Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Skype : les bêtas de Translator et de la version Web disponibles pour certains

Encore un plugin ?
Logiciel 4 min
Skype : les bêtas de Translator et de la version Web disponibles pour certains

Microsoft envoie actuellement des invitations pour tester Skype Translator ainsi que la version Web de son client VoIP. Translator, disponible pour un plus grand nombre de personnes, se présente pour l’instant comme une application séparée où toutes les langues ne sont pas encore présentes. Même s’il reste d’évidents progrès à accomplir, la technologie semble prometteuse.

Skype Translator : la préversion dans le Windows Store

Ceux qui ont reçu une invitation pour Skype Translator peuvent dorénavant aller récupérer la préversion de l’application dans le Windows Store, s’ils ont la dernière révision de Windows 8.1 ou qu’ils utilisent une Technical Preview de Windows 10 (builds 9926 ou 10041). Après installation, on remarque vite qu’il s’agit d’une version transformée du Skype intégré dans Windows, avec des options supplémentaires.

Le premier lancement vous demandera d’ailleurs quelle langue vous parlez et comment vous souhaitez que Skype vous traduise les propos venant des autres. On peut sélectionner une voix féminine ou masculine, mais la traduction vocale ne pourra se faire que de l’anglais vers l’espagnol ou inversement. Par contre, du côté de l’écrit, le choix est beaucoup plus vaste et le français est bien de la partie.

skype translator

Dans la pratique, les traductions écrites fonctionnent bien, voire très bien. Dans une traduction anglais/français, la solution se révèle efficace. Même si on trouve évidemment des ratés, Skype Translator est souvent capable de détecter certains tics de langages ou des fautes communes pour ne pas les intégrer dans sa version traduite. Chaque message est envoyé normalement et accompagné d’une version traduite juste en-dessous et en italique.

L’avantage de Skype Translator est que, techniquement, il suffit qu’un seul utilisateur s’en serve pour qu’une discussion entre deux étrangers devienne compréhensible. Idéalement, il faut que ce soit la personne qui ait du mal avec la langue de son contact. Dans ce cas, ce dernier lui envoie des messages, comme à l’accoutumée, puis Translator les récupère et les traduit à la volée. Le temps de latence est d’ailleurs imperceptible.

Prometteur, mais perfectible

Nous n’avons pas encore pu tester la traduction vocale, faute de contacts équipés de Skype Translator. La partie écrite fonctionne en tout cas, même si elle est perfectible. En l’état actuel, on ne peut pas considérer que l’application soit prête au lancement car de nombreux points restent à régler, notamment dans la manière dont l’utilisateur déclare ses paramètres. La présentation ne permet pas toujours en effet de comprendre vraiment ce qui est demandé dans le choix des langues. Certaines options manquent également, comme la possibilité de forcer Translator à offrir une traduction pour chaque phrase que l’on reçoit.

Microsoft a cependant précisé que le service qui alimente son application s’enrichira de lui-même avec le temps. L’éditeur a expliqué en effet avoir mis en place des algorithmes de type « machine learning ». En clair, plus les utilisateurs se serviront du service, plus il apprendra comment traduire au mieux d’une langue à une autre. C’est tout du moins la théorie.

Skype en version Web : encore et toujours un plugin pour la vidéoconférence

De manière beaucoup plus réduite, Microsoft lance également des invitations pour tester une préversion d’une version web de Skype. Contrairement à l’intégration dans Outlook.com, toutes les discussions sont bien prises en compte, notamment celles de groupes. Une absence telle qu’on se demande pourquoi elle n’a pas été réparée dans le webmail de l’éditeur depuis le temps.

Cette version web, qu'on peut apercevoir chez Neowin notamment, est donc beaucoup plus complète et doit permettre de se passer complètement de l’application. Seulement voilà : d’après la documentation technique du service, il est nécessaire d’installer un plugin. Chose compréhensible dans Internet Explorer 10 et 11 (les deux moutures du navigateur prises en charge) puisqu’ils ne disposent pas de WebRTC, mais moins pour Chrome et Firefox, eux aussi dans la boucle, pas plus que pour Safari sous OS X. Ce qui signifie que cette version Web n’utilise pas ce protocole, en tout cas pour l’instant.

Nous nous pencherons évidemment davantage sur cette mouture spécifique de Skype quand le nombre d’invitations augmentera. En attendant, si vous êtes sous Windows ou OS X, vous pouvez tenter votre chance sur cette page, à condition d’être connecté avec votre compte sur le site officiel.

8 commentaires
Avatar de Edtech Abonné
Avatar de EdtechEdtech- 27/03/15 à 13:57:08

Testé ce matin, ça fonctionne assez bien. Vivement l'audio en français :love:

Avatar de _Quentin_ Abonné
Avatar de _Quentin__Quentin_- 27/03/15 à 13:59:28

C'est sympa, mais j'ai peur que ça rendre les ados encore plus feignants . Je connais beaucoup d'ados qui ont appris/amélioré leur anglais en discutant avec des étrangers sur internet et en regardant des séries UK/US.
Si les appli de chat traduisent tout, plus personne apprendra de langue étrangère? Bien dommage :craint:

Enfin ça reste une bonne technologie :yes:

Édité par _Quentin_ le 27/03/2015 à 14:00
Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 27/03/15 à 14:14:11
  • la tablette avant le CP j'imagine même pas ce que ça va donner dans 20 ans :eeek2:
Avatar de Vengeur_Masqué INpactien
Avatar de Vengeur_MasquéVengeur_Masqué- 27/03/15 à 14:16:12

Chose compréhensible dans Internet Explorer 10 et 11 (les deux moutures du navigateur prises en charge) puisqu’ils ne disposent pas de WebRTC, mais moins pour Chrome et Firefox, eux aussi dans la boucle, pas plus que pour Safari sous OS X. Ce qui signifie que cette version Web n’utilise pas ce protocole, en tout cas pour l’instant.

De toutes façons MS n'aurait jamais utilisé pour skype LE webrtc (1.0) que tout le monde utilise donc aucune chance que ça marche sans plugin dans chrome et firefox.

J'imagine par contre que ça va bientot marcher sans plugin dans Spartan avec oRTC.

Édité par freechelmi le 27/03/2015 à 14:17
Avatar de _Quentin_ Abonné
Avatar de _Quentin__Quentin_- 27/03/15 à 14:29:07

trash54 a écrit :

  • la tablette avant le CP j'imagine même pas ce que ça va donner dans 20 ans :eeek2:

Dans 50 ans plus personne ne saura écrire sans autocomplete ou poser une division.. (moi le premier :mdr:)

Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Bah ,cela va finir au traducteur universel à la Star Trek , voilà tout. Donc osef, de ne pas savoir parler telle ou telle langue ,au final.

Et,perso, j'ai appris l'anglais et le comprendre avec Star Trek :transpi: ainsi que le klingon ...important ça :yes:

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 27/03/15 à 15:03:33

Papa Panda a écrit :

Et,perso, j'ai appris l'anglais et le comprendre avec Star Trek :transpi: ainsi que le klingon ...important ça :yes:

flûte, ça a leaké :/

Hoch mev! papa Panda aware!

Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Hov trek original cham , Kapla !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.