Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Brevets : Apple condamnée à verser 533 millions de dollars à Smartflash

Cupertino réagit : « Grrrr »
Droit 2 min
Brevets : Apple condamnée à verser 533 millions de dollars à Smartflash
Crédits : Tijana87/iStock/Thinkstock

533 millions de dollars : c’est le montant des dommages et intérêts auxquels vient d’être condamnée Apple. La société de Cupertino était accusée de violation de brevets en lien avec le stockage des données et la gestion des accès au travers d’un système de paiement.

533 millions de dollars pour trois brevets

Apple a décidément du mal à se défendre contre certains « patent troll ». Son armada d’avocats avait par exemple dû plier l’échine contre Lodsys, finalement repoussé avec succès par Kaspersky. Cupertino vient de perdre une autre bataille, cette fois contre la société Smartflash. Cette dernière, alors même qu’elle ne produit rien, possède en tout et pour tout sept brevets, dont trois ont été utilisés comme armes contre Apple dans une plainte déposée en 2013. Avec succès.

Malgré les protestations d’Apple, le jury d’un tribunal fédéral du Texas a déclaré la firme coupable de violation de la propriété industrielle de Smartflash. Il n’a pour autant pas accordé l’intégralité des 852 millions de dollars réclamés par cette dernière, mais « seulement » 533 millions. Le chiffre initial était basé sur un pourcentage des ventes des produits frappé d’une pomme.

Un « patent troll » de plus

Comme on l’imagine, Apple compte faire appel de la décision, puisqu’elle estime être elle-même à l’origine des technologies visées. Une porte-parole a d’ailleurs crument rappelé que Smartflash n’était qu’un « patent troll » de plus : « Smartflash ne produit rien, n’a aucun employé, ne crée aucun emploi, n’a aucune présence aux États-Unis et exploite notre système de brevets pour obtenir des royalties sur de la technologie créée par Apple. Nous refusons de payer cette société pour les idées que nos employés ont mis des années à créer, et nous n’avons eu malheureusement d’autre choix que de pousser cette bataille plus avant dans le système judiciaire ».

Bloomberg souligne de son côté que Smartflash a été créée au début des années 2000 par Patrick Racz, afin de commercialiser des technologies qu’il avait a priori inventées. Selon les documents du tribunal, Racz n’a guère pu obtenir mieux que 200 000 dollars de licence pour l’un de ses brevets, malgré de multiples rendez-vous. On notera en particulier une rencontre avec Augustin Farrugia, un ancien responsable de chez Gemalto, devenu depuis responsable de la sécurité chez Apple.

L’affrontement va donc se poursuivre en appel, et le combat sera observé de près par une autre société : Samsung. L’éternel concurrent d’Apple est en effet lui aussi accusé par Smartflash d’avoir violé les mêmes brevets, mais le procès n’a pas encore eu lieu. Bien entendu, si Apple devait réussir à faire valoir son point de vue, la bataille avec Samsung n’aurait plus lieu d’être.

40 commentaires
Avatar de anonyme_1bf5134079a271df707c7f40edc86fdb INpactien

Je sais pas ce que ça represente pour apple :o

Avatar de philanthropos INpactien
Avatar de philanthroposphilanthropos- 25/02/15 à 16:44:00

Lnely a écrit :

Je sais pas ce que ça represente pour apple :o

Ca te donnera une idée ;)
https://www.apple.com/fr/pr/library/2015/01/27Apple-Reports-Record-First-Quarter-Results.html

Avatar de vagdemarrs Abonné
Avatar de vagdemarrsvagdemarrs- 25/02/15 à 16:59:57

C'est nouveau cette mise en page avec des bullets à chaque paragraphe ?

Avatar de Gamble INpactien
Avatar de GambleGamble- 25/02/15 à 17:01:33

Et le thème avec le texte noir sur fond gris sombre :D

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 25/02/15 à 17:04:24

Bloomberg souligne de son côté que Smartflash a été créée au début des années 2000 par Patrick Racz, afin de commercialiser des technologies qu’il avait a priori inventées. Selon les documents du tribunal, Racz n’a guère pu obtenir mieux que 200 000 dollars de licence pour l’un de ses brevets, malgré de multiples rendez-vous. On notera en particulier une rencontre avec Augustin Farrugia, un ancien responsable de chez Gemalto, devenu depuis responsable de la sécurité chez Apple.

Mwouais...
En clair, Apple était au courant depuis le début de l'existence de ces brevets et les a utilisé/violé sachant ce qui les attendait.

Ils ont joué, ils ont perdu, victimes de leur propre mercantilisme.
 
 

Avatar de MasterDav INpactien
Avatar de MasterDavMasterDav- 25/02/15 à 17:05:04

Sûrement une balise "list" taquine, signalé.

Avatar de Righall Abonné
Avatar de RighallRighall- 25/02/15 à 17:05:21

Bien entendu, si Apple devait réussir à faire valoir son point de vue, la bataille avec Samsung n’aurait plus lieu d’être.

Certes, mais nous pourrions alors en revenir à une bonne vieille bataille d'antan Apple vs Samsung. En effet, si la justice reconnait qu'Apple est dans ses droits, elle deviendrai donc titulaire des brevets concernés. Alors Apple pourra estimer que Samsung les viole...

La question est alors : qui Samsung préfère-t-elle affronter ?

Avatar de philanthropos INpactien
Avatar de philanthroposphilanthropos- 25/02/15 à 17:15:46

Righall a écrit :

Certes, mais nous pourrions alors en revenir à une bonne vieille bataille d'antan Apple vs Samsung. En effet, si la justice reconnait qu'Apple est dans ses droits, elle deviendrai donc titulaire des brevets concernés. Alors Apple pourra estimer que Samsung les viole...

La question est alors : qui Samsung préfère-t-elle affronter ?

Non, les brevets sont à Smartflash et point final de mes poings.

Tu sais, c'est un peu comme intenter un procès pour violation d'un brevet industriel parce que tu as déposer "les bords ronds pour les téléphone portable" et que le type que tu attaque utilise "le bord semi-arrondis pour le téléphone portable".

Au delà de ça, il faut bien comprendre une chose : les procès pour violation de brevert contre des entreprises comme MS, Apple, etc. sont PARTICULIEREMENT longs et couteux (c'est juste phénoménal).

Et donc le calcul est facile : si temps perdu + argent > à un accord avec le Pattent Troll, bah ils passent la caisse.
C'est simple comme bonjour.

Ce qu'Apple va faire c'est tenter d'expliquer que ces brevets ne concernent "pas vraiment" leurs produits, sont trop généralistes, etc.
Et ceci parce que l'amende est trop prohibitive pour ne pas aller jusqu'au bout du procès.

Édité par philanthropos le 25/02/2015 à 17:20
Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 25/02/15 à 17:24:32

Petit mais costaud le troll à brevets !

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 25/02/15 à 17:27:21

philanthropos a écrit :

C'est simple comme bonjour.

Pas si simple que ça le Bonjour pommé à mon avis :dd:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4