Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Facebook Messenger veut exploiter les applications mobiles et devenir un outil de service client

Quand on vous dit que le bouton d'achat arrive
Internet 2 min
Facebook Messenger veut exploiter les applications mobiles et devenir un outil de service client

Facebook a dévoilé hier soir une partie de son évolution pour les mois à venir lors de sa conférence F8. Et le réseau social a largement insisté sur la manière dont Messenger serait au cœur de sa stratégie pour séduire aussi bien les développeurs que les entreprises. Une manière de s'assurer une présence constante dans nos vies, en devenant toujours plus indispensable.

Hier, Facebook ouvrait les portes de la nouvelle édition de sa conférence dédiée aux développeurs : F8. L'occasion pour le réseau social de revenir sur de nombreux points concernant son avenir, et de préparer l'évolution en profondeur de certains de ses outils. Le premier d'entre eux est Messenger.

600 millions d'utilisateurs, et bientôt autant d'applications ? Vous allez manger du GIF

Avec 600 millions d'utilisateurs et l'arrivée d'un outil de transfert d'argent entre particuliers, l'application de messagerie instantanée de Facebook veut devenir plus que ça. Ainsi, il est question d'en faire autant une plateforme qu'un service exploitable par les entreprises. Dans le premier cas, les développeurs pourront enrichir Messenger avec leurs applications Android et iOS, qui pourront lui apporter de nouvelles possibilités dans les échanges privés (ou en groupe), comme le partage de GIF, du son, etc.

Le champ semble assez ouvert et il sera intéressant de voir quelles seront les fonctionnalités proposées. Si vous utilisez une application que ne possède pas votre interlocuteur, il sera invité à l'installer assez simplement :

Messenger App Install

Et c'est là tout le poids de Messenger : proposer aux développeurs de faire grandir leur audience par une viralité des échanges proposés et des nouveaux besoins qu'ils pourront ainsi créer. Actuellement, 40 développeurs proposent des outils pour Messenger d'imgur à Giphy, en passant par ESPN ou un générateur de « memes ». Mais d'autres arriveront rapidement puisque n'importe qui peut proposer son application.

Une ouverture large qui risque aussi d'être une source de problèmes pour ceux qui voudront abuser du système, comme on peut le voir de manière récurrente avec les applications Facebook. Un autre point à vérifier donc. Les développeurs qui veulent en savoir plus peuvent se rendre par ici.

Facebook Messenger pour communiquer avec vos clients

Concernant les services aux entreprises, l'orientation est différente. Le but est d'exploiter Messenger comme outil de communication pour établir par exemple un lien simple entre un client et un service client par exemple. Ainsi, vous pourrez être prévenu par Messenger du statut d'un colis, mais l'on imagine aussi que ce canal pourra être ensuite exploité à des fins publicitaires ou de marketing plus ou moins personnalisé.

Pour le moment, deux partenaires proposent une telle intégration outre-Atlantique : Everlane et Zulily. Une intégration avec des outils de CRM ou de support devrait aussi être au programme, Zendesk devrait d'ailleurs proposer une telle solution via son outil de chat en ligne. Facebook promet de nouvelles annonces dans les semaines à venir. En attendant, une page dédiée a été mise en ligne.

Facebook Messenger for Business

18 commentaires
Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 66 INpactien
Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 6646 75 63 6b 20 6f 66 66- 26/03/15 à 08:04:04

Ça manque de moustache.

Avatar de alf Abonné
Avatar de alfalf- 26/03/15 à 08:08:31

et de cuir :)

Avatar de tozneno INpactien
Avatar de toznenotozneno- 26/03/15 à 08:12:16

depuis le début j'en veux pas de leur appli messenger de merde, et je suis pas près de l'installer sur mon tel. alors tant pis je continuerais a utiliser le site en version mobile pour avoir mes messages...

Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 66 INpactien
Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 6646 75 63 6b 20 6f 66 66- 26/03/15 à 08:15:18

Pour revenir à la News: Facebook veut vraiment remplacer Internet. Après le web, voilà le chat et tout ce qu'on pourrait créer autour…
Pour info, une grande partie de ce qu'ils proposent peux être fait avec Jabber. Et personnellement, pour le respect de la vie privée, je préférerais que les gens se tournent vers Jabber. D’autant que cette solution n'exclue pas le gens qui veulent un peut de liberté, de respect, de l'autonomie et préserver leur vie privée.

Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 66 INpactien
Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 6646 75 63 6b 20 6f 66 66- 26/03/15 à 08:17:40

Ah, et au sujet de Facebook (j'ai pas vu NextInpact en parler, pour le moment): Facebook veut vassaliser la presse en accueillant ses contenus

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 26/03/15 à 08:25:43

On en parlera quand on aura quelque chose à dire dessus, autre que "hey, y'a un confrère qui a dit que"

Pour le reste, et avec tout le respect que j'ai pourr Jabber, dire que Jabber et Facebook Messenger ça permet la même chose, c'est quand même assez dingue. Sans même rentrer sur le fond des choses, dire ça c'est oublier un fait simple : la base utilisateur de Messenger qui est sa force principale pour le développement de ces usages (et encore même avec ça, rien ne dit qu'ils seront suivis).

Avatar de BoumTAC INpactien
Avatar de BoumTACBoumTAC- 26/03/15 à 08:27:23

Telegram, c'est opensource multiplate-forme et mieux 

Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 26/03/15 à 08:37:02

Le web va finir comme les OS, y'aura deux trois gros et quelques un qui pédaleront derrière.  
J'aime bien la question que pose Nil dans ses ITW d'ailleurs :  

Si Facebook affichait des publicités dans ses vidéos et partageait ses revenus publicitaires, diffuserais-tu directement tes vidéos sur le réseau social ? 

Ca montre bien qu'on va tendre à s'enfermer sur un web google ou un web FB. 

Édité par aureus le 26/03/2015 à 08:37
Avatar de hycday INpactien
Avatar de hycdayhycday- 26/03/15 à 08:41:38

ca me fait réellement de plus en plus peur... quand on voit ca, et qu'on met en parallèle les révélations de Snowden et les différents fail de la NSA, je ne peux m'empecher de penser à des situations bcp trop dignes de films.
Il va devenir réellement de plus en plus difficile de ne pas être ultra surveillé, que ce soit pour des raisons soit disant sécuritaire, ou pour être mieux ciblé.
Ce qui rassure un peu, c'est que ca va finir par péter et qu'il y aura surement un Internet 2 :D
Je ne compte pas non plus installer leur Messenger et dès que je trouve le moyen de ne plus avoir fb je le fais. Whatsapp est le prochain d'ailleurs, pendant que je bosse sur une alternative aussi puissante et gratos que Gmail

Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 66 INpactien
Avatar de 46 75 63 6b 20 6f 66 6646 75 63 6b 20 6f 66 66- 26/03/15 à 08:46:08

David_L a écrit :

On en parlera quand on aura quelque chose à dire dessus, autre que "hey, y'a un confrère qui a dit que"

Pour le reste, et avec tout le respect que j'ai pourr Jabber, dire que Jabber et Facebook Messenger ça permet la même chose, c'est quand même assez dingue. Sans même rentrer sur le fond des choses, dire ça c'est oublier un fait simple : la base utilisateur de Messenger qui est sa force principale pour le développement de ces usages (et encore même avec ça, rien ne dit qu'ils seront suivis).

J'ai pas dit que c'est exactement la même chose. Mais techniquement, la plupart de ce qu'ils proposent est faisable avec Jabber. Quand à la base utilisateur: Si des applications utilisent Jabber et que les gens sont intéressé par l'application, les gens passeront à Jabber.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2