Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[Critique Geek] Avengers : L'ère d'Ultron... une simple transition

Mais la meilleure reste Veronica !
[Critique Geek] Avengers : L'ère d'Ultron... une simple transition
Crédits : Marvel

Après un premier épisode aussi drôle et passionnant que réussi, les Avengers sont de retour. Et ils ne vont pas faire face à n'importe qui, mais à Ultron. Une intelligence artificielle un peu trop froide, qui voit non pas l'humain comme celui qu'il faut protéger, mais plutôt l'élément à éradiquer (oui, vous venez d'avoir une impression de déjà-vu).

Ceux qui pensaient que Disney finirait par s'épuiser à force de démultiplier les films et de développer les licences autour de l'univers Marvel se trompaient. C'est d'autant plus vrai que, malgré l'arrivée de l'univers Star Wars dans le portefeuille du géant de l'animation, et la mise en place de films « live » reprenant ses classiques, le rythme va s'accélérer. Un plan a en effet été établi jusqu'en 2017, et autant dire que tout cela va être sacrément chargé, rien qu'au cinéma :

Marvel chez Disney : la phase 2 se termine, la phase 3 s'annonce énorme à tous niveaux

Marvel représentera néanmoins une bonne partie du planning, et, après la fin de la phase 2 attendue pour cette année avec Ant-man, c'est une phase 3 composée de pas moins de dix films qui est attendue. Elle débutera à la mi-2016 avec un nouvel opus de Captain America (Civil war), suivi du second épisode des aventures des Gardiens de la galaxie puis de Thor (Ragnarok). Mais de nouveaux personnages seront aussi introduits avec leur propre film : Docteur Strange, Black Panther, Captain Marvel et les inhumains. Notez aussi le retour de Spiderman suite à un accord avec Sony, dont la dernière tentative de reboot n'avait pas été une grande réussite.

Tout cela nous mènera vers un nouvel opus des Avengers, Infinity War, qui ne sera plus réalisé par Josh Whedon mais par les frères Russo et sera découpé en deux parties. Car le plan est en effet celui-là : continuer de tirer la corde jusqu'en 2019 et de développer intrigues et personnages autour des pierres d'infinités et de Thanos, dont on nous parle déjà depuis quelques années et quelques films. Le tout pour encore quatre ans, avec un découpage digne d'un combat dans la version télévisée de Dragon Ball.

Un univers vaste et largement décliné, mais qui réussit à bien s'organiser

Il faut dire que Disney aurait tort de se priver. Depuis la reprise en main de l'univers Marvel et le premier Iron Man, les succès s'enchaînent et on ne peut pas dire que les réalisations fassent les choses dans la demi-mesure. Certes, certains films s'en tirent mieux que d'autres, mais chacun peut trouver des héros et des histoires à son goût. Et surtout, les fans se retrouvent obligés de passer à la caisse pour plusieurs films chaque année, sans parler des séries qui se multiplient elles-aussi.

Le tout est d'ailleurs habilement lié, ni trop, ni trop peu. Ainsi, le second opus des Avengers démarre sur une scène qui pourrait être la suite directe du dernier Captain America (le soldat de l'hiver) puisque nos héros sont à la recherche du fameux sceptre de Loki, largement évoqué dans d'autres films. Vous pouvez donc vous plonger dans celui-ci sans être perdu, mais avoir suivi les épisodes précédents vous permettra de mieux vous y retrouver.

Il en est de même pour les séries, Agents of S.H.I.E.L.D. et Agent Carter. De nombreuses références sont faites, sans y être clairement liée, il n'y a aucun croisement d'opéré, ni de grosse référence directe. Même méthode avec la présence répétée de Peggy Carter, dans une présence ponctuelle mais insistante, un peu à la manière de ce qui avait déjà été mis en place dans Captain America : le soldat de l'hiver.

Chaque Avengers est (un peu trop) à sa place, avec ses caractéristiques et ses messages

Ainsi, la toile qui se dessine apparaît dans le fond de l'image, sans jamais prendre le dessus. Un art assez complexe sur des univers aussi vastes, avec un nombre de personnages principaux aussi important. D'ailleurs, Josh Whedon réussit une fois de plus les choses aussi sur ce point. Tant au niveau de l'action que du scénario, chaque membre des Avengers arrive à exister tant par son caractère que par ses spécificités.

Avengers Ere d'Ultron
Crédits : Marvel

Un point important alors pour une équipe dont la diversité est autant une force qu'une faiblesse. Un message déjà développé dans le premier opus, qui est répété ici et apparaît comme l'un des éléments distinctifs majeurs face à un Ultron tout en intelligence artificielle, organisé de manière martiale, froid, pour qui l'humain doit faire partie du passé. Une manière de filer une fois de plus la métaphore de la liberté et de l'humanité s'opposant à une dictature dont les formes peuvent être diverses. D'Hydra à ses armes de destruction massive par algorithme dans le dernier Captain America à Ultron qui veut sauver la planète en faisant le ménage pour faire émerger un « homme » nouveau, les thématiques restent identiques en plus d'avoir déjà été largement traitées dans d'autres sagas.

C'est d'ailleurs l'un des reproches que l'on peut commencer à faire à l'ensemble : la redite des thèmes et des messages portés par chaque héros, sans vraiment apporter quoi que ce soit de réellement innovant sur ce point. Un manque qui sera, on l'espère, comblé par le  sang neuf qui arrive à travers l'émergence et la montée en puissance de nouveaux personnages.

Un Ultron réussi, mais qui aurait sans doute mérité mieux

D'autres regrets seront de la partie, mais ils apparaîtront sans doute comme plus ou moins mineurs en fonction de l'attachement que chacun porte à l'univers Marvel. En effet, malgré ses 140 minutes, le film réussit à bâcler la naissance, le développement de la pensée et l'évolution d'Ultron qui ne font l'objet que de quelques scènes. Il faut en effet laisser de la place à chacun de nos héros et au développement de l'intrigue, sans que l'ensemble ne dure le temps de trois films.

Le titre apparaît alors comme une promesse manquée : ce n'est pas tant une nouvelle ère qui s'ouvre, qu'une histoire qui continue, avec un supervilain qui aura mis nos héros face à leurs peurs et à leur besoin de préparer l'avenir et les combats qui les attendent. Si l'on ne peut jamais présumer de ce qui nous attend avec l'avenir d'un être aussi indestructible, on savait dès la découverte du synopsis et la modification de la genèse d'Ultron que l'on pouvait s'attendre à quelques déceptions. Pour autant, le personnage est plutôt réussit, tant graphiquement que dans son rôle et sa psychologie. Et c'est sans doute par l'impact plus ou moins direct de ses décisions qu'il marquera le plus.

Un bon film, mais qui n'est qu'une étape de plus, pas un tournant majeur

Ainsi, ce nouvel Avengers mérite le succès qui est le sien. Même si l'on ne retrouve pas toujours la fraîcheur du premier opus, on retrouve ce mélange d'humour, de combats bien ficelés, de questionnements et de scènes de lutte laissant toute part à nos différents héros qui avait réussi à nous séduire, le tout avec une bande originale plutôt bonne. On aura même droit à quelques brins de romance, sans tomber dans le pathos. Certes, il y a quelques fonds verts un peu trop visibles et des placements de produit parfois désagréables, mais on arrive à être surpris, et l'on passe un bon moment. C'est bien là le principal. La voix d'Ultron gagne par contre à être écoutée en version originale.

Ne vous attendez par contre pas à une fin en apothéose. Comme nous l'avons évoqué précédemment, Avengers : L'ère d'Ultron n'est pas la fin d'un cycle. Après la bataille de New York, puis celle au sein du S.H.I.E.L.D., c'est bien celle pour les pierres d'infinité dont il est réellement question. Les humains vont devoir en prendre conscience, et nous... prendre notre mal en patience.

À l'heure où nous écrivons ces lignes, Avengers : l'ère d'Ultron a droit à une note de 4,4 chez Allociné et 8,5 chez IMDb. Il est d'ores et déjà disponible en précommande, en Blu-Ray et en DVD.

74 commentaires
Avatar de Bobmoutarde INpactien
Avatar de BobmoutardeBobmoutarde- 25/04/15 à 14:35:18

J'y suis allé hier soir, bon film mais la 3D est à vomir.. Aucun intérêt

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 25/04/15 à 14:49:16

C'est d'ailleurs l'un des reproches que l'on peut commencer à faire à l'ensemble : la redite des thèmes et des messages portés par chaque héros, sans vraiment apporter quoi que ce soit de réellement innovant sur ce point

L'univers Marvel au ciné semble donc suivre le même chemin que l'univers Marvel sur papier.

Verra-t-on un fork à la façon de "Image Comics", ou un désintéressement du public ? Mystère.

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 25/04/15 à 14:53:09

"La voix d'Ultron gagne par contre à être écoutée en version originale." :bravo: oh oui, James Spader :incline:

Clair que certains passages, d'action surtout, sont un peu trop wtf/fond vert, mais bon le postulat de départ dans ce genre de films est d'accepter des trucs pas trop possibles :transpi:
Pour ce qui est de l'humour des petites pointes sont présentes, mais y'a deux-trois blagues niveau cour de récré quand même j'ai trouvé..

Édité par jb18v le 25/04/2015 à 14:53
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 25/04/15 à 15:05:59

Non mais la plupart des effets sont assez bien foutus, mais y'a des moments assez WTF côté incrustation quand même :D Pour l'humour, y'a tout de même quelques bonnes trouvailles. Puis la bataille avec Hulk est toujours un moment assez fun :D

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 25/04/15 à 15:11:18

Le désintéressement c'est le gros risque de la phase 3. Déjà que la Phase 2 avait démarré un peu bof (heureusement bien rattrapé ensuite) et on sent qu'ils commencent à tirer sur la corde... avec neuf films jusqu'à la seconde partie d'Infinity War... ça risque de faire too much. Puis surtout après, il va falloir renouveler.

Mais pour le moment ils gèrent bien et le succès d'Avengers montre que ça prend dans le public. La gestion des séries est aussi bonne (même si choisir M6 pour la diffusion FR c'est un vieux gâchis pour AOS). 

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 25/04/15 à 15:18:15

Perso, autant j'avais assez apprécié le 1er, autant celui-là est à jeter aux oubliettes.

Entre les effets spéciaux 3d/fond vert particulièrement mal fait, les combats brouillons, les mouvements de caméra lourdingues (pour donner un effet de vitesse), le pire reste sans doute le scénario bateau sans surprise et sans aucune once de réflexion.
Ce qui est fort dommage car il y avait un gros coup à jouer avec la responsabilité des héros.
 Mais non, au final, on en revient au gentils vs méchants sans rien de neuf.

Bref, pour ceux qui ne l'ont pas vu, n'allez pas le voir, ça vous fera économiser pour aller voir bien mieux.

Avatar de Yutani INpactien
Avatar de YutaniYutani- 25/04/15 à 15:45:29

Mais la meilleure reste Veronica !

ha ouais, elle est super canon cette petite :D

J'ai bien aimé ce 2ème opus, autant que le 1er :love:

Avatar de EMegamanu Abonné
Avatar de EMegamanuEMegamanu- 25/04/15 à 16:14:12

Super dossier.

J'y aurais juste ajouté un paragraphe sur le matraquage auprès des plus jeunes des séries animés Marvel (Avengers, Spiderman, Hulk), très référencées à mon goût et avec beaucoup de crossover. Sans parler des caméo dans d'autres séries (Phineas et Ferb) et de Disney Infinity. Je ne serai même pas étonné d'une rencontre entre les univers de Marvel et Starwars aujourd'hui.

Dur d'échapper au rouleau compresseur médiatique de Disney. En face j'ai l'impression que l'univers DC a perdu en importance chez nous. Enfin juste une impression...

Édité par EMegamanu le 25/04/2015 à 16:14
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 25/04/15 à 16:19:07

Je ne suis pas outre mesure, mais de ce que j'ai vu les dessins animés sont d'ailleurs bien plus fidèles que les film. Notamment l'introduction d'Ultron et son évolution était respectée de mémoire. M'enfin, en termes de production, de temporalité, etc. ce n'est pas non plus la même chose :D

Pour DC j'attend de voir ce qu'ils vont nous faire avec Batman et Superman. Ils tentent de partir dans la constitution d'un univers complet aussi avec crossover, notamment pour la partie série. Mais par habitude, j'ai tendance à me méfier :transpi:

Avatar de Burn2 Abonné
Avatar de Burn2Burn2- 25/04/15 à 16:58:51

La 3D dans les salles de cinéma est toujours à vomir de toute façon. :fumer:

Édité par Burn2 le 25/04/2015 à 16:59
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8