Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L’Agence française du numérique officiellement créée

Trois en un
Droit 3 min
L’Agence française du numérique officiellement créée

Le décret actant la création de l’Agence française du numérique a été publié ce matin au Journal officiel. Placée sous l’autorité de Bercy, cette nouvelle institution regroupera en fait trois structures existantes : la mission Très Haut Débit, la French Tech et la Délégation aux usages de l’internet.

Une nouvelle institution organisée autour de trois structures existantes

En gestation depuis 2013, l’ « Agence du numérique » va enfin voir le jour. Le décret signé hier par Manuel Valls, Emmanuel Macron, Thierry Mandon et Axelle Lemaire entre en vigueur dès demain. Il prévoit la création d’un service à compétence nationale, rattaché au directeur général des entreprises – qui dépend lui-même du ministère de l’Économie.

Dirigée par un directeur dont on ne connaît pas encore le nom, cette institution sera organisée autour de trois pôles, comme cela avait été annoncé :

  • La mission Très Haut Débit, qui a pour rôle depuis 2012 de veiller à ce que la France soit intégralement couverte en très haut débit d’ici 2022 (Plan Très Haut Débit).
  • La French Tech, qui met en avant les start-ups françaises à l'étranger ou au travers de regroupements locaux (« Quartiers numériques ») depuis 2013.
  • La Délégation aux usages de l'internet, qui a pour mission depuis 2003 d’aider à la diffusion du numérique auprès des particuliers et des entreprises, par exemple au travers des initiatives « Internet sans crainte » ou « Ordi 2.0 ».

Ces trois institutions ont été dotées de budgets très différents pour 2015 : 1,4 milliard d’euros pour la mission Très Haut Débit, 15 millions d’euros pour la French Tech et 540 000 euros pour la Délégation aux usages de l’internet.

Une agence sous la tutelle de Bercy

L’Agence du numérique n’aura toutefois pas grand-chose à voir avec une autorité administrative indépendante, telle que la CNIL par exemple. En effet, un comité d’orientation nommé par Bercy proposera des « orientations stratégiques », et ses objectifs seront « fixés chaque année par le ministre chargé du numérique » (aujourd’hui Emmanuel Macron). À charge ensuite pour l’agence de « propose[r] au ministre les mesures propres à atteindre ces objectifs ».

De manière assez classique, l’institution pourra d’autre part être amenée à réaliser des « travaux interministériels entrant dans son champ de compétences », à la demande du Premier ministre. Elle devra également présenter un rapport d'activité annuel, qui sera annexé à celui de la Direction générale des entreprises.

Un regroupement qui laisse certains parlementaires dubitatifs

Pour justifier ce rapprochement, la secrétaire d’État au Numérique avait expliqué au Sénat, en novembre dernier, qu’il permettrait « une plus grande cohérence administrative et stratégique », notamment au niveau local. On peut en effet comprendre que ce regroupement s'avérera utile dans la mesure où les champs d'intervention de ces trois structures sont extrêmement proches. « Nous serons ainsi plus réactifs, en lien avec les élus, les collectivités et les entreprises, sans concurrencer les instances déjà existantes », avait à cet égard déclaré la locataire de Bercy.

Mais si l’intention peut sembler louable, la députée Dominique Orliac (Parti radical de gauche) avait par exemple regretté lors du récent débat sur la stratégie numérique de la France que ce nouvel édifice apparaisse comme « un enchevêtrement de compétences institutionnelles et financières qui semble plutôt confus ». 

32 commentaires
Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 04/02/15 à 07:39:45

Le mille-feuille devrait être la pâtisserie officielle de la France.:transpi:

Avatar de iksarfighter INpactien
Avatar de iksarfighteriksarfighter- 04/02/15 à 08:03:21

Ma bicoque perdue dans la montagne aura la fibre ???
 

Avatar de jeanfig INpactien
Avatar de jeanfigjeanfig- 04/02/15 à 08:09:47

  Légèrement hors sujet. Je suis perplexe sur :
 "La mission Très Haut Débit, qui a pour rôle depuis 2012 de veiller à ce
que la France soit intégralement couverte en très haut débit d’ici 2022 (Plan Très Haut Débit)."

Je suis perplexe quand je vois le peu d'empressement de SFR par exemple à vouloir tenir ses engagements à Conflans pour fibrer (ville de plus 35000 habitants).
Je suis perplexe si je m'en réfère aux conditions d'ouverture des marché fibre. En particulier dans les zones peu denses. On est légitimement interpelé alors par l'ampleur du budget. Dans quelle poche arrivera t'il pour quel résultat? Je vous invite à voir la conf de Benjamin Bayard (excellent spécialiste s'il en est) qui explique la difficulté de faire une offre face aux gros FT, SFR and co. Désolé c'est un peu long, il faut retrouver où il explique ça dans cette conf toujours aussi pédagogique. conf Bayrad réseau

Édité par jeanfig le 04/02/2015 à 08:12
Avatar de sebcap26 INpactien
Avatar de sebcap26sebcap26- 04/02/15 à 08:15:58

@NXI : Vous pouvez préciser la notion de "très haut débit" svp ?

Parce que tout est relatif, et qu'à chaque nouvelle technologie on entend parler de très/méga/ultra haut débit un peu partout ...

Avatar de BancoLasticot INpactien
Avatar de BancoLasticotBancoLasticot- 04/02/15 à 08:50:22

Trouvé sur le site http://www.francethd.fr :

La notion de « très haut débit » est relative dans la mesure où les technologies évoluent. Néanmoins, conformément à la règlementation européenne, le très haut débit est défini par le Plan France Très Haut Débit comme celui supérieur à 30 mégabits par seconde.

Édité par BancoLasticot le 04/02/2015 à 08:51
Avatar de Xavier.B INpactien
Avatar de Xavier.BXavier.B- 04/02/15 à 08:51:23

Merci à BancoLasticot ;-) Vous pourrez aussi en savoir plus sur cette : http://www.francethd.fr/comprendre-le-plan-france-tres-haut-debit/

Après, ça reste un objectif (d'ores et déjà grandement contesté...)
 

Édité par Xavier.B le 04/02/2015 à 08:52
Avatar de monsieurxu INpactien
Avatar de monsieurxumonsieurxu- 04/02/15 à 08:52:45

ouais, donc une agence (qui en fait est une émanation de Bercy) pour animer le territoire et les collectivités selon le décret. Mais qu'en pense le ministère de l'intérieur (et sa direction générale des collectivités locales)?

et pour l'animation des autres services de l'Etat, il est sûr que Bercy est le mieux placé !!! (ironie inside):
L'Agence va se retrouver avec des services de l'Etat qui vont lui dire: restrictions budgétaires, on n'a plus les moyens en hommes de vous aider et comme vous avez créé une agence, débrouillez-vous !!

Avatar de svoboda INpactien
Avatar de svobodasvoboda- 04/02/15 à 09:00:12

CSA, HADOPI, ARCEP, ANSSI.. une usine à gaz de plus pour énarques méritants

Avatar de killer63 INpactien
Avatar de killer63killer63- 04/02/15 à 09:13:16

super, encore une usine à gaz  qui servira à rien, si ce n'est à payer des potes du monde politique

Avatar de GeX-R INpactien
Avatar de GeX-RGeX-R- 04/02/15 à 09:26:02

c'est exactement ce que je me disait. Ils doivent (encore) avoir des potes à placer et ils ont encore une fois trouver la bonne solution :craint: (et ki ki va payer pour ça hein ???? Toujours les mêmes)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4