Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

DeNA compte encaisser 23 millions d'euros par mois et par jeu avec Nintendo

Pendant ce temps, Puzzle & Dragons génère 3,6 millions par jour
DeNA compte encaisser 23 millions d'euros par mois et par jeu avec Nintendo

DeNA compte bien profiter de sa récente association avec Nintendo pour faire décoller ses ventes. L'éditeur de jeux mobiles espère ainsi battre ses records de ventes avec l'aide des franchises du géant japonais, ce qui représente un objectif de 23 millions d'euros par mois et par jeu.

DeNA affiche des objectifs ambitieux...

Si Nintendo affirme que son incursion dans le domaine des jeux sur mobiles n'a pour but que d'attirer un nouveau public vers ses consoles, DeNA, son partenaire dans cet aventure compte quant à lui gonfler ses chiffres de ventes autant que possible. Les détails concernant la répartition des revenus entre les deux entreprises ne sont pas connus, mais Isao Moriyasu, le directeur exécutif de l'éditeur mobile, est plutôt optimiste concernant les retombées de son côté. 

Dans un entretien avec Reuters, il explique ainsi qu'il espère que ses jeux seront « joués par des centaines de millions de personnes ». Et plutôt que de ne se focaliser que sur une seule franchise, il compte plutôt ratisser aussi large que possible et multiplier les jeux, mais aussi ses revenus. « Nous n'avons pas parlé avec Nintendo de nos objectifs, mais chez DeNA notre jeu le mieux vendu rapporte 3 milliards de yens par mois, et nous voulons surpasser cela », affirme le responsable. 3 milliards de yens, cela représente 23 millions d'euros par mois, soit 276 millions d'euros par an, par jeu.

... mais pas déconnectés de la réalité

23 millions d'euros de revenus par mois pour un jeu mobile ne serait pas un score particulièrement exceptionnel. GungHo, l'éditeur de Puzzle & Dragons, a par exemple encaissé 4,9 millions de dollars par jour entre avril et juin 2013 avec ce seul titre, soit un peu plus de 135 millions d'euros par mois. Sur l'ensemble de l'année 2014, les revenus de GungHo, qui dépendent à plus de 95 % de ce seul jeu, ont atteint 173 milliards de yens, soit 1,33 milliard d'euros. À jour, le titre n'a été téléchargé que 45 millions de fois depuis son lancement, loin des « centaines de millions » envisagés par DeNA. 

Le cas de Puzzle & Dragons n'est pas isolé, Supercell avec son Clash of Clans avait également touché le jackpot l'an dernier. Le studio finlandais affiche ainsi un chiffre d'affaire de 1,55 milliard d'euros sur 2014, là encore en grande partie dû à un seul titre distribué à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires. King, avec ses 356 millions d'utilisateurs uniques chaque mois et un large catalogue de jeux, est parvenu de son côté à générer près de 2,4 milliards de chiffre d'affaires en 2014.

Si DeNA parvient effectivement à atteindre son objectif consistant à placer ses jeux dans des centaines de millions de smartphones, passer la barre des 20 millions d'euros de revenus par mois ne sera qu'une simple formalité. La manœuvre devrait être d'autant plus simple que des franchises comme Mario ou Zelda sont sans aucun doute capables de générer un tel attrait auprès du public. La confirmation ne devrait de toute façon plus tarder à arriver, DeNA et Nintendo ayant prévu de lancer leur premier jeu cette année.

36 commentaires
Avatar de Tatsu-Kan INpactien
Avatar de Tatsu-KanTatsu-Kan- 03/04/15 à 10:09:01

Pas sûr que nintendo laisse Dena publier des dizaines de jeux sous licence.
C'est pas dans l'intérêt de nintendo de publier des tonnes de merdes.
Surtout si ça doit servir à attirer des joueurs sur le matos made in nintendo.

Avatar de Naneday INpactien
Avatar de NanedayNaneday- 03/04/15 à 10:12:08

S'ils font 23 millions par mois, je doute que ce soit des jeux de 'merde'

Des jeux simple et casual certe, mais pas si mauvais que ca

Avatar de anonyme_bdc0e90c25885d797d2fef7ed258deaa INpactien

Pas besoin de jeux extraordinaires, il suffit juste que ce soit un minimum addictif, limité en temp par jour (ou contre monnaie sonante et trébuchante).
Avec des options payantes pour progresser plus vite.
Et commencer le jeu full options avant de te les retirer 1 minute après.

Ce que l'on retrouve dans beaucoups de jeux mobile.

 
Du coup, je comprend ce qu'il entend par "jeux de merde" ^^

Avatar de von-block INpactien
Avatar de von-blockvon-block- 03/04/15 à 10:45:57

Naneday a écrit :

S'ils font 23 millions par mois, je doute que ce soit des jeux de 'merde'

Des jeux simple et casual certe, mais pas si mauvais que ca

Pourtant les jeux qui font des milliard sur Android-Ios sont des merdes, tous sans exception.

Avatar de Rapi-shiny INpactien
Avatar de Rapi-shinyRapi-shiny- 03/04/15 à 10:49:48

Je mettrais jamais un centimes dans ce genre de jeux, j'y jouerais surement mais je paierais pas.

Avatar de Reznor26 INpactien
Avatar de Reznor26Reznor26- 03/04/15 à 10:51:47

Faut surtout s'entendre sur l'expression. Je doute que Nintendo laisse faire des jeux complètement mal foutus et bugués, et en ce sens ce sera pas des jeux de merde. Mais par contre la mécanique pour faire payer les joueurs elle, sera probablement bien une mécanique de merde !

Avatar de after_burner INpactien
Avatar de after_burnerafter_burner- 03/04/15 à 10:56:37

Tatsu-Kan a écrit :

Pas sûr que nintendo laisse Dena publier des dizaines de jeux sous licence.
C'est pas dans l'intérêt de nintendo de publier des tonnes de merdes.
Surtout si ça doit servir à attirer des joueurs sur le matos made in nintendo.

Les jeux qui rapportent sur mobile sont quasiment tous basés sur de la monétisation à outrance et malheureusement se sera le cas ici, en plus si Nintendo est financièrement satisfait des résultats de cette méthode je pense que se sera un peu foutu, ils ont un pas dans ce système et je vois pas leurs actionnaires laisser passer l'occasion. 

Dire qu'ils espèrent attirer le public vers leur console c'est n'importe quoi, ce n'est pas le public smartphone qui aura le "déclic" d'aller chercher les consoles Nintendo pour voir ce qu'il y a, si on leur dit que les jeux Nintendo sont sur leur mobile.

Enfin c'est dommage, il n'y a plus qu'à espérer naïvement que leurs titres console ne seront pas totalement délaissés et gangrénés à l'avenir.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 03/04/15 à 11:01:30

Rapi-shiny a écrit :

Je mettrais jamais un centimes dans ce genre de jeux, j'y jouerais surement mais je paierais pas.

c'est juste que tu fais partie des 99.5%(*) qui ne paient jamais et ne rapportent que la partie pub.

(*) le 0.5% de payeurs venait de Farmville, si je dit pas de bêtise, du temps où le jeu aurait mis Mattrick au garde à vous ('dredi compliant). Candy Crush a peut-être un taux plus élevé...

Avatar de Cypus34 Abonné
Avatar de Cypus34Cypus34- 03/04/15 à 11:20:23

Ca représente combien ces chiffres de ventes comparé aux jeux vendus sur WiiU ou 3DS ? (par jeu ; ou par mois, tous jeux confondu), je ne me rends pas bien compte mais j'ai l'impression que c'est plus (ce qui est un peu effrayant étant donné que ce sont quand même des jeux de m*erde au sens dit plus haut).

Pour ce qui est de Nintendo et de son rapport à ses clients, ils commencent sérieusement à prendre un tournant inquiétant, malheureusement : Amiibos n'apportant presque rien en jeux avec des références multipliées à l'infini (tant que les collectionneurs achètent...), DLC MewTwo à 4€ (!).

Heureusement qu'ils se rattrapent avec des DLC Mario Kart sympatoches parce que s'ils se mettent à ne vendre que des attrapes pigeons, ils risquent de plus beaucoup me voir dans leur crèmerie.

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 03/04/15 à 11:24:50

275 millions d'euros (23M€/mois sur un an), c'est à peu près ce que rapporte à son éditeur un jeu console vendu à 5-6 millions d'exemplaires

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4