Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Google débute la conversion des publicités Flash en HTML5

Vous n'y échapperez pas !
Mobilité 3 min
Google débute la conversion des publicités Flash en HTML5
Crédits : AndreyPopov/iStock/ThinkStock

Google continue son offensive contre Flash. Mais cette fois l’éditeur le fait dans une optique bien précise : la publicité. À travers un certain nombre d’outils, dont tous les siens, la firme procèdera en effet à la conversion automatique d’un grand nombre de publicités vers un équivalent en HTML5.

Convertir automatiquement les publicités Flash dans un équivalent HTML5

Décidément, Adobe doit avoir les oreilles qui sifflent actuellement, tant la technologie Flash est au cœur de nombreuses décisions. Les éditeurs de navigateurs n’en veulent plus au point de l’avoir relégué dans une section isolée de la mémoire en espérant qu’il n’y causera pas de problèmes, et Mozilla est décidé à s’en débarrasser autant que possible avec le développement d’un composant JavaScript capable de lire les vidéos, et partiellement fonctionnel pour l’instant.

Google participe lui aussi à cette « lutte » contre Flash, mais l’action de l’éditeur rappelle à quel point, dans ce domaine, chacun milite pour sa paroisse. Car cette fois, il s'agit non pas d'une question de guerre sainte, mais d’une décision commerciale qui aura des retombées positives pour la firme. Comment ? En convertissant automatiquement les publicités au format Flash dans un format exploitant des technologies HTML5 équivalentes.

Google veut séduire avec la perspective de toucher à tous les mobiles

Comme l’annonce l’entreprise dans un billet paru hier, toutes les campagnes publicitaires éligibles passant par les outils de Google ou « de nombreux outils tiers » seront donc automatiquement converties en HTML5. Google ne cache pas les raisons qui animent cette décision : puisque plus de la moitié du temps passé en ligne se fait depuis un appareil mobile, il est temps d’utiliser des technologies que les navigateurs sur smartphones et tablettes peuvent afficher.

Google souhaite donc tout simplement que la publicité explose enfin sur les plateformes mobiles. Le passage à l’acte fait suite à une annonce datant de septembre dernier dans laquelle l’entreprise détaillait comment optimiser la publicité sur un smartphone. Elle indiquait déjà que des outils pour le Google Display Network et DoubleClick Campaign Manager permettaient la conversation en cas de navigateur ne supportant pas Flash. Il s’agit en fait d’une généralisation plus proactive.

Flash peut être bloqué, pas le HTML5

Depuis qu’Apple avait créé de nombreux remous avec sa décision de ne pas supporter le Flash sur iOS, le chemin parcouru est conséquent, mais le marché ne semble prêt à réagir que des années plus tard. Et les avantages pour Google et les agences publicitaires ne se limitent pas à la seule compatibilité des plateformes mobiles navigateur. En effet, on ne peut pas bloquer le HTML5, alors que l’opération est aisée avec le contenu Flash.

C’est une grande différence entre les deux technologies, puisque l’une est gérée nativement par le moteur de rendu, l’autre à travers un plugin dont on peut facilement se débarrasser. Google s’assure donc non seulement que ces publicités seront visibles par un nombre supérieur d’utilisateurs, mais que ces derniers n’auront guère le choix, à moins qu'ils n'utilisent des bloqueurs de publicité. Mais la petite note d’hier sur Google+ est un signal pour les annonceurs, qui peuvent donc envoyer leurs contenus en tablant sur un meilleur score.

Quoi qu’il en soit, la décision alimente la déchéance progressive de Flash. D’autant que le mois dernier, Google annonçait déjà que le HTML5 serait préféré à Flash sur Youtube chaque fois que ce serait possible. Notez quand même qu’Adobe a senti le vent tourner depuis un moment maintenant et n’est pas resté sans rien faire. Les révisions successives de ses outils ont fait de la suite Creative (et maintenant de Creative Cloud) une solution d’authoring capable d’exporter les projets Flash vers d’autres horizons, notamment le HTML5.

47 commentaires
Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 26/02/15 à 15:22:34

:yes: Vers la moooort de Flaaaaaaash :love:

Avatar de sniperdc INpactien
Avatar de sniperdcsniperdc- 26/02/15 à 15:26:29

Et plus de pub en HTML5 :yes:

Avatar de Vekin Abonné
Avatar de VekinVekin- 26/02/15 à 15:27:12

Si seulement ça pouvait être une mort éclair... :transpi:

Avatar de seboss666 Abonné
Avatar de seboss666seboss666- 26/02/15 à 15:27:46

Ouais ben si c'est pour se taper de la pub qu'on ne peut pas bloquer (ou à défaut, rendre silencieuse...), autant rester au flash. Ou alors, faire encore plus campagne pour un adblock par défaut. C'est quoi le parallèle, t'empêcher de fermer les yeux et de zapper devant ta télé ?

Avatar de Xanatos Abonné
Avatar de XanatosXanatos- 26/02/15 à 15:28:45

"Flash peut être bloqué, pas le HTML5"
Mouai, disons que par défaut, sur un navigateur nu, on peut ne pas afficher Flash, en l'absence de plugin.
Si le fonctionnement des régies publicitaires ne change pas et que c'est juste une conversion de format, il suffira de mettre à jour la liste de blocage des scripts externes.
Sinon on peut tout à fait bloquer des portions de code fixes dans une page.
Le chat, la souris, tousssaaaa

Avatar de Mithrill INpactien
Avatar de MithrillMithrill- 26/02/15 à 15:36:17
Édité par Vincent_H le 03/02/2017 à 07:03
Avatar de piklo INpactien
Avatar de piklopiklo- 26/02/15 à 15:36:44

faut penser mobile. Ne connaissant pas Android je ne sais pas s'il existe des Adblockers pour ce système, mais là ou un grand nombre de personnes avaient la chance de surfer sans pub flashs via tablettes/smartphones, demain ce ne sera plus le cas.

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 26/02/15 à 15:36:45

Orwell décrivait une TV qu'il n'était pas possible d'éteindre et dont le volume ne pouvait être coupé, avec une valeur minimale. Il décrivait aussi des maisons avec 1 TV par pièce, des caméra sur chaque TV et quasiment aucun "recoin" permettant un angle mort. Il décrivait aussi bien d 'autres choses, mais à la limite, attendons attendons, c'était un visionnaire le type. :fumer:

Avatar de Mithrill INpactien
Avatar de MithrillMithrill- 26/02/15 à 15:42:25
Édité par Vincent_H le 03/02/2017 à 07:03
Avatar de goodwhitegod INpactien
Avatar de goodwhitegodgoodwhitegod- 26/02/15 à 15:43:01

Sauf que la pub, on aurait aimé qu'elle meure avec... Enfin, telle qu'elle est actuellement, une pollution.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5