Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Facebook : plus de flux complet pour les applications tierces

Facebook, Twitter, même combat
Mobilité 3 min
Facebook : plus de flux complet pour les applications tierces
Crédits : AndreyPopov/iStock/ThinkStock

Facebook a procédé récemment à des changements importants dans son API et donc dans la manière dont les applications tierces peuvent accéder à certains contenus. Dans le cas du célèbre Flipboard, cela signifie tout simplement la fin de la consultation de certaines informations du flux, ne laissant disponibles que des données relatives aux Pages.

À compter du 24 mars, plus aucun statut personnel ou des contacts 

Les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter publient des API qui permettent aux développeurs d’accéder à certaines informations selon des méthodes bien précises. Cela autorise la création d’applications tierces qui concourent évidemment au succès de ces plateformes, tout en limitant soigneusement les abus qui pourraient en être faits. On a vu notamment dans le cas de Twitter comment un simple changement sur ces API pouvait du jour au lendemain affecter très fortement des entreprises, avec notamment la fameuse limite des 100 000 jetons actifs par client tiers. Tout récemment, on a pu voir comment Twitter interdisait l'accès de son graphe social à Meerkat, sapant plusieurs fonctionnalités au passage.

Facebook a récemment modifié son interface de programmation lui aussi, et Flipboard en fera les frais dans une semaine. Cette célèbre application permet à l’utilisateur de connecter des sources de données, notamment ses comptes Twitter et Facebook, pour en visualiser le contenu sous la forme d’un magazine. Dans le cas de Facebook, les statuts des amis apparaissent ainsi sous la forme « d’articles », avec lesquels on peut interagir.

Garder la main-mise sur le flux pour mieux contrôler les publicités

Or, comme l’explique Flipboard dans un billet daté de vendredi, le changement introduit par Facebook va casser cette possibilité et n'en laisser que des miettes. À compter du 24 mars, le flux d’actualités ne sera plus disponible pour les utilisateurs, ce qui comprend aussi bien les statuts des amis que ceux publiés par l’utilisateur lui-même. Au-delà de cette date, ou si le compte Facebook devait être déconnecté, il ne sera plus possible de l’ajouter. Attention donc aux réinstallations, si tant est que le « nouveau flux » intéresse encore les utilisateurs.

Seules resteront finalement les informations publiques issues des pages des artistes, célébrités, équipes sportives et ainsi de suite. En outre, même pour préserver cet accès des plus limités, il sera nécessaire d’intégrer le compte Facebook dans celui de Flipboard. Pour résumer, Facebook ne souhaite tout simplement plus que Flipboard soit considéré comme un client tiers pour son réseau social. Flipboard précise cependant que cela ne changera rien pour les autres liens avec Facebook. Il sera ainsi toujours possible d’utiliser Connect pour créer un compte Flipboard et s’y connecter, tandis que les partages fonctionneront toujours. Notez en outre que la date butoir a été fixée à la veille... de la conférence F8 de Facebook dédiée aux développeurs.

Ce mouvement de Facebook n'est pas étonnant et s'inscrit dans la même logique que Twitter et son Social Graph. Si les clients tiers sont utilisés pour se développer rapidement et glaner des idées au début de la vie d'un réseau social, les bloquer ou les limiter fortement permet de s'assurer ensuite de contrôler soigneusement la publicité qui y est véhiculée.

3 commentaires
Avatar de maxxyme INpactien
Avatar de maxxymemaxxyme- 18/03/15 à 18:41:18

Encore une fois, pitoyable comme attitude... même je n'utilise pas cet outil.

Avatar de wagaf Abonné
Avatar de wagafwagaf- 18/03/15 à 19:13:41

Ils passent d'un modèle où ils vendaient directement les infos perso aux applis (très mauvais) à un modèle à la Google ou ils utilisent les infos pour vendre de la pub.

Ils valorisent eux-même les infos, ce qui créé plus de valeur pour eux et protège mieux les données des utilisateurs.

En utilisant leur API j’avais été choqué de voir tout ce qu'une appli pouvait accéder non seulement de la personne mais aussi de ses amis (le plus souvent à leur insu).

Édité par wagaf le 18/03/2015 à 19:16
Avatar de maxxyme INpactien
Avatar de maxxymemaxxyme- 19/03/15 à 10:08:07

Effectivement je comprends un peu. Le problème c'est si tu utilises toi-même des applis tierces pour traiter ton flux d'infos de manière différente... résultat t'es bloqué !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.