Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Les élèves français devront savoir créer des applications simples

Décret et un tableau noir
Droit 3 min
Les élèves français devront savoir créer des applications simples
Crédits : michaeljung/iStock/Thinkstock

Le ministère de l’Éducation nationale vient de définir les connaissances que chaque élève devra systématiquement avoir acquis à la fin de sa scolarité obligatoire, c’est-à-dire à 16 ans. La question de l’utilisation des outils numériques est ainsi au programme, de même que celles de la programmation informatique et de la « culture numérique ».

Maîtrise des outils et de la culture numériques

Après quasiment un an de discussions, le ministère de l’Éducation nationale a publié ce matin le décret entérinant le « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » qui entrera en vigueur à partir de la rentrée 2016. Il s’agit ni plus ni moins qu’une liste des savoirs fondamentaux que devront acquérir les élèves de l’école primaire jusqu’au collège, voire éventuellement au lycée.

Alors que le gouvernement prépare un grand plan pour le numérique à l’école, il n’est guère surprenant de voir que le numérique est mentionné à plusieurs reprises. Morceaux choisis :

« L'élève (...) sait utiliser de façon réfléchie des outils de recherche, notamment sur internet. Il apprend à confronter différentes sources et à évaluer la validité des contenus. Il sait traiter les informations collectées, les organiser, les mémoriser sous des formats appropriés et les mettre en forme. Il les met en relation pour construire ses connaissances. »

« L'élève apprend à utiliser avec discernement les outils numériques de communication et d'information qu'il côtoie au quotidien, en respectant les règles sociales de leur usage et toutes leurs potentialités pour apprendre et travailler. Il accède à un usage sûr, légal et éthique pour produire, recevoir et diffuser de l'information. Il développe une culture numérique. »

« L'élève sait mobiliser différents outils numériques pour créer des documents intégrant divers médias et les publier ou les transmettre, afin qu'ils soient consultables et utilisables par d'autres. Il sait réutiliser des productions collaboratives pour enrichir ses propres réalisations, dans le respect des règles du droit d'auteur. »

« L'élève utilise les espaces collaboratifs et apprend à communiquer notamment par le biais des réseaux sociaux dans le respect de soi et des autres. Il comprend la différence entre sphères publique et privée. Il sait ce qu'est une identité numérique et est attentif aux traces qu'il laisse. »

De premiers pas vers la programmation

La question de l’apprentissage du code est également évoquée, puisque les jeunes apprendront, à un moment de leur scolarité, que « des langages informatiques sont utilisés pour programmer des outils numériques et réaliser des traitements automatiques de données ». Chaque élève devra surtout connaître « les principes de base de l'algorithmique et de la conception des programmes informatiques », de telle sorte qu’il soi capable de « les met[tre] en œuvre pour créer des applications simples ». Il semble toutefois plus vraisemblable que cet éveil à la programmation se fasse au collège, puisque la ministre de l’Éducation nationale a récemment annoncé que l’informatique et l’algorithmique feraient partie des programmes obligatoires à partir de 2016.

La référence aux logiciels libres disparaît

Certains regretteront peut-être que le texte finalement retenu par l’exécutif soit (sur certains points) relativement éloigné du projet de socle présenté en juin dernier par le Conseil supérieur des programmes, juste avant que son président ne démissionne. Celui-ci préconisait à l’époque que les élèves connaissent « l’organisation matérielle et logicielle d’un environnement numérique : clavier, logiciels de bureautique (en particulier le traitement de texte) dont les logiciels libres » – une référence au libre suffisamment rare pour être soulignée.

Ce socle se complètera quoi qu’il en soit par le nouveau programme de maternelle, dévoilé il y a tout juste une semaine par le ministère de l’Éducation. Ce texte entrant en vigueur dès la rentrée prochaine fait également de nombreuses références au numérique, prévoyant par exemple que les enfants sachent « utiliser » avant leur entrée en CP ordinateurs, tablettes et appareils photos numériques (voir notre article).

174 commentaires
Avatar de Yseader INpactien
Avatar de YseaderYseader- 02/04/15 à 15:14:32

Je ... :ooo:

Édité par Yseader le 02/04/2015 à 15:14
Avatar de Eagle1 Abonné
Avatar de Eagle1Eagle1- 02/04/15 à 15:19:24

SQL et JS au collège, j'en ai rêvé toute ma vie :)

Avatar de Inny Abonné
Avatar de InnyInny- 02/04/15 à 15:21:32

Par contre, savoir écrire, y a pas ? Parce que c'est quand même là le plus gros problème des élèves en ce moment. :windu:

Avatar de kras INpactien
Avatar de kraskras- 02/04/15 à 15:22:26
Édité par Vincent_H le 13/05/2015 à 15:43
Avatar de Zergy Abonné
Avatar de ZergyZergy- 02/04/15 à 15:22:26

Comme dans ma jeunesse ! :phibee:

*Va chercher son TO7 et sa tortue*

Avatar de Ulfr Sarr INpactien
Avatar de Ulfr SarrUlfr Sarr- 02/04/15 à 15:23:05

J'adore...

Et c'est financé comment?

Et les enseignements sont faits par qui?

Et on supprime quelle matière pour la remplacer par ces nouveaux cours? 

Avatar de vloz INpactien
Avatar de vlozvloz- 02/04/15 à 15:25:20

C'est dommage, ils auraient pu se servir de l'informatique comme une nouvelle façons de faire travailler l'esprit logique des eleves de façons toujours plus ludique et rémunératrice, mais nan...
Là on va juste leur à apprendre a faire des script lourdingue pour accompagner des problème de math... en adoptant une demarche pseudo professionnel... Au final les gosses vont rejeter le dev, comme ils rejettent deja les math...

Bref, il leur aura fallut 1an de discussion pour reprendre l'idée americaine sans la comprendre, et l'appliquer n'importe comment... 

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 02/04/15 à 15:26:02

Cool, c'est pas parfait, mais c'est un bon début.

Dark Abaddon a écrit :

J'adore...

Et c'est financé comment?

Et les enseignements sont faits par qui?

Et on supprime quelle matière pour la remplacer par ces nouveaux cours?

Pour les cours, on peut imaginer un cours "commun" entre EMT et Maths :D

Avatar de nmeuret INpactien
Avatar de nmeuretnmeuret- 02/04/15 à 15:27:01

He, he, vive le Logo sous MO5 :)

Avatar de dk_snake INpactien
Avatar de dk_snakedk_snake- 02/04/15 à 15:27:13

bravo!
par contre rien pour lutter contre illettrisme de plus en plus présent?
Quand je vois les gamins d'aujourd'hui, qui font des fautes dans tous les sens, ont du mal à lire...

la prochaine génération risque de pas etre très jolie!

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 18