Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Microsoft annonce son Windows Nano Server minimal pour 2016

Il en faut peu pour être heureux
Logiciel 3 min
Microsoft annonce son Windows Nano Server minimal pour 2016

Microsoft a annoncé officiellement hier soir l’arrivée d’une nouvelle variante de Windows Server pour l’année prochaine. Baptisée Nano, elle avait déjà fait l’objet de nombreuses rumeurs et consiste, comme son nom l’indique, en une version du système réduite à sa plus simple expression pour faire fonctionner les applications prévues pour le cloud.

Un socle serveur réduit à sa plus simple expression

Windows Nano Server sera donc l’une des variantes de l’offre serveur de Microsoft l’année prochaine. Rappelons en effet que si Windows 10 sort bien cette année, avec une version finale prévue durant l’été (mais pas forcément une commercialisation), sa déclinaison serveur réclame plus de travail.

Nano Server sera conçu pour les applications dans le cloud, en fonction de deux scénarios possibles. D’une part, celles qui s’appuient sur des runtimes, à l’instar de Java, .NET, Node.js ou encore Python, et qui fonctionnent dans des conteneurs, des machines virtuelles ou directement sur des serveurs physiques. D’autre part, les applications directement hébergées dans une infrastructure de type cloud, avec le support des clusters de stockage et de calcul, d’Hyper-V et évidemment de tout ce qui touche à Azure.

Le nouveau système sera également virtualisable. Microsoft met d’ailleurs en avant une taille de disque VHD réduite de 93 % par rapport à un Windows Server classique. Les redémarrages seront réduits de 80 % et les administrateurs feront face à 92 % de bulletins critiques en moins. Pourquoi ? Parce que l’éditeur a tranché dans le vif en supprimant tout ce qui touche à l’interface, l’ensemble du support 32 bits (WOW64), la gestion des paquets MSI et de nombreux autres composants du système.

Un produit tourné vers les applications conçues pour le cloud

L’aspect conteneurs est important. Microsoft avait déjà abordé le support de Docker pour le prochain Windows Server. Le système sera donc capable de gérer ces conteneurs qui embarqueront des applications et qui sont déjà largement utilisés dans les environnements Linux, FreeBSD et autres. La différence avec une machine virtuelle est que le conteneur s’appuie sur ce qui est exposé par le système d’exploitation hôte.

À Docker, Microsoft ajoutera son propre système de conteneurs, qui répondront à des objectifs légèrement différents. La firme veut visiblement trouver un compromis entre une machine virtuelle et un conteneur classique, en s’appuyant sur son propre hyperviseur, Hyper-V. La fonctionnalité reprendrait l’isolation d’une machine virtuelle, qui n’a donc pas besoin que le système hôte expose des ressources, et le système de fichier virtualisé d’un conteneur afin de déployer rapidement l’application contenue. Difficile de ne pas penser à Drawbridge, un projet de Microsoft Research centré justement sur l’encapsulation des applications pour qu’elles puissent être exécutées virtuellement n’importe où.

Il reste cependant beaucoup à dire sur ces conteneurs et plus globalement sur Nano. Le billet de Microsoft est minimaliste, mais la firme indique que des informations supplémentaires seront données durant les conférences BUILD (du 29 avril au 1er mai) et  Ignite (du 4 au 8 mai).

On notera également que la rumeur enfle actuellement autour de Redstone, nom supposé de la prochaine évolution du client Windows. Il ne s’agirait pas de Windows 11, mais bien d’une grosse mise à jour prévue pour l’année prochaine, sans doute en partie pour suivre les améliorations qui auront été faites sur Windows Server 2016.

92 commentaires
Avatar de Nikodym INpactien
Avatar de NikodymNikodym- 09/04/15 à 14:41:08
Édité par Vincent_H le 09/04/2015 à 14:43
Avatar de Origami Abonné
Avatar de OrigamiOrigami- 09/04/15 à 14:42:53
Édité par Vincent_H le 09/04/2015 à 14:43
Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 09/04/15 à 14:43:58
Édité par atomusk le 09/04/2015 à 14:44
Avatar de Konrad INpactien
Avatar de KonradKonrad- 09/04/15 à 14:49:28

Ça commence bien les commentaires :transpi:

Question : est-ce que ce Windows Nano sera compatible avec le Raspberry Pi et autres mini-machines de geek (Arduino etc.) ? Je suppose que oui mais je demande quand même confirmation...

Avatar de hycday INpactien
Avatar de hycdayhycday- 09/04/15 à 14:50:31

+2 (1+1) Konrad !  ca sword sec.

sinon oui, compatibilité avec tout ca ou même avec la Intel Stick !?

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 09/04/15 à 14:51:30

Que je sache on a pas encore vraiment les détails pour Windows 10, donc difficile à dire pour WinNano ... mais dans la théorie c'est "prévu".

Vivement la build pour avoir un peu plus de retour sur "Win10 partout" ... que ça soit sur plateforme arm, ou sur Xbox One :ouioui:

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 09/04/15 à 14:52:43

La compatibilité avec l'intel stick est certaine  (même si je doute quand même de l’intérêt dans le cas de l'intel stick ... à quoi bon avoir un port HDMI pour un serveur sans interface graphique :transpi:)

Avatar de Sheepux Abonné
Avatar de SheepuxSheepux- 09/04/15 à 14:53:30

Quid du tarif aussi :)

Avatar de Steelskin Kupo INpactien
Avatar de Steelskin KupoSteelskin Kupo- 09/04/15 à 14:53:42

Raspberry Pi, c'est du ARM donc j'en doute. Arduino n'est pas x64 de mémoire et il me semble que les dernières versions de Windows Server sont 64 bits uniquement.
Ce qui m'intéresserait, ce serait une version de Windows Server orienté usage maison avec ActiveDirectory et qui ne soit pas hors de prix mais ca n'a pas l'air d'exister.

Avatar de Zulgrib Abonné
Avatar de ZulgribZulgrib- 09/04/15 à 14:58:00

Steelskin Kupo a écrit :

Raspberry Pi, c'est du ARM donc j'en doute. Arduino n'est pas x64 de mémoire et il me semble que les dernières versions de Windows Server sont 64 bits uniquement.
Ce qui m'intéresserait, ce serait une version de Windows Server orienté usage maison avec ActiveDirectory et qui ne soit pas hors de prix mais ca n'a pas l'air d'exister.

Tu as une version " home serve r " me semble

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10