La suite spirituelle de Banjo-Kazooie fait un carton sur Kickstarter

Maintenant, on veut une suite de Conker's Bad Fur Day.
La suite spirituelle de Banjo-Kazooie fait un carton sur Kickstarter

Le studio Playtonic Games, formé d'anciens employés de Rareware, avait annoncé en février qu'il travaillait sur « une suite spirituelle de Banjo-Kazooie ». Cette suite vient de faire son apparition sur Kickstarter, et a permis au studio de récolter sept fois plus de fonds que prévu, en seulement deux jours.

Bien que la plateforme se fasse de plus en plus discrète, Kickstarter est toujours à l'origine de réussites plutôt surprenantes et de records en tous genres, le dernier exemple en date n'étant autre qu'Exploding Kittens, un jeu de cartes financé à hauteur de 8,7 millions de dollars. Le studio Playtonic Games n'a pas battu ce record, mais il est parvenu lui aussi à faire sauter la banque en l'espace d'un week-end, sans faire appel au moindre chaton.

Banjo-Kazooie 2.0

Ce studio fondé au début de l'année est composé par une partie des équipes de Rare à l'époque où le studio travaillait sur certains des jeux les plus emblématiques de la Nintendo 64, comme Banjo-Kazooie et Donkey Kong Country. Justement, le titre qu'ils ont dévoilé sur Kickstarter ce week-end se présente comme la suite spirituelle du premier.

Yooka-Laylee

Le projet s'appelle Yooka-Laylee, et les similitudes entre lui et son ancêtre ne se limitent pas à son nom. Le jeu met en scène deux héros, Yooka, un drôle de lézard et Laylee, une chauve-souris avec un énorme nez. Le titre se présente comme un jeu de plateforme en 3D, à la façon d'un Mario 64 (en plus joli, rassurez-vous) avec des décors très colorés. Pour l'instant, peu de détails sont connus côté gameplay, mais on sait déjà que chacun des deux personnages pourra faire usage de plusieurs capacités, et qu'ils ne traverseront pas moins de cinq mondes aux décors très différents. Chacun des mondes renfermera de très nombreux éléments à collecter, et l'aire de jeu pourra être étendue dans chacun d'eux en fonction de la progression du joueur. 

Un succès inattendu

Côté plateformes, le studio ratisse assez large puisque le lancement est prévu autour du mois d'octobre 2016 sur Mac, PC (Linux et Windows), PlayStation 4, Wii U et Xbox One. Côté tarif, comptez au moins 14 euros pour une version Steam sur PC, et 21 euros pour une copie dématérialisée sur consoles. Une version collector physique vous coûtera par contre 98 euros environ, voire 476 euros si vous voulez une cartouche N64 collector du jeu.

Alors que Playtonic ne s'attendait qu'à ne collecter que 175 000 livres sterling lors de sa campagne de financement, en l'espace de deux jours, les joueurs ont mis 1,3 million de livres sur la table. De quoi financer divers bonus tels que des mini jeux disponibles en multi local, ainsi qu'une « traduction professionnelle » du jeu en français. Si le compteur atteint 1,5 million d'ici 43 jours, les développeurs engageront un orchestre pour l'enregistrement de la bande-son du titre.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !