Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Il n'y aura plus de smartphones OnePlus avec Cyanogen OS

Chacun a mieux à faire
Mobilité 3 min
Il n'y aura plus de smartphones OnePlus avec Cyanogen OS

L’aventure n’aura duré finalement que quelques mois entre OnePlus et Cyanogen. Le succès du modèle One a profité aux deux entreprises, mais chacune a maintenant ses objectifs propres. Le constructeur chinois compte bien proposer maintenant son propre dérivé d’Android, tandis que Cyanogen souhaite voguer vers l’international et tente de séduire d’autres partenaires.

Fin du partenariat entre OnePlus et Cyanogen

Cyanogen et OnePlus ne vogueront bientôt plus ensemble vers de nouvelles aventures. Le partenariat n’aura finalement duré que quelques mois, le temps que les deux entreprises profitent mutuellement d’une meilleure visibilité. OnePlus a pu ainsi marquer les esprits avec son modèle One, salué notamment pour son tarif agressif, tandis que Cyanogen a pu montrer qu’il était une alternative crédible à Android, dont il reprend notamment les bases, mais sans toutes les applications provenant de Google.

Aujourd’hui, chacun préfère poursuivre ses propres objectifs, et il n’y aura donc plus de nouveaux modèles chez OnePlus équipé de Cyanogen OS. Kirt McMaster, le PDG de Cyanogen, était présent hier à Hong Kong pour la Global Mobile Internet Conference. Il y a indiqué que la mission première de l’entreprise serait préservée, à savoir proposer son système en remplacement d’Android sur un nombre élevé de smartphones. Mais l’éditeur souhaite clairement séduire d’autres constructeurs chinois pour se répandre à l’international.

Cyanogen veut séduire d'autres constructeurs pour briller sur d'autres marchés

Cyanogen ne compte pas se concentrer en effet sur la Chine, dont le marché des smartphones est saturé de constructeurs et donc de concurrence. L’entreprise cherche plutôt des partenaires qui aimeraient profiter de « l’aura » du système pour devenir plus visibles sur d’autres marchés, à la manière de OnePlus. McMaster estime en effet que la réputation actuelle du constructeur vient en bonne partie de Cyanogen OS. Dans un email à PC World, le fondateur de OnePlus, Carl Pei, s’est montré nettement plus philosophe. Décrivant le partenariat comme « mutuellement profitable », il a ajouté : « Nous n’en serions pas là aujourd’hui sans cet effort conjoint », le « nous » englobant Cyanogen.

Ce dernier oublie un peu vite que son propre succès est bâti en partie sur la réussite propre au OnePlus One. Le simple fait que Cyanogen OS puisse être installé comme système par défaut sur un appareil neuf a apporté une crédibilité supplémentaire qui devrait aider dans les négociations avec les autres constructeurs. On rappellera également que ce partenariat a sans doute joué un rôle dans le succès de la levée de fonds de 80 millions de dollars du mois dernier, et que Microsoft n’aurait peut-être pas signé d’accord avec l’entreprise sans cette réussite.

Ce que OnePlus souhaite est évident : augmenter le volume des ventes d’appareils disposant de son système. McMaster est clair à ce sujet : « OnePlus a écoulé un volume raisonnable, mais rien en comparaison de ce que ces autres partenaires pourraient écouler ». Il faut alors considérer OnePlus comme une simple première étape vers une visibilité beaucoup plus importante. Et même si McMaster n’en parle pas ici, la décision de OnePlus de commercialiser son One en Inde a créé des problèmes, Cyanogen ayant déjà un contrat d’exclusivité avec un constructeur local, Micromax.

OnePlus a désormais son propre système d'exploitation

OnePlus dispose cependant d'OxygenOS, son propre système d'exploitation lancé il y a quelques semaines. Il s'agit d'une réaction accélérée au départ de Cyanogen, obligeant le constructeur à sortir son produit plus tôt que prévu. Il se présente comme très proche d'Android Stock, auquel viennent s'ajouter plusieurs fonctionnalités telles que des gestes tactiles, une barre modifiée pour les paramètres rapides ou encore des options supplémentaires de personnalisation.

Rappelons enfin que Cyanogen travaille sur deux systèmes : CyanogenMod, que l’on peut installer sur de nombreux smartphones Android en remplacement de ce dernier, et Cyanogen OS, fourni aux constructeurs. Aucune de ces décisions ne devrait modifier l’avenir du premier, qui continuera d’être développé, comme l’annonce de la version 12.1 (sans les applications Microsoft) l’a montré récemment.

52 commentaires
Avatar de shadowfox INpactien
Avatar de shadowfoxshadowfox- 29/04/15 à 09:32:52

S'ils veulent s'étendre à tout un tas de constructeurs, pourquoi ne pas garder aussi OnePlus ? J'ai du mal à comprendre.

Avatar de -hardcorgamer- INpactien
Avatar de -hardcorgamer--hardcorgamer-- 29/04/15 à 09:39:32

Merde j'attendais le two ^^

Avatar de Paraplegix Abonné
Avatar de ParaplegixParaplegix- 29/04/15 à 09:39:59

« OnePlus a écoulé un volume raisonnable, mais rien en comparaison ce que ces autres partenaires pourraient écouler » Il faut alors considérer OnePlus comme une simple première étape vers
une visibilité beaucoup plus importante. Et même si McMaster n’en parle
pas ici, la décision de OnePlus de commercialiser son One en Inde a créé
des problèmes, Cyanogen ayant déjà un contrat d’exclusivité avec un
constructeur local, Micromax.

En gros, Cyanogen veut balancer son OS a un max d'endroit, donc il signe des accord un peu partout, sauf qu'il a  oublié de décocher la case "exclusivité" (volontairement?) en faisant le contrat avec Micromax pour l'inde, OnePlus pouvait donc pas vendre son smartphone en inde avec Cyanogen OS ce qui a entrainer la sortie d'Oxygen OS et a la séparation de Cyanogen et Oneplus.
[supposition]
Surement a cause de petites lignes qui empêchait Oneplus de vendre des smartphone avec autre chose que Cyanogen OS, ce qui l'aurait privé d'un marche ou réside + ou - 15% de la population mondial quand même.
[/supposition]

Avatar de pYlOne Abonné
Avatar de pYlOnepYlOne- 29/04/15 à 09:44:31

L'histoire semble assez compliquée entre les deux PDG, le PDG de OnePlus ayant appris la fin du partenariat avec Cyanogen via... Une attaque de MicroMax en inde, qui sommait OnePlus de ne plus vendre ses produits en Inde avec l'OS Cyanogen.

Contacté par mail, le PDG de Cyanogen répondit à OnePlus que... Le partenariat était fini, et qu'il les contacterait pour les clauses contractuelles. En fait, Cyanogen avait signé un contrat d'exclusivité en Inde avec MicroMax sans en avertir OnePlus. Santa-Barbara dans les affaires.

Bref, OnePlus devant le peu de considération contractuelle de Cyanogen a choisi de se passer d'un partenaire certe intéressant mais peu fiable.

Pour info, l'histoire complète a été révélée lorsque suite à l'accusation de MicroMax les emails entre les PDG ont été publiés.

Avatar de shadowfox INpactien
Avatar de shadowfoxshadowfox- 29/04/15 à 09:50:47

Je comprends mieux, merci. :chinois:

Avatar de anonyme_7054cda9659cf4fdaaa0762fe44bc4f4 INpactien

Tout ça ne donne pas envie de signer avec Cyanogen. Ils se comportent vraiment en connards.

Avatar de Cacao Abonné
Avatar de CacaoCacao- 29/04/15 à 10:09:54

La première fois que j'ai installé Cyanogen, c'était sur un HTC Desire. J'avais tellement de bugs que j'ai laissé tombé.
La deuxième fois que j'ai installé Cyanogen, c'était sur un Galaxy S2. J'avais tellement de problèmes de batterie qui se décharge que j'ai laissé tombé.
La troisième fois que j'ai installé Cyanogen, c'était sur un Galaxy Note 2. J'avais tellement de problèmes d'allumage de l'écran (l'écran restait noir et ne voulais plus s'allumer le matin) que j'ai laissé tombé.

Pour le coup, chez moi ça n'a pas beaucoup brillé, pourtant, j'étais pas sur les Nightly builds.

Je ne fais pas de mon cas une généralité mais quand même... avant de pouvoir intéresser des constructeurs, je pense qu'il faudrait avoir une meilleur stabilité sur l'existant.

Avatar de alkashee Abonné
Avatar de alkasheealkashee- 29/04/15 à 10:14:51

pYlOne a écrit :

L'histoire semble assez compliquée entre les deux PDG, le PDG de OnePlus ayant appris la fin du partenariat avec Cyanogen via... Une attaque de MicroMax en inde, qui sommait OnePlus de ne plus vendre ses produits en Inde avec l'OS Cyanogen.

Contacté par mail, le PDG de Cyanogen répondit à OnePlus que... Le partenariat était fini, et qu'il les contacterait pour les clauses contractuelles. En fait, Cyanogen avait signé un contrat d'exclusivité en Inde avec MicroMax sans en avertir OnePlus. Santa-Barbara dans les affaires.

Bref, OnePlus devant le peu de considération contractuelle de Cyanogen a choisi de se passer d'un partenaire certe intéressant mais peu fiable.

Pour info, l'histoire complète a été révélée lorsque suite à l'accusation de MicroMax les emails entre les PDG ont été publiés.

Clair, Cyanogen est loin d'avoir les fesses propres sur ce coup-là

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 29/04/15 à 10:14:58

Cacao a écrit :

La première fois que j'ai installé Cyanogen, c'était sur un HTC Desire. J'avais tellement de bugs que j'ai laissé tombé.
La deuxième fois que j'ai installé Cyanogen, c'était sur un Galaxy S2. J'avais tellement de problèmes de batterie qui se décharge que j'ai laissé tombé.
La troisième fois que j'ai installé Cyanogen, c'était sur un Galaxy Note 2. J'avais tellement de problèmes d'allumage de l'écran (l'écran restait noir et ne voulais plus s'allumer le matin) que j'ai laissé tombé.

Pour le coup, chez moi ça n'a pas beaucoup brillé, pourtant, j'étais pas sur les Nightly builds.

Je ne fais pas de mon cas une généralité mais quand même... avant de pouvoir intéresser des constructeurs, je pense qu'il faudrait avoir une meilleur stabilité sur l'existant.

C'est comme ça avec toutes les rom alternatives sur Android. Au premier coup d'oeil ça marche bien mais il y a toujours des détails minimes ou des petits bugs par ci par là qui te pourrissent l'expérience utilisateur à force...

Avatar de Ety INpactien
Avatar de EtyEty- 29/04/15 à 10:19:40

Dans les faits je pense que les deux entreprises gèrent pas toujours très bien leur affaire, One Plus à une sacrée tendance à déclaré des choses qu'ils n'assument pas (annonces foireuses, finalement pas tenu) mais Cyanogen... 

Leurs PDG à l'air d'être le genre de personne qui tourne sa veste dès qu'elle peut, ça m'inquiète pour l'avenir de Cyanogen qui pour la volonté me parait bonne, mais pour le reste... Craché sur OnePlus alors que ce dernier les as fortement aidé. Car comme l'as dit Pei, ça à été conjoint, One Plus a eu surtout et en premier un avantage non-négligeable : Le rapport qualité/prix. Et cela avant même la quelconque présence de CyanogenOS (qu'on aurait pu, imaginons si One Plus avait un Android de base, installer après via une rom CyanogenMod).

Pour certains ça a été un choix déterminant, pour d'autre (pour moi notamment) un plus fort sympathique. 
Mais sans Cyanogen, OnePlus aurait quand même fait son petit bonhomme de chemin, car le monsieur oublie que OnePlus leur as permis d'avoir un materiel de choix, avec une couverture médiatique dû a son rapport qualité/prix vraiment bon dans le temps (moins actuellement).
Du concret, à montrer en exemple, qui leur permet justement de mieux se vendre, particulièrement en Europe et au USA, et donc d'avoir cette "aura" d'alternative viable à Android de base avec de vrai plus (tout ce qui touche à la possibilité d'autorisé ou non des app à certaine chose (gps, tenir en veille), à la personnalisation etc). 

Mais la façon dont il crache dans le dos, je sais pas si tout les entreprises apprécieront de se dire qu'ils lient un partenariat avec une société qui ne recul devant rien pour des accords dont celui de tout renier (ce sont eux qui ont fait le coup en douce en Inde... Sans rien dire ! )

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6