Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

La Fédération Française des Télécoms sauvée, Bouygues Telecom en prend la tête

Numericable-SFR à la vice-présidence
Internet 2 min
La Fédération Française des Télécoms sauvée, Bouygues Telecom en prend la tête
Crédits : 453220507/shutter_m/ThinkStock

En mauvaise posture depuis plusieurs mois, la FFTélécoms se relève avec le retour de Numericable-SFR dans ses rangs. Elle dispose désormais d'un nouveau président qui succède à Pierre Louette : Didier Casas, le secrétaire général de Bouygues Telecom. 

Cela fait maintenant plusieurs années que la Fédération Française des Télécoms (FFTélécoms) regroupe trois des quatre opérateurs : Bouygues Telecom, Orange et SFR. Pour rappel, Free avait claqué la porte dès 2008, soit un an après sa création. Mais depuis le rachat de SFR par Numéricable, l'avenir de la FFTélécoms était incertain, notamment parce que le nouveau groupe ne semblait pas intéressé.

Pierre Louette, président de la fédération avait alors mené plusieurs opérations séduction auprès du groupe de Patrick Drahimais aussi de Free. Depuis le début de l'année, la fédération attendait donc soit que le couperet tombe, soit que Numericable-SFR ou Free ne rejoignent « la vieille et grande maison de la fédération ». Finalement, Numericable-SFR a décidé de rester, ce que nous confirme la FFTélécoms que nous avons contacté par téléphone. Cela se fait néanmoins avec avec une réduction des effectifs qui passent de dix à cinq employés, dont les missions restent encore à définir, nous précise la fédération.

Numericable-SFR a aussi sa part du gâteau

Dans un communiqué de presse, la FFTélécoms indique que son conseil d’administration s'est réuni le 18 mai  2015 afin d'élire son nouveau président qui succède donc à Pierre Louette : Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom. Jérôme Yomtov, directeur général délégué de Numericable, prend la vice-présidence et remplace Geoffroy Roux de Bézieux (OMEA Télécom, racheté depuis par Altice).

Voici le reste de la composition de la FFTélécoms :

  • Secrétaire : Emmanuel Tricaud, Directeur des Affaires Réglementaires et du Développement chez Colt 
  • Trésorier : Jérôme Birba, Directeur Exécutif de EI Telecom
  • Administrateurs :
    •          Marie-Georges Boulay, ‎Directeur de la réglementation et des relations extérieures (Numéricable-SFR)
    •          Laurentino Lavezzi, Directeur des Affaires Publiques (Orange),
    •          Pierre Louette, Directeur Général Adjoint, Secrétaire Général (Orange)
    •          Richard Viel, Directeur Général Délégué (Bouygues Telecom)
    •          Marc Zemmour, Président Directeur Général (La Poste Mobile)

Didier Casas souhaite réunir « la totalité » des opérateurs à la FFTélécoms

Pour le nouveau président, « l’un des enjeux majeurs de la Fédération Française des Télécoms est maintenant de réunir à nouveau la totalité des opérateurs télécoms qui exercent leurs activités en France pour présenter une profession unie face aux enjeux d’investissement et d’innovation du secteur ». Un nouvel appel du pied à Xavier Niel, dont ont attend de voir s'il donnera des résultats.

Quoi qu'il en soit, la fédération aura du pain sur la planche, notamment avec la mise aux enchères des fréquences de 700 MHz pour la 4G et la mise en place du plan très haut débit.

 

15 commentaires
Avatar de Altair31 Abonné
Avatar de Altair31Altair31- 19/05/15 à 16:16:02

Heu, quitte à paraître ignorant, elle sert à quoi la FFTelecom ?
C'est un syndicat d'opérateurs ?

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

un syndicat d'opérateurs télécoms, un groupe d'intérêts économiques, un groupe de pression, un lobby, un think tank, un groupe de réflexion, etc.

Édité par joma74fr le 19/05/2015 à 16:25
Avatar de canard_jaune INpactien
Avatar de canard_jaunecanard_jaune- 19/05/15 à 16:43:33

Le club des copaing.

Avatar de TiTan91 INpactien
Avatar de TiTan91TiTan91- 19/05/15 à 16:46:12

C'est là qu'ils décident des prix que tous les opérateurs appliquent ensuite pour pas se faire trop de concurrence ^^

Avatar de novaescorpion Abonné
Avatar de novaescorpionnovaescorpion- 19/05/15 à 18:54:59

Exact ! Le club de ceux qui ont écopé d'une entente illicite sur les prix...

Avatar de matroska INpactien
Avatar de matroskamatroska- 19/05/15 à 21:07:34

Altair31 a écrit :

Heu, quitte à paraître ignorant, elle sert à quoi la FFTelecom ?
C'est un syndicat d'opérateurs ?

Une magouille organisée de grande envergure... D'où une utilité extrêmement importante !

:D

Édité par matroska le 19/05/2015 à 21:08
Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 20/05/15 à 00:11:36

La qualité des commentaires grandit manifestement de jour en jour.

Avatar de Mithrill INpactien
Avatar de MithrillMithrill- 20/05/15 à 05:54:10
Édité par Vincent_H le 03/02/2017 à 07:03
Avatar de Brodie INpactien
Avatar de BrodieBrodie- 20/05/15 à 06:39:45

Tout à fait, le but est bien évidemment d'augmenter les investissements pour améliorer la qualité des réseaux 3G+/4G, ADSL et fibre ; de diviser par 3 le prix des abonnements et de ne plus verser un rond à ces vampires de fonds de pension actionnaires.

Rien à voir avec une prétendue entente sur les prix dans l'unique but de tondre le plus possible les clients au profit d'actionnaires déjà immensément riches. T'as vraiment un mauvais esprit.

Avatar de dematbreizh Abonné
Avatar de dematbreizhdematbreizh- 20/05/15 à 07:05:31

brazomyna a écrit :

La qualité des commentaires grandit manifestement de jour en jour.

Désolé mais avant de lire les commentaires, j'ai lu la news, et je me suis dit: si ce n'est pas un truc bidon pour gagner du pognon ça y ressemble très fort

éduction des effectifs qui passent de dix à cinq employés

Franchement!

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2