Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Microsoft va fournir ses applications à une vingtaine de constructeurs Android

Invasion
Mobilité 4 min
Microsoft va fournir ses applications à une vingtaine de constructeurs Android

Microsoft continue son offensive sur les autres plateformes. Après avoir annoncé hier la disponibilité future de son assistant vocal Cortana sur Android et iOS, la firme renforce sa présence sur la plateforme de Google avec de nouveaux partenariats. Objectif : fournir ses applications et services sur un plus grand nombre d’appareils.

Après les royalties, les partenariats

Pour Microsoft, Android a essentiellement été pendant longtemps une plateforme concurrente qu’il fallait combattre. Le plus puissant argument du système de Google était sa gratuité, que Microsoft a affrontée d’une manière un peu particulière : la menace. La firme est équipée de plusieurs brevets qu’elle a agités sous le nez de bon nombre de constructeurs, et des dizaines d’entre eux ont accepté de payer les royalties.

L’éditeur souhaite visiblement entretenir des relations plus constructives, d’autant que le contexte a nettement évolué, comme on a pu le voir hier. La société a en effet annoncé deux éléments importants. D’abord, l’arrivée de Cortana sur Android et iOS alors que la fonction était réservée à Windows Phone 8.1 jusqu’à présent (et encore, de manière assez limitée en dehors des États-Unis). L’autre est l’arrivée d’une application compagnon qui aidera les utilisateurs à connecter leur équipement mobile sur un PC Windows 10, qu’il soit équipé d’Android, iOS ou Windows Phone.

Des décisions qui font suite finalement au message martelé par Satya Nadella depuis qu’il est arrivé dans son poste de PDG : place au multiplateforme. En d’autres termes, fini de considérer l’écosystème Microsoft comme un bloc monolithique puisque les services et applications doivent pouvoir être utilisés sur un maximum d’appareils. D’où le compagnon Windows 10 qui montrera à l’utilisateur que OneDrive, Musique, Video, OneNote ou encore Office sont utilisables sur son iPhone 6 ou son Galaxy Note 3. D’où également l’annonce des nouveaux partenariats.

Microsoft Android Office Skype OneDrive

Vingt nouveaux constructeurs dans la danse, dont Sony et LG

Microsoft a confirmé qu’une vingtaine de constructeurs d’appareils Android allaient fournir ses applications Word, Excel, PowerPoint, OneNote, OneDrive et Skype dans les semaines ou dans les mois qui viennent sur leurs tablettes. Dans la plupart des cas, il s’agit de constructeurs locaux, comme Axdia en Allemagne, Noblex en Argentine ou encore Pacific au Mexique. Mais on y trouve également deux poids lourds du marché Android : LG et Sony. La tablette Xperia Z4 de ce dernier recevra ainsi les applications dans les trois mois qui viennent, tandis que chez LG, c’est une nouvelle tablette (qui n’a pas été nommée) qui sera concernée.

On notera que Microsoft ne parle pour l’instant que de tablettes, tout comme d’ailleurs l’accord qui avait été annoncé en mars. La firme est déjà liée en effet à d’autres constructeurs, notamment Dell, Samsung et Pegatron. Les Galaxy S6 et S6 Edge font figure toutefois d’exception car ils finiront eux aussi par recevoir Word, Excel, PowerPoint, OneNote, OneDrive et Skype. Rappelons en outre qu’un autre accord a été signé le mois dernier, cette fois avec Cyanogen, pour intégrer directement ces applications dans Cyanogen OS.

S'assurer la visibilité et conduire vers Windows 10

Évidemment, pour une entreprise qui veut devenir championne de la productivité, ces accords ne peuvent qu’être profitables, ne serait-ce que pour assurer de la visibilité à ses produits. La société doit insister sur l’idée qu’utiliser ces applications et services permettra de tout retrouver en l'état sur Windows 10, puisque tout se ramène à ce produit, pensé comme un concentrateur. Autant donc sauvegarder les photos sur OneDrive puisque l’application Photos de Windows 10 les affichera ensuite automatiquement. Autant travailler dans Office pour retrouver plus tard ses documents en l’état sur un écran plus grand.

La seule question qui se pose finalement est de savoir si les utilisateurs se laisseront séduire. En fonction des appareils, on peut trouver en effet une grande variété d’applications tierces, au sein desquelles celles de Microsoft pourraient simplement passer pour des solutions parmi d’autres. Certains les utiliseront et seront conquis, d’autres moins, et d’autres encore les supprimeront directement. Mais si l’idée passe d’un lien permanent et automatique avec Windows 10, cette visibilité aura déjà porté ses fruits.

Quoi qu’il en soit, ces nouveaux partenariats avec les constructeurs Android ne remettent pas en cause les royalties demandées jusque-là par Microsoft. Les accords déjà en place, y compris avec ceux qui installeront les applications, sont donc maintenus.

63 commentaires
Avatar de Konrad INpactien
Avatar de KonradKonrad- 27/05/15 à 15:12:49

C'est une bonne nouvelle pour les utilisateurs.

Maintenant la question se pose : que va faire Google face à ça ? Ils ne voient sûrement pas d'un très bon œil que leurs applis (Google Docs, Talk etc.) soient concurrencées de manière aussi frontale par Microsoft...

Autre question : Microsoft a donc porté ses applis sur Android/Linux... bientôt aussi sur GNU/Linux ? :transpi: (oui je rêve, toussa).

Quoi qu’il en soit, ces nouveaux partenariats avec les constructeurs Android ne remettent pas en cause les royalties demandées jusque-là par Microsoft.

Microsoft a donc fait en sorte que les constructeurs pré-installent ses applis sur leurs appareils, et que dans le même temps ils payent des royalties. Là c'est très fort :bravo:

Édité par Konrad le 27/05/2015 à 15:13
Avatar de marba Abonné
Avatar de marbamarba- 27/05/15 à 15:14:30
Édité par Vincent_H le 27/05/2015 à 15:15
Avatar de aurel_gogo Abonné
Avatar de aurel_gogoaurel_gogo- 27/05/15 à 15:15:25

Konrad a écrit :

C'est une bonne nouvelle pour les utilisateurs.

Maintenant la question se pose : que va faire Google face à ça ? Ils ne voient sûrement pas d'un très bon œil que leurs applis (Google Docs, Talk etc.) soient concurrencées de manière aussi frontale par Microsoft...

Google et MS sont en pleine guerre sur le mobile et si l'un peut emmerder l'autre, ile ne vont pas se gêner !!!!

Avatar de marquis INpactien
Avatar de marquismarquis- 27/05/15 à 15:20:36

Konrad a écrit :

Maintenant la question se pose : que va faire Google face à ça ? Ils ne voient sûrement pas d'un très bon œil que leurs applis (Google Docs, Talk etc.) soient concurrencées de manière aussi frontale par Microsoft...

Continuer à refuser de développer (YT) ou mettre à jour (Waze) leurs applications pour Windows Phone/Mobile comme ils le font depuis le début

Avatar de Jed08 INpactien
Avatar de Jed08Jed08- 27/05/15 à 15:31:23

Beaucoup de chose.
Il me semble avoir lu que Google avait déjà commencé à diviser par 10 les revenus publicitaire venant de Ad sense pour les développeurs développant a la fois pour Android et WP pour envoyer un avertissement à ceux voulant porter leur applications sous WP.

Je sais pas a quel point c'est vrai, mais ça fait peur.

Avatar de Oryzon INpactien
Avatar de OryzonOryzon- 27/05/15 à 15:32:38

Pour Google l'arrivée de Nadella est une mauvaise nouvelle.

Si des grands constructeurs se mettent à intégrer les produits MS voire pire à communiquer dessus, cela va vraiment les emmerder.

 

Avatar de Oryzon INpactien
Avatar de OryzonOryzon- 27/05/15 à 15:34:15

Jed08 a écrit :

Beaucoup de chose.
Il me semble avoir lu que Google avait déjà commencé à diviser par 10 les revenus publicitaire venant de Ad sense pour les développeurs développant a la fois pour Android et WP pour envoyer un avertissement à ceux voulant porter leur applications sous WP.

Je sais pas a quel point c'est vrai, mais ça fait peur.

Si c'est le cas comment se préparer un méga procès... et ternir durablement son image.
Il est loin le "don't be evil".

 
 

Avatar de Oryzon INpactien
Avatar de OryzonOryzon- 27/05/15 à 15:35:51

marquis a écrit :

Continuer à refuser de développer (YT) ou mettre à jour (Waze) leurs applications pour Windows Phone/Mobile comme ils le font depuis le début

Oui je pense qu'en gros Google fait déjà tout ce qu'ils peuvent pour emmerder MS, donc je ne vois pas trop ce qu'ils peuvent faire de plus sans franchir certaines lignes jaunes (voire rouge).

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 27/05/15 à 15:37:39

heu le mec qui va faire ses tableau excel sur son écran 4-5 pouces, je lui souhaite bon courage parce que si c'est juste pour visualiser, il y a déjà des applis.

Avatar de zogG INpactien
Avatar de zogGzogG- 27/05/15 à 15:39:33

Jed08 a écrit :

Beaucoup de chose.
Il me semble avoir lu que Google avait déjà commencé à diviser par 10 les revenus publicitaire venant de Ad sense pour les développeurs développant a la fois pour Android et WP pour envoyer un avertissement à ceux voulant porter leur applications sous WP.

Je sais pas a quel point c'est vrai, mais ça fait peur.

Oryzon a écrit :

Si c'est le cas comment se préparer un méga procès... et ternir durablement son image.
Il est loin le "don't be evil".

 
 

Visiblement le "soucis" a été corrigé.

>https://twitter.com/admob/status/601083089771634688

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7