Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[MàJ] Rachat de Dailymotion : Orange et Vivendi entrent en négociations exclusives

Orange de plus en plus pressé
Internet 3 min
[MàJ] Rachat de Dailymotion : Orange et Vivendi entrent en négociations exclusives
Mise à jour :

Vivendi vient d'annoncer que des négociations exclusives avaient désormais lieu avec Orange afin de racheter 80 % de Dailymotion « pour un montant de 217 millions d’euros » précise l'opérateur. Stéphane Richard ajoute que ce choix a été voté à « une très large majorité ».

Dailymotion restera sûrement français. Le groupe Vivendi a confirmé ce matin qu’il a fait une offre à Orange pour racheter la plateforme vidéo. Une annonce qui suit une déclaration du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, qui aurait refroidi le groupe chinois PCCW. Dans le même temps, le groupe Axel Springer entre dans la danse.

Vivendi est entré dans la course pour racheter Dailymotion. Ce mardi, le groupe annonce à nos confrères de l'AFP avoir déposé une offre pour acquérir le service de vidéo en ligne, comme le révélait lundi Le Monde. Selon le quotidien, Vivendi compte reprendre la majorité des parts à Orange (qui détient Dailymotion à 100 %) pour une somme qui avoisinerait les 250 millions d'euros.

Via ce rachat, le conglomérat qui comprend Canal+ et Universal Music compterait intégrer Dailymotion à sa stratégie de contenus et en faire « un acteur de taille mondiale », selon une source du Monde. La Tribune rapporte que Canal+ a suggéré de transformer le service en plateforme vidéo payante avec des contenus haut de gamme, ce que Dailymotion aurait refusé, ayant bâti son succès sur les vidéos gratuites. L'offre devrait être discutée aujourd'hui lors d'un conseil d'administration exceptionnel d'Orange.

Un acteur européen pour un développement en Asie

Vivendi n'est pas le seul acteur européen à vouloir racheter Dailymotion. Le principal est Fimalac, qui détient Webedia, le premier groupe média sur Internet avec Allociné, Jeuxvideo.com et une partie des sites Pure (médias, people, etc.). Il serait intéressé par une prise de participation, voire un rachat de la plateforme vidéo, selon l'AFP. Pour La Tribune, Fimalac serait d'ailleurs une des options privilégiées par le gouvernement.

Le groupe de médias allemand Axel Springer (Au Feminin, Marmiton et Se Loger par exemple) est également candidat au rachat de la plateforme, nous apprend ce midi Les Echos. Selon le quotidien, l'offre de Vivendi resterait tout de même bien plus intéressante, « tant du point de vue financer qu'au niveau industriel ».  Les offres devraient être analysées par la direction d’Orange aujourd'hui même.

Le rôle d’un nouvel actionnaire sera d’accélérer le développement de Dailymotion à l’étranger. Le service mise sur son succès en Asie pour croître, notamment grâce à ses versions mobiles. Dans ce cadre, l'offre du groupe télécom hongkongais PCCW semblait idéale. Comme l'avait révélé le Wall Street Journal, l'entreprise était en discussion avec Orange pour reprendre au moins une partie de Dailymotion. Avec son empreinte en Chine, PCCW devait être une nouvelle porte d'entrée pour la plateforme vidéo. Selon le journal économique, le groupe comptait acquérir 49 % des parts de la plateforme, laissant Orange majoritaire. Las, les discussions ont tourné court.

Le groupe chinois PCCW découragé par Bercy

Le tort de PCCW serait simplement de ne pas être européen, contredisant la volonté de souveraineté numérique du gouvernement. Les discussions avec PCCW étaient « avancées », mais pas exclusives. Selon Le Monde, c'est Bercy qui aurait demandé à Orange de laisser la porte ouverte à d'autres acteurs. « Nous avons demandé à Orange de prendre en compte les éléments de la souveraineté numérique européenne » a déclaré le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron. L'analyse des offres françaises n'est donc pas un hasard, quand l'État détient 24,9 % du capital d'Orange.

Le rachat par le groupe chinois est donc désormais tout simplement exclu. PCCW a annoncé avoir été découragé par la déclaration d'Emmanuel Macron, dans un communiqué cité par Le Figaro. « La volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d'une solution européenne décourage la participation d'entreprises internationales » affirme le communiqué, qui clôt les négociations avec Orange. Ce rachat avorté en rappelle un autre. En 2013, le ministre de l'Économie de l'époque, Arnaud Montebourg, avait bloqué le rachat de Dailymotion par Yahoo, pour le même motif de la souveraineté numérique.

38 commentaires
Avatar de spamator Abonné
Avatar de spamatorspamator- 07/04/15 à 12:37:12

Les chinois sont vraiment sur tous les fronts. 
C'est une bonne chose qu'ils n'aient pas eu Dailymotion.  Etant donné qu'ils rachetent une grande aprtie du patrimoine français (chateaux, domaines viticoles, etc..) le gouvernement a trouvé une bonne excuse sans froisser ces grands susceptibles qu'ils sont. 
 
 Cet avis est personnel et n'engage que moi. 

Édité par spamator le 07/04/2015 à 12:38
Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

C'est sûr

Du chinois ...contre des requins en voie d'extinction délocalisés fiscalement ...

Je ne suis pas sûr que cela soit une bonne chose :transpi:

Maintenant qu'est ce que cela va apporter à Dailymotion ?

Avatar de Yseader INpactien
Avatar de YseaderYseader- 07/04/15 à 12:54:20

Vouloir une "souveraineté numérique" peut se comprendre mais vouloir s'y tenir malgré les vents contraires, ça risque, à terme, de tuer DailyMotion plus que d'en faire un concurrent sérieux à YouTube

Avatar de psn00ps Abonné
Avatar de psn00pspsn00ps- 07/04/15 à 12:59:43

Vivendi rachète Dailymotion : retour à la vidéo-cul(ture)
Vivent le sam di.

Édité par psn00ps le 07/04/2015 à 13:00
Avatar de tass_ INpactien
Avatar de tass_tass_- 07/04/15 à 13:03:24

Yseader a écrit :

Vouloir une "souveraineté numérique" peut se comprendre mais vouloir s'y tenir malgré les vents contraires, ça risque, à terme, de tuer DailyMotion plus que d'en faire un concurrent sérieux à YouTube

Hahaha, quelqu'un a cru  et/ou croit encore que Dailymotion pouvaient concurrencer Youtube  ? Oo

Si on arrêtait de dépenser autant d'énergie pour sauver des projets sans avenir ? 

Avatar de Bobmoutarde INpactien
Avatar de BobmoutardeBobmoutarde- 07/04/15 à 13:05:54

 En même temps c'est soit le Qatar, soit la Chine qui rachète tout en France ! Le choix est vite vu :chinois:

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 07/04/15 à 13:08:29

Hey! il y a 8 ans c'était crédible !!

Sinon, je ne suis pas d'accord, dailymotion n'est pas (encore) mort, et il lui reste encore plein de carte à jouer pour rester dans la course des plates-formes de vidéo en ligne. Twitch est plus récent et montre qu'il est toujours possible de se faire encore une petite place au soleil dans ce domaine.

Avatar de Yseader INpactien
Avatar de YseaderYseader- 07/04/15 à 13:37:17

DailyMotion me semble surtout moins strict vis à vis du contenu mis en ligne, je vois pas mal de chaînes "partenaires" avec des vidéos monétisées alors que c'est du repost de contenu éditeur dispo sur Youtube

Avatar de tass_ INpactien
Avatar de tass_tass_- 07/04/15 à 13:37:47

tazvld a écrit :

 Twitch est plus récent et montre qu'il est toujours possible de se faire encore une petite place au soleil dans ce domaine.

Oui quand on joue la carte de l'international et pas du franco-français, et qu'on propose des contenus originaux.
Parce que là en définitive, pour trouver du contenu qui est sur DM et pas sur YT  il faut se lever tôt.
 

Avatar de jarno24 INpactien
Avatar de jarno24jarno24- 07/04/15 à 13:54:05

Et bien sûr, quand Canal + met le nez là dedans, on va tout de suite vers une solution 100% payante avec du contenu haut de gamme. Ils n'en loupent pas une ceux là quand il s'agit de construire quelque chose basé sur un modèle économique suranné.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4