Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[MàJ] Les 5 raisons pour lesquelles il faut éviter la Freebox mini 4K

Parcequeeeeeee !!!
Internet 6 min
[MàJ] Les 5 raisons pour lesquelles il faut éviter la Freebox mini 4K
Mise à jour :

Cette actualité a été mise à jour dans le cadre de notre dispositif du 1er avril. Si son contenu n'a rien de faux, sa présence dans nos colonnes et le ton employé étaient volontairement en décalage avec notre ligne éditoriale habituelle.

La Freebox mini 4K est désormais disponible, et présente dans nos labos. Et après la déception liée à l'impossibilité de profiter de Netflix sans bidouiller des APK, nous avons continué à la prendre en main et à découvrir qu'elle n'a pas que des avantages, loin de là même. Voici un tour d'horizon de ses cinq principaux défauts.

Il y a trois semaines, Xavier Niel tenait une conférence de presse afin de dévoiler sa Freebox mini 4K qui, à la surprise générale, fonctionnait sous Android TV. Les livraisons ont commencé quelques jours plus tard et les premiers retours sont rapidement tombés. Remplaçante de la Freebox Crystal, elle a quelques atouts à mettre en avant, comme son boîtier Serveur avec Freebox OS (voir notre Top 5 de ses qualités), mais aussi de nombreux défauts concernant le boîtier multimédia. S'il ne fallait en retenir que cinq, ce serait les suivantes :

1. Vous avez demandé des bugs et des reboots, ne quittez pas

S'il y a un point qui laisse tout le monde unanime, c'est bien la capacité de cette nouvelle Freebox à bugger. C'est simple, les équipes du FAI semblent avoir décidé de tous nous faire rentrer dans la peau de testeurs d'une version alpha qui s'amuse à planter en plein épisode de Plus belle la vie sans jamais vouloir redémarrer. Il faut ainsi souvent la rebooter pour retrouver un fonctionnement convenable. Sans parler de la télécommande dont nous vous reparlerons un peu plus loin.

On ne pourra aussi que constater que les applications Android TV ne sont pas encore toutes compatibles. Bref, l'équipe de Bouygues Télécom avait raison concernant l'arrivée d'Android TV sur la Miami : force est de constater que tout cela n'est pas prêt ! Si une première salve de mises à jour des applications maison a été mise en place, il faudra attendre une nouvelle version du firmware attendue pour les jours qui viennent dans le meilleur des cas.

2. Un SoC sous-dimensionné, un ensemble qui chauffe

La première fois que l'on découvre l'interface d'Android TV sur la Mini 4K, même en 1080p, une chose nous frappe : c'est lent. Impossible de dire si le souci est surtout logiciel ou matériel pour le moment, mais les premières mises à jour n'ont rien changé. De plus, le boîtier multimédia a la fâcheuse tendance à chauffer, parfois trop, ce qui n'arrange rien. Lorsque la température grimpe, c'est là que l'on constaterait le plus les ralentissements de l'interface et les plantages.

Profitons-en pour préciser que le refroidissement n'est pas passif puisque, au démarrage, le ventilateur se fait largement entendre. Espérons que pour résoudre ce problème Free ne pousse pas ce dernier à tourner un peu plus vite, transformer la chaleur par du bruit ne sera pas une bonne solution.

3. Une connectique à revoir : pas de Péritel et pas d'USB 3.x Type-C

Premier point, et pas des moindres, la connectique de la Freebox mini 4K ne joue pas la carte de la rétrocompatibilité et oublie quelques solutions d'avenir. En effet, alors que la Freebox Révolution disposait encore d'une prise Péritel (via un adaptateur fourni dans le bundle), la nouvelle box fait totalement l'impasse sur ce point, pourtant vital pour certains utilisateurs visés par une offre d'entrée de gamme !

Certains diront que ce n’est pas grave et qu'elle prend en charge les nouvelles technologies avec son port HDMI 2.0, et qu'il n'y a qu'à se mettre à jour, mais ce n'est pas toujours si simple. Surtout que même si elle se tourne vers l'avenir au niveau de la vidéo, on aurait apprécié d'avoir aussi droit à la dernière connectique à la mode : l'USB 3.1 Type-C (réversible) Gen 2... Mais nous avons eu beau la retourner dans tous les sens, rien n'y fait. Espérons que cela sera rapidement corrigé avec une mise à jour.

4. Freebox mini, télécommande maxi

Passons ensuite à la télécommande qui est... plus large, plus longue et plus épaisse que celle de la Freebox Révolution. L'agencement des touches n'est pas non plus le même, Android TV oblige, ce qui n'est pas des plus pratique pour ceux qui disposent d'une Freebox Révolution Player et qui ont commandé une Freebox mini 4K en second écran. Il va falloir vous habituer à changer de comportement.

En effet, les boutons rouge (retour arrière), vert (menu), bleu (recherche) et jaune (information) sont désormais alignés sur une seule ligne au lieu de prendre place à côté des flèches directionnelles. Mais le pire est là encore à noter du côté des soucis rencontrés : perte de synchronisation, besoin de retirer puis de remettre les piles, temps de réaction de plusieurs secondes avant que les boutons ne fonctionnent... Bref, la copie est à revoir.

5. Elle est sous Android TV

Les plus attentifs auront remarqué qu'Android TV est à la fois présent ici, mais aussi dans le Top 5 des points forts. En effet, le système de Google est en soi une avancée, mais il est aussi irritant au possible. Et contrairement à la Bbox Miami sous Android 4.2.x, Free n'a pas fait le choix de la personnalisation de l'interface pour corriger le tir.

Le pire est sans doute le bandeau principal, qui vous référence notamment du YouTube. Mais plutôt que de s'adapter à vos goûts, il prend ce qu'il y a de plus populaire sur ce service, principalement constitué d'adolescents qui s'ennuient et autres amateurs de « tubes » qui n'attirent pas forcément les amateurs de musique. Bref, si vous voulez vous voir proposer du Maitre Gims et du Squeezie, c'est parfait. Sinon, vous aurez de quoi vous demander depuis quand Google est si mauvais en algorithmes.

On regrettera donc de ne pas pouvoir retirer simplement ce bandeau, ou l'adapter via un menu facilement accessible pour retirer le contenu de YouTube ou de l'application TV, peu utile lorsque l'on est un abonné Canal+/Canalsat par exemple. Notez que cela est néanmoins possible en passant par les paramètres. Le menu des applications permet en effet d'activer ou non les « notifications » de manière individuelle, ce qui a pour effet de les masquer dans la fameuse barre. On a vu plus pratique.

Même si on est arrivé au bout des cinq raisons, on ne résiste pas à l'envie de faire une entorse à la règle avec un dernier défaut : les applications. Celles proposées par Free sont une rééexploitation de ce qui était proposé sur la Crystal. Même si cela est plus réactif, le contenu vidéo affiche un lag énervant dans ces univers hybrides, avec une mauvaise qualité d'image que l'on ne retrouve pas avec l'application TV qui est, elle, nouvelle. Celles pour Android TV sont peu nombreuses et l'on note de gros manques comme Netflix. Sans parler du fait que le cast n'est possible qu'à travers les applications compatibles Google Cast, une version récente de l'API qui n'est pas encore exploitée par tout le monde.

Retrouvez notre article sur les 5 raisons pour lesquelles il faut craquer pour la Freebox Mini 4K par ici.

89 commentaires
Avatar de Cypus34 Abonné
Avatar de Cypus34Cypus34- 01/04/15 à 11:33:08

GIZMODO, sors de ce corps !!!

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 01/04/15 à 11:35:30

D'après Titia, Harou est allé se réfugier sous le lit et hurle à la mort depuis :neutral: :harou:

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

Ah !

Il y en avait marre des news "poisson d'avril", là, on a enfin du sérieux :fumer:

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 01/04/15 à 11:39:31

Clairement si on es pas dev, il est clair qu'il faut éviter la Mini4K tant que c'est pas débuggé ... ou V2 ...

Mais je dois dire que j'aime bien l'interface en mode TV ... et j'aimerai bien que Free rende l'APK disponible sur Android, histoire qu'on puisse l'installer sur une autre "box" Android (que ça soit un box chinoise, sur une tablette ou sur une TV avec Android TV incluse ...)

Édité par atomusk le 01/04/2015 à 11:39
Avatar de knos Abonné
Avatar de knosknos- 01/04/15 à 11:41:02

Moi je dois être maso parce que je l'ai pris en box et en multi-TV. Comme ca j'ai deux box TV qui ne fonctionne pas XD

J’espère que ce sera très très vite corrigé.

Avatar de Tirr Mohma INpactien
Avatar de Tirr MohmaTirr Mohma- 01/04/15 à 11:42:06

Matériel by free quoi :)

J'ai toujours du mal avec la TV par internet, pour moi c'est juste une perte considérable de bande passante pour les abonnés ADSL.

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 01/04/15 à 11:42:38

ActionFighter a écrit :

Ah !

Il y en avait marre des news "poisson d'avril", là, on a enfin du sérieux :fumer:

Ils ne sont pas sérieux, tous ces testeurs bêtas de Free ?

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

kade a écrit :

Ils ne sont pas sérieux, tous ces testeurs bêtas de Free ?

Non, c'est que ça dépend des versions des librairies de l'OS de la télé et du NRA, les testeurs n'y sont pour rien.

Avatar de jderozard Abonné
Avatar de jderozardjderozard- 01/04/15 à 11:45:29

astuce pour désactiver les recommandations Youtube: aller dans Paramètres > Applications > applications systèmes> youtube puis Notifications > désactivé . Et voilà! plus de recommandations Youtube.

Avatar de anonyme_e9710b9f0da191d87895c18d8068aae9 INpactien

Mouais, si on part du principe que l'an dernier pour le 1er avril, on a eu droit au passage de PCInpact à Nextinpact, à tous les coups la rédaction se sert de cette journée pour nous faire accepter sont irrémédiable chute vers le néant journalistique.

Hurlons-donc ! voici la nouvelle ligne éditoriale de NextInpact qui pour l'occasion se renommera donc GeekInpact.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9