire) que ceux qu'ils critiques....
Bah donne ta source.

Parce à choisir entre Apple, Google, Microsoft... automatiquement c'est Apple/Microsoft.

Avatar de m1k4 Abonné
Avatar de m1k4m1k4- 04/06/15 à 13:17:57

illidanPowa a écrit :

parce que tu crois qu'entre Google, Apple, et facebook Apple est le pire en utilisation des données perso?

Le fait que ce ne soit pas le pire n'en fait pas un saint, faut pas déconner.

Avatar de Zyami Abonné
Avatar de ZyamiZyami- 04/06/15 à 13:18:07

Papa Panda a écrit :

Abusé de laisser dire de telle chose alors qu'il fait bien pire...et Appel et lui ont la même politique (voir pire) que ceux qu'ils critiques....

A la différence qu'Apple ne revend pas tes données mais les utilise pour lui.
 A vrai dire à par ton historique iTunes et Apple Store, c'est même tout ce qu'il doit pouvoir utiliser vu que le reste sera chiffré.

Édité par Zyami le 04/06/2015 à 13:22
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 04/06/15 à 13:18:22

Apple parle beaucoup mais reste bien silencieux sur son fonctionnement en interne.
 
Qui sait ce que fait Apple de tes données perso?
 Qu'en est-il de la gestion des autorisations sur iOS?
 L'utilisateur en dispose-t-il à sa guise? Peut-il dire quelle appli peut accéder à ses données ou non?
 
 
 
Bref, ils ont beau critiquer les autres, mais quand on voit leurs propres actions, c'est pas beau à voir non plus.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 14