Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L’État actualise son socle interministériel de logiciels libres

SILL suffisait d'aimer
Logiciel 2 min
L’État actualise son socle interministériel de logiciels libres
Crédits : kaspiic/iStock/ThinkStock

La France vient de renouveler son « socle interministériel de logiciels libres », cet espèce de guide des solutions libres recommandées pour les ordinateurs de l’administration. On retrouve dans le « cru 2015 » des programmes bien connus tels que VLC, Firefox, LibreOffice ou bien encore Adblock Plus.

Depuis 2013, les pouvoirs publics dressent chaque année une liste des logiciels libres recommandés aux différentes administrations : ministères, collectivités, autorités administratives... Dépourvu de tout caractère obligatoire, ce « socle interministériel de logiciels libres » (SILL) vise à ce que la plupart des agents de l’État soient équipés des mêmes programmes informatiques. Les versions de référence à privilégier sont ainsi clairement présentées, en fonction des usages, histoire également de mettre en exergue les solutions qu’il convient au contraire d’abandonner.

Validée en décembre par la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication (DISIC) et par les DSI ministérielles, la version 2015 du SILL a été mise en ligne voilà plusieurs jours. Comme l’année dernière, on retrouve dans un seul et même tableau le logiciel conseillé pour chaque fonctionnalité (gravure, navigateur, clonage de disque, suite bureautique...), et ce en fonction du système d’exploitation – Linux ou Windows.

Sans grande surprise, le nom des logiciels recommandés n’a guère évolué par rapport au SILL 2014. LibreOffice est par exemple toujours conseillé s’agissant de la bureautique, VLC reste le lecteur multimédia de référence, Thunderbird demeure préconisé pour l’envoi des emails, TrueCrypt pour le chiffrement de disques, PeaZIP pour la compression de fichiers, Firefox pour la navigation web, Gimp pour la retouche d’images, etc. Par contre, les versions de référence ont été actualisées.

Parmi les nouveaux entrants, on note principalement l’arrivée d’Audacity dans la catégorie « Enregistrement et édition de sons » – qui n’existait pas auparavant.

Pour faciliter la tâche des administrations, la DISIC a mis en ligne un fichier ISO d’environ 1,7 Go, lequel rassemble la plupart des logiciels libres assurant les fonctionnalités de base d'un poste de travail sous Windows. Il peut être téléchargé, gratuitement et légalement, par toute personne, même extérieure à l’administration (voir ici la version 2014, la version 2015 n’étant pas encore proposée).

Au travers d’une réponse écrite apportée à la députée Isabelle Attard, le gouvernement affirmait il y a quelques mois que 207 millions d’euros avaient été dépensés en 2013 pour l’acquisition de logiciels. L’exécutif a cependant du mal à évaluer l’importance du libre au sein de l’administration, comme le démontre l’absence de réponse aux nombreuses questions de l’élue Nouvelle Donne. Soulignons toutefois que certains ministères n’ont pas attendu l’élaboration du SILL pour s’équiper en logiciels libres. Le ministère de l’Intérieur a par exemple troqué Outlook contre Thunderbird dès 2008. La Hadopi s’est elle aussi engagée dans une migration vers LibreOffice l’année dernière.

59 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 10/03/15 à 08:52:51

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

courielleur ?

bah sinon c'est une bonne chose tout ça

Avatar de bugsbriez INpactien
Avatar de bugsbriezbugsbriez- 10/03/15 à 08:59:05

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Pff Dia toujours considérer pour les schemas, bon courage au sysadmin agent de la FP qui doivent toujours ce battre avec ce truc pour faire leur plan de réseau ...

Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 10/03/15 à 09:09:16

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ils feraient bien de changer truecrypt. Son premier rôle, qui est de sécuriser des données sensibles, n'est plus rempli de manière satisfaisante.

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 10/03/15 à 09:18:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est une très bonne idée de base. Cependant, j'émets une remarque, je pense que l'Etat devrait quand même mettre la main à la poche pour aider à développer ces solutions libre justement car elles sont bien souvent imparfaites devant les solutions propriétaires (sauf cas rare, comme VLC ou Firefox).

Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 10/03/15 à 09:18:58

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

gokudomatic a écrit :

Ils feraient bien de changer truecrypt. Son premier rôle, qui est de sécuriser des données sensibles, n'est plus rempli de manière satisfaisante.

La version préconisée est la dernioère considérée comme "fiable" à savoir la 7.1 car la 7.2 est considérée comme "sujette à caution". Mais je sais que des recherches d'alternatives sont en cours (et ce n'est pas une mince affaire).

Avatar de Berri-UQAM INpactien
Avatar de Berri-UQAMBerri-UQAM- 10/03/15 à 09:25:55

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

bugsbriez a écrit :

Pff Dia toujours considérer pour les schemas, bon courage au sysadmin agent de la FP qui doivent toujours ce battre avec ce truc pour faire leur plan de réseau ...

Je me suis dit la même chose. Je me rappelle avoir tellement galéré avec ce logiciel pour faire un bête diagramme UML scolaire...

tazvld a écrit :

je pense que l'Etat devrait quand même mettre la main à la poche

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 10/03/15 à 09:34:32

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

On a le droit de rêver hein! L'état français qui dépenserait de l'argent intelligemment.... Bon, j'avoue que dit comme ça, ça ne parait pas très crédible.

Avatar de gokudomatic INpactien
Avatar de gokudomaticgokudomatic- 10/03/15 à 09:34:59

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Berri-UQAM a écrit :

Je me suis dit la même chose. Je me rappelle avoir tellement galéré avec ce logiciel pour faire un bête diagramme UML scolaire...

Ils peuvent considérer maintenant des applications web qui font ça tout aussi bien. Mais je ne sais pas s'ils sont libre (par ex. draw.io).

Avatar de anonyme_97254becd5c5b064755d6772703ed968 INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ce que tu ne dis pas Xavier (ou ne sait pas).

"Dépourvu de tout caractère obligatoire, ce « socle interministériel de
logiciels libres » (SILL) vise à ce que la plupart des agents de l’État
soient équipés des mêmes programmes informatiques. Les versions de
référence à privilégier sont ainsi clairement présentées, en fonction
des usages, histoire également de mettre en exergue les solutions qu’il
convient au contraire d’abandonner."

Saches que le lobbying de Microsoft est inacceptable (4 Millions d'euros de budget en 2014 à Bruxelles).
 
Ils ont carrément "verrouillé" les instances de commissions de marché public : à l'UGAP par exemple.
Le lobbying (ou la corruption disons les choses simplement) va même jusqu'a à faire que les décisionnaires de notre état vont signer les contrats de licences avec les multinationales Américaine en Irlande (hors du territoire  français) pour ne pas  éveiller les soupçons des assoc. du libre ou des médias (qui ferment les yeux ???).

La base (dans l'administration) veut, désire et maitrise les logiciels libres (socle eOle, Sill, Mimmo)  mais le blocage se fait beaucoup plus haut : la corruption donc ?
Que les français ne viennent plus nous parler d'économie au sein de l'état, ces économies personne ne veut les faire, à commence par les hauts fonctionnaires, les élus ... et certain français !!!!!

Rappel : 
http://www.lepoint.fr/economie/sarkozy-confie-a-bill-gates-une-mission-sur-le-fi...

Mémoire coute chez nextinpact ?
http://linuxfr.org/news/open-bar-microsoft-defense-des-documents-confirment-les-... (vous êtes mentionné)
 

Autre preuve ici au Quebec :
&nbsphttp://branchez-vous.com/2015/02/16/collectif-reclame-enquete-publique-sur-linfo...

Avatar de hansi Abonné
Avatar de hansihansi- 10/03/15 à 10:00:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Quel que soit le référentiel, le fait est que le libre fonctionne en entreprise, avec en tête de cortège un LibreOffice particulièrement convaincant, et disponible sous 3 plateformes. A côté de cela, plus possible d'avoir un DVD d'office à l'achat : il se faut se prostituer à microsoft - perte de temps, d'argent, problème de licence non transférable... J'ai chargé l'autre jour un LibreOffice sur une version seven pro : surprise : c'est le seul logiciel qui s'est vu rajouté une extension (.man de mémoire) au téléchargement, rendant le renommage du fichier obligatoire avant exécution - c'est quoi ce délire ? Vous dites à w8 que Firefox est votre navigateur par défaut, vous cliquez sur un fichier HTML et hop : on vous repropose de faire le choix du navigateur avec en tête de liste ie...
Et des exemples de ce genre, je peux vous garantir que j'en ai encore une bonne flopée sous la main. Il est évident que le Libre commence à faire beaucoup d'ombre à microsoft, et que l'éditeur est en train de migrer silencieusement ses clients vers un système apple de type "paie ou crève".
Il devient chaque jour plus urgent de sortir de ce système avant de se faire plumer jusqu'à l'os. Et d'autant plus vite qu'on parle ici d'argent public, donc de nos impôts.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6