Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Rdio Select à 3,99 dollars : pas de publicité, mais des restrictions sur le hors-ligne

Une bonne idée pour les petits consommateurs
Internet 1 min
Rdio Select à 3,99 dollars : pas de publicité, mais des restrictions sur le hors-ligne

C'est l'effervescence dans le petit monde de la musique en ligne. Apple se prépare à lancer sa propre offre, tandis que Spotify dévoilera une surprise le 20 mai. De son côté, Rdio propose désormais un abonnement à 3,99 dollars par mois ; sans publicité, mais avec des restrictions.

À l'instar de Deezer, Qobuz ou encore Spotify pour ne citer que ces trois-là, Rdio est un service de musique en ligne lancé il y a plusieurs années. Comme ses concurrents, il propose une offre gratuite avec publicités intégrées, ainsi qu'une autre « Unlimited » pour 9,99 euros par mois. La publicité disparait et un mode hors-ligne est disponible pour les applications mobiles, entre autres choses.

La société ne compte pas en rester là et vient d'annoncer une nouvelle offre intermédiaire pour les petits consommateurs : Select, à 3,99 dollars par mois. Sur mobile, elle vous permet d'accéder de manière illimitée et sans publicité à des « radios », dont une personnalisée en fonction de « votre historique d'écoute ». Néanmoins, « vous continuerez à entendre des publicités sur le Web », précise la société.

Mais ce n'est pas tout puisque l'abonnement Select permet d'écouter et de télécharger jusqu'à 25 chansons de votre choix sur mobile (320 kb/s). Le mode hors-ligne est également disponible si vous le souhaitez. Vous pouvez modifier les chansons qui composent votre offre, mais dans la limite de 25 changements par jours. Dans ce cas, les nouveaux titres chasseront les plus anciens.

Rdio

Pour le moment, cette offre n'est disponible qu'aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Inde et en Afrique du Sud, mais de nouveaux pays seront ajoutés, précise la plateforme, sans plus de détails. Rdio Select est accessible sur Android, iOS, Chromecast, Robku ainsi que sur certaines enceintes connectées Sonos.

3 commentaires
Avatar de seboquoi Abonné
Avatar de seboquoiseboquoi- 18/05/15 à 15:08:20

Moi j'aime bien cette offre.

Je suis un utilisateur quasi-historique de Spotify mais je limite ma playlist "mobile" à 10 titres volontairement.
Évidemment quand on part en voyage c'est dur à tenir et cette offre ne suffirait pas mais au quotidien ça pourrait totalement le faire.

Par contre je comprends pas bien, sur le web y'a encore de la pub, ce qui signifie que sur Desktop on se tape quand même de la pub? On a pas droit à une application sans pub avec ce forfait?

Avatar de Bylon INpactien
Avatar de BylonBylon- 18/05/15 à 20:45:39

J'aimais bien rdio.com avant qu'ils ne soient rattrapés par les "ayant droits" et imposent à nouveau l'immonde Flash. Depuis j'ai supprimé mon compte.

DRM, DRM... pas pour moi. Je pensais pourtant que dans la musique tout le monde l'avait compris avec iTunes en tête, mais ce n'est visiblement pas tout à fait le cas.

Avatar de scalpos INpactien
Avatar de scalposscalpos- 19/05/15 à 12:25:27

Y'a-t-il un blockage géographique pour l'offre en question concernant la France ? Est-ce éventuellement contournable via VPN pour la souscription seulement, ou bien pour l'écoute il faut également  être situé dans un pays proposant l'offre en question ?

Depuis l'apparition de Pandora (toujours pas accessible en France sans bricoler) il y a maintenant quelques services gratuits dans le même genre, mais quasi aucune sans pub à ma connaissance...

Édité par scalpos le 19/05/2015 à 12:26
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.