Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Numericable-SFR en 2014 : chiffre d'affaires et nombre de clients en baisse

La dette se porte bien par contre
Economie 6 min
Numericable-SFR en 2014 : chiffre d'affaires et nombre de clients en baisse

Numericable-SFR vient de publier ses résultats pour l'année 2014 et, sans grande surprise, les indicateurs sont quasiment tous en baisse par rapport à fin 2013 : chiffre d'affaires de 11,4 milliards d'euros (- 5 %), EBITDA ajusté de 3,1 milliards d'euros (- 7,7 %) et 22,939 millions de clients dans le mobile (- 1,2 %). De son côté, le ratio d'endettement du groupe est de 3,6x.

La fin d'année 2014 a été des plus mouvementées pour SFR. La marque au carré rouge a en effet été rachetée par Altice/Numericable pour plus de 13 milliards d'euros. Quelques jours plus tard, une nouvelle acquisition était finalisée : Omer Telecom (Virgin Mobile). Depuis, le nouveau groupe a procédé à de larges modifications au sein de ses différentes offres, parfois avec des hausses de tarifs et des services en moins.

Numericable-SFR a quinze grands chantiers en cours, dont quatre sur le grand public

La publication des résultats annuels pour 2014 est donc l'occasion de faire un premier point d'étape, même si la nouvelle équipe dirigeante n'est en place que depuis le 27 novembre et qu'elle n'aura donc eu que peu d'influence sur l'ensemble de l'année des chiffres de l'année dernière. 

Le communiqué annonce que Patrick Drahi et Éric Denoyer, les deux hommes forts du nouveau groupe, ont mis en place « quinze projets dédiés ». Côté grand public, on retrouve quatre chantiers : simplification de la gamme d'offres et de la stratégie de marque, accroissement de l'utilisation du réseau Fibre, amélioration de la gestion de la relation client et optimisation de la présence et de la performance de la distribution en boutique. Dans les autres secteurs, il est également question de la cession du réseau DSL de Completel, de la valorisation des contenus multimédias, de l'évolution de la politique des terminaux et de la réduction des frais généraux, ce dernier point ayant déjà largement fait parler de lui dans les journaux. 

Un chiffre d'affaires de 11,4 milliards et un ratio d'endettement de 3,6x

De par les rachats effectués par la société en fin d'année, Numericable-SFR propose une version pro forma de ses principaux indicateurs financiers, c'est-à-dire qu'ils sont « établis en prenant pour hypothèse la réalisation de l’acquisition de SFR et SIG 50, de Virgin Mobile et de Telindus au 1er janvier 2014 » :

SFR Numericable

Le chiffre d'affaires pro forma est de 11,436 milliards d'euros, en baisse de 5 % par rapport à fin 2013, tandis que l'EBITDA ajusté chute de 11 % pour s'établir à 3,1 milliards d'euros (3,485 milliards fin 2013). Pour rappel, SFR avait déjà commencé à chuter lors du bilan du troisième trimestre de l'année dernière. Le ratio d'endettement du groupe s'établit à un niveau qui est tout de même relativement élevé : 3,6x. Il devrait d'ailleurs encore augmenter un peu en 2015, avec le rachat des 20 % du capital du groupe appartenant à Vivendi, pour 3,9 milliards d'euros, dont 1,95 milliard apporté en numéraire par Numericable-SFR.

Pour rappel, afin de racheter SFR, Patrick Drahi a utilisé un montage qu'il connait bien : le rachat d'entreprise par endettement, ou LBOComme l'expliquaient alors nos confrères de BFM Business, il s'agirait du « le plus gros LBO monté en France » dépassant donc celui de PagesJaunes.

319 000 clients de moins sur le fixe pour Numericable-SFR, la « fibre » marche bien

Voici le bilan du nombre d'abonnés dans le mobile et le fixe pour Numericable-SFR avec, entre parenthèses, l'évolution par rapport au trimestre précédent :

  • 1er trimestre 2014 : 21,293 millions de clients mobiles (-61 000) et 5,302 millions sur le fixe (+45 000)
  • 2e trimestre 2014 : 21,379 millions de clients mobiles (+86 000) et 5,299 millions sur le fixe (- 3 000) 
  • 3e trimestre 2014 : 21,414 millions de clients mobiles (+35 000) et 5,271 millions sur le fixe (-28 000)
  • 4e trimestre 2014 : 22,939 millions de clients  mobiles (+1,525 million) et 6,577 millions sur le fixe (+1,306 million)

La grosse évolution de Numericable-SFR est évidemment due aux rachats effectués par le groupe Altice à la fin de l'année dernière : SFR puis Virgin Mobile. Sur le fixe, Numericable revendiquait 1,715 millions de clients au troisième trimestre 2014, contre 5,271 millions pour SFR, soit un total de 6,986 millions (Q3 2014). Sur les trois derniers mois de l'année, la chute est donc importante pour le groupe puisqu'il est question de 319 000 clients de moins avec un total de 6,577 millions. l'ARPU est de 34,1 euros, en baisse de 0,6 % par rapport à 2013 précise le groupe.

Dans son communiqué, la marque au carré rouge n'entre pas vraiment dans les détails : « Le parc d’abonnés très haut débit (30Mbit/s et plus) a crû de 4,5% pour atteindre 1 547 000 clients. Le parc d’abonnés ADSL a légèrement décru de 1,4% pour atteindre 5 030 000 clients à fin 2014. La décroissance du parc ADSL va se poursuivre en 2015 au bénéfice d’une migration de ces clients vers le réseau THD du Groupe ».

L'offre « Fibre Numericable », qui comprend aussi bien du FTTLA et du FTTH, connait apparemment une belle croissance depuis son intégration dans la gamme SFR. Depuis fin novembre, les ventes brutes « ont été 2,5 fois supérieures à celles de Numericable sur la même période en 2013 ». Le fournisseur d'accès ajoute que « cette dynamique se confirme sur les deux premiers mois de 2015 et laisse présager que 2015 sera bien l’année de la Fibre ». 

Mobile : 22,939 millions de clients fin 2014, en baisse de 1,2 % par rapport à fin 2013

Dans le mobile, la situation est encore plus complexe puisqu'il faut également prendre en compte les clients d'Omer Telecom (Virgin Mobile). Là encore, Numericable-SFR n'entre pas dans le détail des chiffres : « À fin 2014, le parc mobile total du Groupe était de 22 939 000 clients, en légère baisse de 1,2% par rapport à son niveau de fin 2013 ». L'ARPU subit cette fois-ci une baisse plus importante : 22,5 euros, soit 5,9 % de moins que fin 2013 précise Numericable-SFR.

Voici enfin un état des lieux du marché de la téléphonie mobile fin 2014 avec entre parenthèses, l'évolution par rapport au trimestre précédent). De son côté, Iliad/Free dévoilera son bilan 2014 la semaine prochaine :

Bouygues Telecom :

  • Fixe : 2,428 millions (+110 000)
  • Mobile : 11,121 millions (+73 000)
  • Total : 13,549 millions (+183 000)

Orange :

  • Fixe : 10,354 millions (+96 000)
  • Mobile : 27,087 millions (-65 000)
  • Total : 37,441 millions (+31 000)

SFR

  • Fixe : 6,577 millions
  • Mobile : 22,939 millions
  • Total : 29,516 millions
73 commentaires
Avatar de Jean-Luc Skywalker Abonné
Avatar de Jean-Luc SkywalkerJean-Luc Skywalker- 05/03/15 à 09:31:50

Haha !!!

Avatar de Lafisk INpactien
Avatar de LafiskLafisk- 05/03/15 à 09:33:48

On peut relancer le debat sur l'euthanasie ???

Avatar de flagos_ INpactien
Avatar de flagos_flagos_- 05/03/15 à 09:37:36

Simplification des offres, investissement dans le réseau fixe qui profitera derriere au reseau mobile, migration des clietns ADSL vers le réseau THD, réorganisation des services de relations clients.

Le chantier est immense mais la stratégie est cohérente.

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 05/03/15 à 09:41:21

Quand "simplification des offres" signifie "augmentation des tarifs et diminution des services", je ne vois pas où est la cohérence. Ce qui est cohérent c'est que suite à ce genre de pratique le nombre de client baisse.

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 05/03/15 à 09:41:28

Et bientôt encore au moins 2 clients fixes en moins, ras le bol de leurs hausses et débilités en tout genre :fumer:

Édité par jb18v le 05/03/2015 à 09:44
Avatar de flagos_ INpactien
Avatar de flagos_flagos_- 05/03/15 à 09:47:26

C'est des changements de contrats qui portent sur des sous conditions: ca n'a rien de majeur. L'idée est très claire, il s'agit de converger les offres des différents groupes vers une seule offre.

Alors oui, c'est sur, ca fera bien quelques pertes résiduelles ces histoires de changement de contrats, mais a la fin, quand les gens se rendront compte que SFR pourra leur proposer du Gbits (ils sont a 800Mbps sur paris), tous ces petits tracas seront bien vite oubliés.

Au final, vous avez beau dire, mais vous avez une vision extrement court-termiste de la situation de SFR. Le projet industriel est bien la, et la techno cable a vraiment de l'avenir.

Édité par flagos_ le 05/03/2015 à 09:47
Avatar de linkin623 INpactien
Avatar de linkin623linkin623- 05/03/15 à 09:47:34

"il s'agirait du « le plus gros LBO monté en France » dépassant donc celui de PagesJaunes."

Si vous avez vu le dernier Cash investigation, vous savez ce que donne...

Sinon j'étais hier soir à une soirée organisée par Numéricable pour discuter avec ses clients. Pas trop de blabla, et j'ai retenu en bref

  • Développement soutenu du FTTLA vendu comme "Fibre" car moins cher et plus rapide à déployer. L'objectif est de passer Rennes en 400 mbits vers 2017. Les débits montants ne sont pas leur priorité.

  • Par ricochet, amélioration du réseau mobile, avec un travail de fond sur les pylônes 3G, et l'ouverture de nouvelles antennes 4G, toutes reliées en fibre.

  • Des travaux de segmentations du réseau pour réduire l'importance d'une panne sur une armoire en co-axial

  • Des changements à prévoir sur la télé

    Bref, on dirait pas que le groupe à une dette de plusieurs milliards d'euros...

Avatar de Alain EtCo INpactien
Avatar de Alain EtCoAlain EtCo- 05/03/15 à 09:48:21

Aprés, ils ont tout fait pour faire fuir leurs clients.
Sur ce point chapeau !   #1 SFR !

:D

Avatar de seboquoi Abonné
Avatar de seboquoiseboquoi- 05/03/15 à 09:56:45

Exactement ce à quoi j'ai pensé, le coup des pages jaunes, ce désastre :mdr:

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 05/03/15 à 09:59:24

Après, entre ce qu'on dit et ce qu'on fait, il y a toujours une grosse différence.

Si j'avais écouté Orange, je serais aujourd'hui avec de l'adsl à 2Mbps à attendre l'installation de la fibre optique. Du coup, je suis passé chez la concurrence pour un débit de 13 Mbps en leur disant de me rappeler le jour où la fibre serait installée dans ma rue.
 Ça fait maintenant 7 ans que j'attends leur coup de fil.:fumer:

Tout ça pour dire que les jolies annonces de NC, au vu de leur dette, t'as intérêt à t'en méfier.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8