Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Par manque de développeurs, Tor met fin à la fonctionnalité Cloud

Recherchons aventuriers courageux
Logiciel 3 min
Par manque de développeurs, Tor met fin à la fonctionnalité Cloud

L’équipe en charge du projet Tor a décidé de mettre un terme à l’aventure Tor Cloud. Ce dernier avait pour objectif de configurer des machines d’utilisateurs en tant que relais, en étendant la bande passante globale du projet Tor via des instances EC2 (Amazon). Pourtant, des problèmes plus ou moins importants et un manque de maintenance ont conduit à l’abandon de cette fonctionnalité.

Tor Cloud permettait d'offrir une partie de sa bande passante au réseau

Faut-il encore présenter le projet Tor ? Souvent cité dans les cas de pays où la tension politique et/ou religieuse impose de prendre des précautions dans l’expression en ligne, ce réseau décentralisé a pour objectif de rendre anonymes les communications des internautes. The Onion Router, est un système de routage en oignon conçu pour faire rebondir les requêtes jusqu’à ce que leur provenance ne puisse plus être devinée. Dans la pratique, on a déjà vu qu’il est possible d'en percer les défenses, comme la NSA est par exemple capable de le faire.

Si le réseau Tor en tant que tel est le projet principal, il existe d’autres projets satellites, notamment Tor Cloud. Ce service complémentaire a été lancé en 2011 et se présentait d’emblée comme un moyen simple pour ceux qui voulaient participer à l’aventure du réseau d’offrir un peu de leur bande passante. Pour cela, Tor Cloud autorisait la création d’un pont (bridge) dans une instance EC2 (Elastic Compute Cloud) d’Amazon.

Tout était fait pour que l’utilisateur n’ait pas de trop nombreuses manipulations à faire, de la même manière que le navigateur Tor, basé sur Firefox, active ou désactive l’utilisation du réseau par un simple bouton. Une image spécifique pouvant donc être utilisée pour créer l’instance EC2. Cette facilité de mise en place et le bruit généré par la fonctionnalité lui avaient permis de rencontrer un certain succès. Pourtant, comme indiqué sur le blog officiel de Tor, elle a connu un grand déclin à partir de 2014.

Très simple, mais également très bogué

Pour l’équipe, la suite était donc logique : « La raison principale derrière l’arrêt de Tor Cloud est le fait qu’un logiciel requiert une maintenance, et Tor Cloud ne fait pas exception ». Elle explique ainsi qu’il existe au minimum un problème majeur dans l’image fournie qui rend l’ensemble « complètement dysfonctionnel », sans parler de « douzaines d’autres bugs, dont un de très haute priorité ». Pour l’équipe, il existe un lien direct entre ces bugs et le déclin dans l’utilisation de la fonctionnalité.

Mais alors, pourquoi ne pas corriger les problèmes ? Question de ressources. L’équipe est concentrée sur le réseau Tor en tant que tel, Tor Cloud n’étant qu’un projet directement connecté mais annexe. Elle indique dans son billet de blog avoir tenté pendant des mois de trouver des personnes capables de reprendre le projet et d’y faire la maintenance nécessaire, « en vain ».

Du coup, l’arrêt « officiel » du projet pourrait ouvrir un nouveau chapitre pour Tor Cloud. L’équipe indique en effet que les intéressés peuvent très bien reprendre le code, le « forker » et en créer de nouveaux projets avec d’autres noms. Elle indique par ailleurs que Tor Cloud n’était pas la seule approche de ce type de fonctionnalité, et que d’autres existent toujours, notamment Ansible Tor et cirrus. En outre, la création de ponts dans des instances EC2 n’est pas la seule manière d’aider le projet Tor, et même si on peut toujours réaliser la manipulation manuellement, les dons aux organismes qui entretiennent des ponts et relais Tor restent possibles et même souhaités.

Quoi qu’il en soit, l’abandon de Tor Cloud ne change rien pour les instances déjà en place, pas plus qu’il n’affecte le projet central.

24 commentaires
Avatar de adinsx INpactien
Avatar de adinsxadinsx- 11/05/15 à 16:05:29

"Souvent cité dans les cas de pays où la tension politique et/ou religieuse impose de prendre des précautions dans l’expression en ligne, ce réseau décentralisé a pour objectif de rendre anonymes les communications des internautes."

Exemple : la France !

Édité par adinsx le 11/05/2015 à 16:05
Avatar de lionnel INpactien
Avatar de lionnellionnel- 11/05/15 à 18:22:26

heu faudrait peut être arrêter avec ce genre de comparaisons à 3 francs 6 sous.
Ok, il y a du souci à se faire en France, mais il faut rester un minimum objectif. La situation n'a absolument rien de comparable avec ce qui se passe dans de "vrais" régimes autoritaires type Arabie Saoudite, Russie, Iran, Chine et bien d'autres. A ce que je sache, en France, tenir des propos critiques à l'encontre du gouvernement en place n’entraîne pas de véritable risque.

Il suffit de passer quelques minutes sur les commentaires et pages FB du Point, de 20 minutes ou du Figaro (pour les plus courageux) pour s'en convaincre.

Le jour ou des gens seront condamnés en justice pour un article ou un discours critique de la politique du Gvt, on en reparlera. Je parle bien sur de critiques argumentées, pas du flot d'insultes et de propos nauséabonds qui prévaut depuis quelques années.

Avatar de Nerkazoid INpactien
Avatar de NerkazoidNerkazoid- 11/05/15 à 18:32:43

On est passé à l'euro :sm:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 11/05/15 à 19:05:56

lionnel a écrit :

heu faudrait peut être arrêter avec ce genre de comparaisons à 3 francs 6 sous.

Que veux-tu, c'est tendance de râler et de se croire le peuple le plus opprimé et maltraité du monde... Il faudrait créer un point :chinois: pour chaque comparaison de ce genre. Ou un point « PMU », c'est là qu'ils se reproduisent...

Avatar de Hugues1337 INpactien
Avatar de Hugues1337Hugues1337- 11/05/15 à 19:21:42

Golden. Tu viens de réavoir Internet ? C'était bien ta grotte ?

Édité par Hugues1337 le 11/05/2015 à 19:21
Avatar de Dude76 Abonné
Avatar de Dude76Dude76- 11/05/15 à 19:40:11

très bogué
:pleure: comment pouvez-vous accepter cette francisation absurde ?:pleure:
bug, un parasite, un insecte
bogue, qui entoure la châtaigne et la protège des parasites...
:pleure:

Avatar de lionnel INpactien
Avatar de lionnellionnel- 11/05/15 à 20:31:39

Je suis tout à fait au courant de l'actualité et des enjeux. Je ne dis pas non plus qu'il faut rester les bras ballants face à la menace.

Simplement, il me semble malvenu de considérer que la France est un "pays où la tension politique et/ou religieuse impose de prendre des précautions dans l’expression en ligne", et ou il serait nécessaire d'avoir recours a TOR pour se protéger. La dernière fois que je suis sorti de ma grotte, je n'ai pas vu de brigade du vice et de la vertu dans les rues françaises, les partis d'opposition se portent pas si mal, et sur un célèbre réseau social, les utilisateurs n semblent pas avoir de scrupules à exprimer leur avis y compris les plus extrêmes, sous leur propre identité par dessus le marché.

Par contre, j'ai aussi entendu parler de Hamza Kashgari, de Boris Nemtsov ou encore de Maria Macias Castaneda. Eux par contre, auraient eu plus que besoin de TOR

Édité par lionnel le 11/05/2015 à 20:32
Avatar de Nerkazoid INpactien
Avatar de NerkazoidNerkazoid- 11/05/15 à 23:02:05

L'option de travailler là-dessous avec la Fondation Mozilla n'est pas viable? :craint:

Les 2 semblant coopérer de manière assez étroite et intelligente... Snif snif

Avatar de groumch Abonné
Avatar de groumchgroumch- 12/05/15 à 00:47:45

Le jour ou des gens seront condamnés en justice pour un article ou un
discours critique de la politique du Gvt, on en reparlera.

Bah on peut en reparlé maintenant vus que le premier site victime de la loi (avec garde à vue et le reste) est un site libertaire

https://paris-luttes.info/face-a-la-repression-l-information-3225

Édité par groumch le 12/05/2015 à 00:49
Avatar de Hyrakama Abonné
Avatar de HyrakamaHyrakama- 12/05/15 à 01:22:22

Tu peux regarder krach.in aussi ,qui a fermé il y a peu

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3