Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Killing Floor 2 : entre ultra-violence et conditions d'utilisation ultra-strictes

La tête dans le CLUF
Killing Floor 2 : entre ultra-violence et conditions d'utilisation ultra-strictes

Alors que certains piaffent d'impatience devant le prochain Call of Duty, d'autres se sont rués sur la version bêta de Killing Floor 2 et ses litres d'hémoglobine. Seulement, celle-ci peut réserver quelques surprises à quiconque n'ayant pas lu l'intégralité du contrat de licence qui l'accompagne.

Six ans après son lancement, Killing Floor a enfin le droit à une suite. Sobrement baptisée Killing Floor 2, elle est disponible via Steam Early Access depuis une petite semaine, aux prix de 26,99 euros en édition standard et à 36,99 euros avec quelques bonus cosmétiques supplémentaires et la bande-son du jeu.

Une bêta sanglante

Pour ce prix-là, nous avons le droit à une suite au gameplay très proche de l'épisode précédent. Nous avons donc affaire à un FPS plutôt dynamique, avec une ambiance très décalée mais surtout gore à souhait. Le moindre tir touchant sa cible est l'occasion de voir une énorme gerbe d'hémoglobine venir tapisser les murs ou le sol. Cerise sur le gâteau, une option permet au jeu de garder en mémoire les différentes effusions de sang tout au long d'une partie, si du moins l'envie vous prend de repeindre les couloirs dans l'unique couleur disponible : rouge.

La version Early Access du jeu ne permet pas encore de disposer de l'ensemble du contenu du jeu. Il faudra donc se contenter de quelques armes (les fusils de précision sont aux abonnés absents pour le moment), de seulement cinq niveaux et de quatre classes jouables. Cela dit, il y a quand même déjà assez de matière pour se faire une idée de la qualité finale du titre. 

Des conditions d'utilisations un brin strictes

Le bain de sang n'aura pas seulement lieu dans le jeu, mais également en dehors. Le studio Tripwire Interactive a en effet mis en place une politique très stricte à l'encontre des tricheurs et des joueurs ayant un comportement néfaste envers le reste de la communauté du jeu.

Le contrat de licence utilisateur final (CLUF) du jeu comprend une clause assez abrupte au paragraphe numéro 6. « Si nous découvrons que vous êtes un tricheur ou que vous avez un comportement abusif, nous révoquerons votre clé CD, nous vous bannirons des serveurs et préviendrons votre maman. Votre licence sera automatiquement détruite, sans notification préalable, et vous n'aurez plus le droit de jouer à Killing Floor 2, ni à aucun de ses mods avec d'autres joueurs ni de faire un quelconque autre usage du jeu. Fin de l'histoire ». 

En d'autres termes, toute infraction aux conditions d'utilisation du jeu est passible d'une révocation définitive de la clé-CD du joueur, qui ne pourra donc plus accéder ni aux modes multijoueur du titre, ni même à son mode solo. Attention donc si vous avez tendance à vous emporter quand vous perdez, la défaite pourrait devenir vraiment amère.

56 commentaires
Avatar de Maicka INpactien
Avatar de MaickaMaicka- 27/04/15 à 14:49:07

L'orgie de sang oui !

Avatar de athlon64 INpactien
Avatar de athlon64athlon64- 27/04/15 à 14:52:47

il l'a fait ! :incline:

Mouais, la révocation encore ce n'est pas trop problématique pour les tricheurs, si ca peut passer l'envie, même si sur le premier j'en ai très peu croisé (pas du tout meme). Pour les comportements abusifs ca devient plus délicat, mais ca concerne les propos racistes, homophobes etc. d'après le paragraphe précédent celui traduit ici.

Pour l'effusion de sang, un peu de rouge en plus en moins, ils ajoutent la possibilité, à chacun de choisir

Encore merci :chinois:

Avatar de CUlater INpactien
Avatar de CUlaterCUlater- 27/04/15 à 14:54:31

Euh la clause CLUF c'est pas une vaste blague où le "préviendrons votre maman" témoigne du second degré de la chose?

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 27/04/15 à 14:55:21

C'est un truc pour faire le buzz.
 
 On sait bien qu'il y aura toujours des "cheater" et des "abuser". Ca rime avec "Gamer".
 

Avatar de Azariel Abonné
Avatar de AzarielAzariel- 27/04/15 à 14:56:04

C'est surtout le faite qu'ils prévindront notre maman qui fait peur :x Pour le reste je suis d'accord :D

Parce que trop de personnes considèrent que payer le jeu leur donne le droit de pourrir l'envie de s'amuser des autres, qui on également payer le jeu.

Avatar de seb_the_dude INpactien
Avatar de seb_the_dudeseb_the_dude- 27/04/15 à 14:56:28

:
et préviendrons votre maman

C'est une clause abusive !!!!

Pour les orphelins de mère, il y a un manque d'équité et en cela je proteste :prof

Avatar de dematbreizh Abonné
Avatar de dematbreizhdematbreizh- 27/04/15 à 14:58:42

CUlater a écrit :

Euh la clause CLUF c'est pas une vaste blague où le "préviendrons votre maman" témoigne du second degré de la chose?

Effectivement, difficile de savoir ou commence le gag dans cette phrase, donc c'est prendre des risques s'ils appliquent une partie de ces menaces.

Avatar de athlon64 INpactien
Avatar de athlon64athlon64- 27/04/15 à 15:04:24

seb_the_dude a écrit :

:

C'est une clause abusive !!!!

Pour les orphelins de mère, il y a un manque d'équité et en cela je proteste :prof

Et pour les couples de deux mamans, ils préviennent laquelle ?

Et si c'est un couple de deux papas, ils prévienent qui ?

:transpi:

Avatar de BinaryOverride Abonné
Avatar de BinaryOverrideBinaryOverride- 27/04/15 à 15:07:20

athlon64 a écrit :

Et si c'est un couple de deux papas, ils prévienent qui ?
:transpi:

Le plus dilaté :°

Avatar de Cypus34 Abonné
Avatar de Cypus34Cypus34- 27/04/15 à 15:09:41

D'où le teaser dans le commentaire de ce matin :yes:
Merci @Ellyeris

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6