Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[MàJ] Falcon 9 de SpaceX : pas de lancement ce soir en raison de la météo

Reviens, j'ai les mêmes à la maison
Internet 2 min
[MàJ] Falcon 9 de SpaceX : pas de lancement ce soir en raison de la météo
Crédits : SpaceX
Mise à jour :

Alors qu'il ne restait que trois minutes et sept secondes au décompte, SpaceX et la NASA ont décidé de stopper la mission du fait des conditions météo. La prochaine fenêtre est déjà connue : demain soir à 22h10 avec une probabilité de 50 % concernant les conditions météo.

Aujourd'hui, à 22h33, SpaceX (qui travaille notamment pour la NASA) devrait lancer une nouvelle fusée vers la station spatiale internationale. Durant cette mission, la société tentera de récupérer le premier étage du lanceur en le guidant jusqu'à une plateforme mobile dans l'océan. Un live de cette opération délicate sera diffusé à partir de 22h15.

Le 10 janvier dernier, peu après le décollage de son lanceur Falcon 9, la société SpaceX avait tenté de récupérer le premier étage de la fusée. Une opération qui s'était finalement soldée par un échec, du moins en apparence. Christophe Bonnal, expert et directeur technique du CNES, donne son avis sur la question : « C'est extrêmement impressionnant, c'est très précis. Le fait d'être arrivé sur la barge déjà c'est absolument remarquable. Ça démontre une très bonne maitrise de toute l'opération de freinage, de visée, de pilotage ».

Le chercheur revient également sur les causes qui ont conduit à cette défaillance : « Au sommet de l'étage, ils ont quatre espèces de gouvernes aérodynamiques qui sont là pour contrôler l'altitude globale de l'étage. Malheureusement, ces vérins hydrauliques sont tombés en panne juste avant l'atterrissage. Dommage ». 

Aujourd'hui, c'est donc un nouvel essai et SpaceX espère bien qu'il sera plus concluant. La société ajoute que « depuis notre dernière tentative d'atterrissage, la plateforme [NDLR : baptisée Just Read the Instructions, en honneur de l'écrivain Iain M. Banks] a été mise à niveau afin de tolérer une houle plus puissante, mais la météo sur le site d'atterrissage est bien meilleure cette fois ».

SpaceX

Quoi qu'il en soit, une fois le décollage effectué depuis Cape Canaveral, la séparation aura lieu quelques minutes plus tard et, alors que le lanceur reviendra sur Terre, la capsule Dragon devrait continuer sa route vers la station spatiale internationale avec près de 2 tonnes de matériel à son bord.

C'est d'ailleurs une des limitations de ce lanceur qui ne peut pas dépasser ce chargement utile, selon Christophe Bonnal. Il ajoute qu'une version non réutilisable de Falcon 9 pourrait embarquer entre 3,7 et 3,8 tonnes, ce qui fait une sacré différence. Notez que SpacX travaille également sur un Falcon 9 Heavy avec trois lanceurs couplés pour une charge utile de près de 6 tonnes. La réutilisation du premier étage prendrait alors tout son sens.

Quoi qu'il en soit, le lancement est désormais programmé pour 22h33 ce soir, sauf arrêt ou retardement du compte à rebours.  Le live sera disponible par ici.

55 commentaires
Avatar de SuperNiko INpactien
Avatar de SuperNikoSuperNiko- 13/04/15 à 17:42:01

On leur souhaite bonne chance ! :)

Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 13/04/15 à 17:48:17

:eeek2:

C'est moi ou le principe physique, c'est un peu équivalent à tenir un stylo en équilibre sur le bout d'un doigt, descendre les trois étages de la tour Eiffel sans le faire tomber, pour finir en le posant sans encombre sur une capsule de bière en train de flotter dans une bassine d'eau, le tout en plein milieu d'une tempête ?

Gg les mecs... on ne peut vous souhaiter que le meilleur.
 
 

 

Édité par brazomyna le 13/04/2015 à 17:52
Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 13/04/15 à 17:55:49

Une première : la récupération d'un étage de fusée par l'emploi de son propre système de propulsion à réaction !

Si ça fonctionne, ça va être extraordinaire !

Édité par Commentaire_supprime le 13/04/2015 à 17:56
Avatar de gloutch INpactien
Avatar de gloutchgloutch- 13/04/15 à 17:57:03

En dehors de la difficulté de la manœuvre, la question reste son utilité. Même si j'imagine bien qu'ils se sont posé la question, quelle sera la fiabilité d'un étage récupéré ? Quel sera l'état de la structure, des moteurs, des joints... Après chaque récupération, il faudra surement démonter pas mal de pièces pour inspection, revalider les éléments... Comme cela n'a jamais été fait, il y aura peut-être des surprises. 
N'oublions pas que les charges utiles sont souvent très chères.
Cela vaut le coup pour du ravitaillement, mais quel utilisateur voudra y mettre un satellite à milliard et chipote pour quelques centaines de millions de plus pour utiliser une fusée neuve ?

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 13/04/15 à 17:59:33

Déjà la question de la pollution mieux gérer, prochain problème récupérer les débris tournant autour de la Terre.

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 13/04/15 à 18:02:15

J'adore ta métaphore :yes: En vulgarisant on comprend mieux la complexité de ce qui en découle...

Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 13/04/15 à 18:04:20

gloutch a écrit :

En dehors de la difficulté de la manœuvre, la question reste son utilité.

C'est ce qui est évoqué dans la vidéo.

 Après, qui vivra verra. Il n'en reste pas moins que pour ce soir, on peut s'installer tranquillement dans son canapé et retrouver l'espace de quelques minutes ses yeux émerveillés d'enfant pour admirer la prouesse technologique, en s'affrachissant des considérations économiques l'espace d'un instant.
 

Avatar de sebcap26 INpactien
Avatar de sebcap26sebcap26- 13/04/15 à 18:05:58

Merci NXI d'avoir relayé l'info. C'est le décollage ou l’atterrissage qui est à 22h33 ? Combien de temps dure le vol (de l'étage qu'ils récupèrent je veux dire) ?

Avatar de thibsert INpactien
Avatar de thibsertthibsert- 13/04/15 à 18:06:40

gloutch a écrit :

En dehors de la difficulté de la manœuvre, la question reste son utilité. Même si j'imagine bien qu'ils se sont posé la question, quelle sera la fiabilité d'un étage récupéré ? Quel sera l'état de la structure, des moteurs, des joints... Après chaque récupération, il faudra surement démonter pas mal de pièces pour inspection, revalider les éléments... Comme cela n'a jamais été fait, il y aura peut-être des surprises. 
N'oublions pas que les charges utiles sont souvent très chères.
Cela vaut le coup pour du ravitaillement, mais quel utilisateur voudra y mettre un satellite à milliard et chipote pour quelques centaines de millions de plus pour utiliser une fusée neuve ?

C'est d'autant plus vrai avec le Heavy, trois lanceurs donc trois fois plus de chance de panne... À moins que ça soit dimensionné pour pouvoir fonctionner avec seulement deux lanceurs en cas de pépin, dans ce cas c'est banco.
Quoi qu'il en soit la performance est impressionnante, j'ai hâte de voir ça.

@sebcap26 : 22h33 c'est le décollage, le vol (du lanceur) devrait durer bien moins d'une heure à vue de nez

Édité par thibsert le 13/04/2015 à 18:09
Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 13/04/15 à 18:09:20

thibsert a écrit :

C'est d'autant plus vrai avec le Heavy, trois lanceurs donc trois fois plus de chance de panne... À moins que ça soit dimensionné pour pouvoir fonctionner avec seulement deux lanceurs en cas de pépin, dans ce cas c'est banco.
Quoi qu'il en soit la performance est impressionnante, j'ai hâte de voir ça.

Avec le heavy ca peut peut-être valoir le coup d'ajouter de quoi faire flotter le bazar ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6