Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

QR Codes apposés sur les tombes : Cazeneuve tombe sur un os

Bernard traverse la route, épitaphe.
Droit 2 min
QR Codes apposés sur les tombes : Cazeneuve tombe sur un os
Crédits : S847/iStock/ThinkStock

Interrogé par un parlementaire qui souhaitait en savoir plus sur la réglementation applicable aux QR codes apposés sur certaines tombes ou plaques funéraires, le gouvernement vient de reconnaître que cette épineuse question devrait faire l’objet de discussions plus poussées de la part des associations de maires et du Conseil national des opérations funéraires.

En novembre dernier, le député Gérald Darmanin a transmis une question écrite au ministère de l’Intérieur afin de l’interpeller sur « la nécessité de préciser la réglementation des nouvelles technologies, qui sont de plus en plus souvent utilisées dans les cimetières ». Dans le collimateur de l’élu UMP ? Les « QR Code », ces espèces de codes-barres composés de carrés et que l’on peut scanner depuis un smartphone ou une tablette. Certaines sociétés proposent en effet d’en apposer sur des tombes ou des plaques funéraires, lesquels renvoient vers une page Web consacrée à chaque défunt (biographie, vidéos, photos, possibilité de laisser un commentaire...).

Sauf que selon le député, cela ne va pas sans poser de problèmes juridiques. « Le contrôle du maire sur le respect par ce dispositif de l'ordre public et de la dignité des lieux (absence de publicité commerciale ou de mentions contraires aux bonnes mœurs) » est à ses yeux rendu bien « difficile »... « Les informations relatives au défunt peuvent être facilement modifiées à distance. En outre, contrairement aux épitaphes ou aux inscriptions gravées sur un monument funéraire, elles ne peuvent pas être lues immédiatement, puisqu'il faut recourir à un « smartphone » ou à une tablette pour y avoir accès » faisait-il valoir.

epitag qr code tombe
Exemple de services proposés par la société Epitag - Crédits : Epitag

Dans sa réponse, parue cette semaine au Journal officiel, le ministre de l’Intérieur commence par expliquer que le droit lui semble d’ores et déjà adapté pour répondre à ce nouveau phénomène. L’exécutif cite l'article R2223-8 du Code général des collectivités territoriales, selon lequel « aucune inscription ne peut être placée sur les pierres tumulaires ou monuments funéraires sans avoir été préalablement soumise à l'approbation du maire ».

« Sous réserve de l'appréciation souveraine du juge, les dispositions de l'article R. 2223-8 du Code général des collectivités territoriales ont vocation à s'appliquer dès lors que l'apposition d'une plaque munie d'un « code QR » paraît assimilable à une inscription sur un monument funéraire ou une pierre tumulaire » interprète ainsi la Place Beauvau. Mais « compte tenu des difficultés d'application que soulève ce régime juridique notamment au regard des moyens de contrôle dont peut disposer le maire », Bernard Cazeneuve indique à Gérald Darmanin que le gouvernement « souhaite engager une concertation avec les associations d'élus concernées et soumettre la question au Conseil national des opérations funéraires ». Bref, le problème est encore loin d’être mort et enterré. 

171 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 27/03/15 à 08:46:51

c'est glauque comme idée je trouve :craint:

Avatar de krisjnt INpactien
Avatar de krisjntkrisjnt- 27/03/15 à 08:51:21

Toujours aussi bons dans les sous-titres, mais aussi dans les titres maintenant ! :bravo:

Avatar de Optrolight Abonné
Avatar de OptrolightOptrolight- 27/03/15 à 08:52:37

Bientôt un hologramme affichera un 3d de la personne et s'affichera quand un proche sera détecté a côté de la tombe?

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 27/03/15 à 08:53:53

jb18v a écrit :

c'est glauque comme idée je trouve :craint:

Si cela se fait dans le respect du défunt, ça n'a rien de gênant.

 

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 27/03/15 à 08:55:38

pour moi c'est destiné à la famille ou les proches, mais là n'importe qui peut aller lire la "bio" de tous les autres.. c'est pas un musée c'est un lieu de recueillement:roll:

Avatar de brice.wernet Abonné
Avatar de brice.wernetbrice.wernet- 27/03/15 à 08:57:32

js2082 a écrit :

Si cela se fait dans le respect du défunt, ça n'a rien de gênant.

Le problème, c'est que le web n'est pas gravé dans le marbre.
Un piratage, du détournement d'information, et il y aura de quoi se retourner dans la tombe.
Après, je dirais que la vie réso-sociale des morts ne doit pas être si risquée et trépidante.

J'imagine que le but est de pouvoir envoyer des fleurs virtuelles via facebook à un mort, histoire de montrer qu'on pense encore à lui quand FB vous rappelle certaines dates?

Avatar de kimsse Abonné
Avatar de kimssekimsse- 27/03/15 à 08:59:13

Sa serais pas mal un Qrcode tombale parrainé par lactel

Avatar de Meowcate INpactien
Avatar de MeowcateMeowcate- 27/03/15 à 08:59:21

Peut-être simplement parce que le défunt (ou sa famille) veut qu'il soit reconnu. Que n'importe qui scannant le QRCode puisse lire "Ci-git Martin Dupont, voici sa vie en quelques mots, voici ce que sa famille retiendra de lui, blablabla", bref plus que ce qu'on pourrait écrire d'une plaque, peut-être même des photos du défunt. Une façon de se placer davantage dans l'immortalité.

Ce qui me gène moi, c'est le QRCode, technologie ponctuelle qu'on ne peut garantir de façon pérenne, et le stockage géré par une société privée. C'est "temporaire" pour un monument d'éternité. J'attends bien l'hologramme en revanche :)

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 27/03/15 à 09:02:28

jb18v a écrit :

pour moi c'est destiné à la famille ou les proches, mais là n'importe qui peut aller lire la "bio" de tous les autres.. c'est pas un musée c'est un lieu de recueillement:roll:

Un site internet peut aussi être un lieu de recueillement, tu sais.
C'est pas parce que c'est plus moderne et plus aisément accessible que ça n'en est pas un.

Quant à leur bio, tout le monde mérite d'être connu et reconnu.
Garder une trace de la mémoire et de la vie des parfaits inconnus, ça fait aussi partie de notre histoire.

Libre à toi de na pas y participer.

Avatar de SylvainPV INpactien
Avatar de SylvainPVSylvainPV- 27/03/15 à 09:02:38

le but de la tombe c'est de se souvenir du défunt non ? Je trouve ça très bien que n'importe qui puisse aller lire la biographie des autres (s'ils l'ont choisi bien sûr)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 18