Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

4G+, 4.5G et 5G : l'après 4G compte faire parler de lui au MWC

Vivement la 6G !
Mobilité 5 min
4G+, 4.5G et 5G : l'après 4G compte faire parler de lui au MWC
Crédits : Alexei Tacu/iStock/ThinkStock

À l'occasion du MWC de Barcelone, qui ouvrira ses portes la semaine prochaine, Huawei présentera sa stratégie concernant la 4.5G attendue pour 2016 et en profitera pour évoquer de « nouvelles technologies d'interface radio 5G ». De son côté, Qualcomm s'intéresse aux fréquences non licenciées pour la 4G, tandis qu'Orange fera une démonstration de 4G+ jusqu'à près de 400 Mb/s. De quoi préfigurer de nos forfaits des années à venir.

Comme nous avons eu l'occasion de l'évoquer suite aux annonces de plusieurs fabricants, de nombreux nouveaux smartphones seront exposés au MWC de Barcelone. Mais au-delà des terminaux, les réseaux de téléphonie mobile seront également au cœur des annonces et des démonstrations de chacun.

4.5G : pensée, entre autres, pour les objets connectés et commercialisation dès 2016

Huawei mènera d'ailleurs deux combats de front au niveau de la communication : évoquer ses technologies autour de la 4.5G et de la 5G. Dans le premier cas, il s'agit d'une solution intermédiaire (déjà présentée en octobre 2014) entre la 4G qui est d'ores et déjà disponible, et la 5G qui n'arrivera pas avant plusieurs années : « Huawei est convaincu qu’au cours des cinq prochaines années, l’expérience utilisateur rendue possible grâce aux smartphones deviendra beaucoup plus immersive [...] La technologie 4.5G apporte au réseau mobile une amélioration nécessaire en termes de capacité, de nombre de connexions et de latence, afin de rendre ces applications les plus intelligentes possibles ». 

Trois atouts sont mis en avant : jusqu'à 1 Gb/s de bande passante sur le réseau mobile, jusqu'à 100 000 connexions par récepteurs LTE-M (la norme LTE pensée pour les objets connectés et le M2M), soit 100 fois plus qu'actuellement selon Huawei. Et, enfin, une latence de moins de 10ms. De son côté, la 5G devrait encore améliorer les choses avec 10 Gb/s, plusieurs milliards de connexions et 1 ms de latence :

4.5G  Huawei

Parmi les usages ciblés par la 4.5G, il est donc principalement question des objets connectés, dont le nombre devrait largement exploser au cours des prochaines années, de réalité virtuelle consommatrice de bande passante et de réactivité accrue pour le pilotage des drones notamment. « Au cours des cinq prochaines années, la 4.5G accélérera le développement de l’industrie, créera des opportunités d’activité nouvelles et enthousiasmantes, et offrira l’ultime expérience utilisateur » indique le fabricant.

Huawei espère que sa 4.5G sera déployée commercialement dès l'année prochaine, sans plus de détail. Pour en profiter, il faudra bien évidemment que les opérateurs fassent eux aussi évoluer leurs réseaux vers cette norme poussée seulement par le constructeur chinois. Il sera intéressant de voir ce qu'il en sera en France, notamment avec la mise aux enchères de fréquences de 700 MHz qui devraient arriver d'ici la fin de l'année et ponctionner les comptes des opérateurs.

Huawei a également les yeux tournés vers la 5G

Dans le même temps, Huawei se penche également sur la technologie suivante : la 5G. Cette technologie n'est pas encore standardisée, mais cela devrait être le cas en 2016 avec une commercialisation pour 2019 selon Stéphane Richard, le PDG d'Orange. Le constructeur ne dévoile pas le détail de ce qu'il présentera au MWC de Barcelone, mais annonce tout de même que son équipe de R&D dédiée à la 5G « a réalisé des percées remarquables en matière d’interface radio », notamment avec des « interfaces radio auto-ajustables ». Le but de tout cela étant « d'améliorer l'efficacité spectrale, d’augmenter la connectivité et de réduire la latence »... comme la 4.5G donc, mais un cran au-dessus.

Notez d'ailleurs qu'alors que la 5G n'est pas encore standardisée, un nouveau record de vitesse aurait été franchi par un groupe de chercheur anglais : 1 Tb/s sur une distance de 100 mètres. C'est donc une tout autre dimension que les 7,5 Gb/s de Samsung (1,2 Gb/s dans une voiture qui roule à 110 km/h).

LTE-U (Unlicensed) chez Qualcomm : de la 4G et du Wi-Fi sur la bande des 5 GHz

Dans un registre différent, Qualcomm annonce sa LTE-U (U pour Unlicensed) : « l’extension de la technologie LTE aux fréquences non licenciées afin d’améliorer l’expérience mobile et aider les opérateurs à appréhender la demande en capacité réseau ». Pour rappel, ces fréquences non licenciées sont d'ores et déjà exploitées par le Wi-Fi et le Bluetooth par exemple. Cette fois-ci, il s'agit donc d'utiliser la bande des 5 GHz afin d'améliorer la couverture et la capacité réseau en LTE sur une zone précise. Notez que le LTE-U et le LTE pourront fonctionner de concert afin d'additionner leur bande passante.

Qualcomm annonce avoir mené à bien des tests permettant de prouver qu'il est possible d'exploiter « plusieurs points d’accès Wi-Fi et LTE-U sur des fréquences non licenciées, dans des conditions de charge extrême ». Le Wi-Fi et le LTE-U ne devraient donc pas provoquer d'interférences l'un par rapport à l'autre. Une vidéo de présentation a été mise en ligne pour présenter ce projet :

4G+ à 300 Mb/s en Espagne pour Orange

Sachez enfin qu'Orange profitera du MWC de Barcelone pour faire la démonstration, « pour la première fois en Espagne », d'un débit de transmission des données mobiles à 300 Mb/s avec l'agrégation de trois bandes de fréquences (800, 1 800 et 2 600 MHz). Pour rappel, Bouygues a déjà fait une démonstration de sa 4G+ jusqu'à 330 Mb/s et proposera d'ici la fin de l'année du 300 Mb/s à certains de ses clients, également grâce à l'agrégation de trois bandes de fréquences. 

Orange en profite pour rappeler qu'il propose d'ores et déjà de la 4G+ à Madrid, Barcelone et Valence et que, tout au long de l'année 2015, Séville, Saragosse, Malaga, Palma de Majorque, Murcie, Las Palmas et Bilbao seront progressivement équipés. Le but étant de « couvrir les dix  premières villes d'Espagne ».

31 commentaires
Avatar de DahoodG4 INpactien
Avatar de DahoodG4DahoodG4- 27/02/15 à 15:13:52

C'est deja difficile de faire cohabiter du bluetooth et du wifi sur la bande des 2,4Ghz, alors que le wifi tape a 10 metres max.
Alors ca va donner quoi les tels sur la bande 5Ghz avec le wifi , avec des antenne qui innondent les logements ?

Quid de la quantité d'onde qu'on se prendra "en plus" de celles deja présentes ?

Avatar de fidjick INpactien
Avatar de fidjickfidjick- 27/02/15 à 15:18:57

Si la bande de fréquence utilisée pour la LTE-U est la même que le wifi, je ne vois par pourquoi on se prendrait des ondes en plus (ou alors quelque chose m'échappe).

Par contre concernant les perturbations, je reste assez sceptique, j'ai du mal à voir comment on ne perturbe pas le signal sur la même fréquence.

 

Avatar de ben314 INpactien
Avatar de ben314ben314- 27/02/15 à 15:22:09

l'utilité de tels débit (avec aussi peut de data et un contrôle du mode modem) ???

 
 

Avatar de MasterDav INpactien
Avatar de MasterDavMasterDav- 27/02/15 à 15:27:05

C'est pourtant dans la grosse image.

Avatar de Tatsu-Kan INpactien
Avatar de Tatsu-KanTatsu-Kan- 27/02/15 à 15:27:45

Sur la première image, y'a un truc qui me semble complètement débile...

La latence par rapport à une distance.
Sauf que si on prend la calculatrice, et que l'on estime qu'ils ont fait un arrondi à la hache, on obtient, grosso modo, exactement la même valeur pour chaque dessin...

1m -> 60ms
16cm -> 10ms == 1m -> 62,5ms
1,6cm -> 1ms == 1m -> 62,5ms

Petite précision, je n'ai peut-être absolument pas compris ce qu'ils voulaient dire. Mais pour moi, c'est vraiment pas clair.

Édité par Tatsu-Kan le 27/02/2015 à 15:28
Avatar de k43l INpactien
Avatar de k43lk43l- 27/02/15 à 15:28:31

Mais non... à l'image de l'arrivé 4g en france, le quota data serait lui aussi à la hausse.
 
L'utilité pour l'instant je reste sceptique à part pour un partage de connexion. L'avenir nous le dira tout façon.
Beaucoup voit la mort des connexions ADSL Fibre par la 4g - 4g+ (une freebox potentiel).

 J'ai des doutes mais si techniquement les nouveaux réseaux le permettent... pourquoi pas ?

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 27/02/15 à 15:28:56

Il faut apprendre à raisonner dans l'autre sens.
C'est pas quand les usages se créent et que la techno ne suit pas qu'il faut se dire"ah ben merde on a pas le debit pour avant x années ben on fait pas".

C'est juste de l'anticipation.

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 27/02/15 à 15:29:05

S'pas pour faire mon rétrograde/réac/grincheux/régressiste, mais plutôt que de voir la 4,5G puis 5G utilisée pour permettre au consumérisme de l'inutile de faire un bond quantique en avant, j'aimerais bien mieux la voir utilisée pour assurer à chaque individu un débit stable au moins supérieur à 10Mo/s dans les deux sens à travers le monde, y compris dans les zones chiantes à couvrir et bien évidemment sans limite de quota, ou quota d'1 To mensuel. Ça ce sera(it) un vrai progrès... :fumer:

EDIT : Après, c'est sûr ce que je demande ce n'est pas le rôle de Huawai qui fournit juste la techno mais le rôle des opérateurs de télécommunications. Puissent-ils m'entendre... :transpi:

Édité par Citan666 le 27/02/2015 à 15:33
Avatar de Etre_Libre Abonné
Avatar de Etre_LibreEtre_Libre- 27/02/15 à 15:30:05

En effet ça a l'air un peu limite.

Par contre la latence a déjà bien baissé avec la 4G, donc au-delà c'est probablement minime je pense...

Avatar de maestro321 INpactien
Avatar de maestro321maestro321- 27/02/15 à 15:33:31

Citan666 a écrit :

S'pas pour faire mon rétrograde/réac/grincheux/régressiste, mais plutôt que de voir la 4,5G puis 5G utilisée pour permettre au consumérisme de l'inutile de faire un bond quantique en avant, j'aimerais bien mieux la voir utilisée pour assurer à chaque individu un débit stable au moins supérieur à 10Mo/s dans les deux sens à travers le monde, y compris dans les zones chiantes à couvrir. Ça ce sera(it) un vrai progrès... :fumer:

Ha ! mais le vrai progrès c'était avant. Quand on a apporté le téléphone, les routes, l'eau courante, et l'électricité à chaque français (même les plus reculé).
Aujourd'hui ce genre chose seraient infaisable, on trouverais 26000 raisons politico-économique pour ne pas le faire (comme la fait de ne pas couvrir le territoire de fibre ou de 4G).

Édité par maestro321 le 27/02/2015 à 15:34
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4
  • Introduction
  • 4.5G : pensée, entre autres, pour les objets connectés et commercialisation dès 2016
  • Huawei a également les yeux tournés vers la 5G
  • LTE-U (Unlicensed) chez Qualcomm : de la 4G et du Wi-Fi sur la bande des 5 GHz
  • 4G+ à 300 Mb/s en Espagne pour Orange
S'abonner à partir de 3,75 €