Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

La pub pour l'alcool bientôt autorisée sur les sites sportifs ?

L'eau ferrugineuse, oui !
Droit 3 min
La pub pour l'alcool bientôt autorisée sur les sites sportifs ?
Crédits : draghicich/iStock/ThinkStock

Faut-il revoir le régime de la publicité en ligne pour les boissons alcoolisées ? Plusieurs députés comptent profiter du projet de loi Macron pour libéraliser ce secteur, spécialement dans le secteur sportif.

À ce jour, le Code de la santé publique encadre de près la publicité en ligne en faveur des boissons alcoolisées. Elles sont en principe autorisées sauf pour deux exceptions : les sites destinés à la jeunesse et ceux édités par des associations, sociétés et fédérations sportives ou des ligues professionnelles. Plus globalement, « toute opération de parrainage est interdite lorsqu'elle a pour objet ou pour effet la propagande ou la publicité, directe ou indirecte, en faveur des boissons alcooliques ».

Distorsion de concurrence avec nos homologues européens

À l’occasion des débats autour du projet de loi Macron, David Douillet et d’autres parlementaires UMP estiment ces interdictions d’un autre temps. Ils ont du coup déposé une salve d’amendements pour autoriser le parrainage, qui est l'apport d'un soutien financier à une fédération ou un évènement, en échange d'une visibilité pour l'annonceur. Pourquoi ? Simple : « toutes les grandes compétitions étrangères et internationales sont sponsorisées par des boissons alcoolisées et sont diffusées en France sur toutes les grandes chaînes françaises » notent-ils dans cet amendement ou celui-ci. Un autre amendement signé cette fois du groupe Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste reprend les mêmes arguments pour autoriser la pub en ligne sur les sites sportifs. Tous considèrent que le secteur serait « victime d’une véritable distorsion de concurrence par rapport à ses homologues européens et étrangers ».

Problème, dans le même temps l’argent coule à flot : le niveau d’investissement des alcooliers serait respectivement de 35, 30 et 22 millions d’euros par saison, dans les championnats de football anglais, allemand et espagnol. En France, l’investissement publicitaire pour les boissons alcoolisées s’élève à 415 millions d’euros, mais « avec zéro euro d’investissement dans le sport », victime de ces restrictions sur le bouchon. Les montants que pourraient rapporter aux clubs sportifs une levée du dispositif actuel est toutefois à relativiser. Les clubs anglais de Premiere League récoltent ainsi environ 1,8 milliard d'euros par an grâce aux droits de retransmission à la télévision, les 35 millions de l'alcool ne sont donc qu'une paille.

Avant et après la loi de 2009

Avant la loi de 2009 sur la Réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, toutes les publicités en ligne pour l’alcool étaient interdites. Le 13 février 2008, la Cour d’appel de Paris condamnait par exemple le site Heineken.fr et sa campagne de promotion, pour violation de la législation sur la Loi Evin de 91. Les juges n’avaient pas eu d’autres choix, puisque l’article L.3323-2 du Code de la santé publique n'autorisait la publicité pour l’alcool sur un nombre limité de supports (presse écrite, radio, etc.), mais pas Internet.

La mesure était alors critiquée puisque l’interdiction était alors très vaste, prohibant par exemple les sites évoquant un cépage, une appellation contrôlée ou un territoire viticole. La loi de 2009 a changé la donne pour insérer un alinéa à cet article afin de permettre ces publicités. Seules exceptions, comme souligné ci-dessus, les sites liés à la jeunesse et ceux dédiés au sport (associations, sociétés et fédérations sportives ou ligues professionnelles) qui restent à l’écart. Il faudra maintenant voir si les amendements UMP et du groupe RRDP auront raison de cette prohibition, du moins pour le parrainage sportif. Réponse dans quelques jours.

76 commentaires
Avatar de Drepanocytose INpactien
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 02/02/15 à 14:17:32

Logique.
Tout le monde sait bien que les fans de foot sont de gros poivrots : mieux vaut qu'ils soient fin défoncés pour s'entretuer entre eux à la sortie des matchs, ou pour tuer leurs femmes à coups de claque les soirs de coupe du monde (ce faisant, ils ne peuvent plus se reproduire).

Avatar de anonyme_e9710b9f0da191d87895c18d8068aae9 INpactien

Bière et foot, tu parles d'un cliché. :D

Mais plus sérieusement, la législation actuelle autour de la publicité pour les boissons alcoolisées est parait-il très floue, notamment la fameuse loi Evin.

Par exemple je n'ai jamais compris pourquoi le vin n'avait pas le droit de faire de la pub dans les pages d'un magazine lambda sous des conditions drastiques alors qu'on affiche de la pub pour de la vodka aux arrêts de bus. ( Je ne cherche pas à monter au créneau, c'est peut-être juste que j'ai mal compris quelque chose ).

Édité par Crillus le 02/02/2015 à 14:25
Avatar de TdbSpidey INpactien
Avatar de TdbSpideyTdbSpidey- 02/02/15 à 14:23:35

Radio Bière fooooooooot, la radio dla bière... et du foot!

:mdr:

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 02/02/15 à 14:23:55

Heu... c'est quoi le rapport entre l'alcool et le sport SVP ? :roll:

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 02/02/15 à 14:24:32

La troisième mi-temps :D

Avatar de Inny Abonné
Avatar de InnyInny- 02/02/15 à 14:25:20

Ceux qui regardent le sport le font en picolant.

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 02/02/15 à 14:28:41

Ellierys & Inny

Chui trop vieux pour ces conneries...

Avatar de Tamos Abonné
Avatar de TamosTamos- 02/02/15 à 14:31:25

Et pendant ce temps là, ils veulent interdire les publicitaires de montrer des personnes avec un téléphone à l'oreille

:mad2: :mad2: :mad2: :mad2:

Je ne comprends vraiment plus rien.

Avatar de Fantassin INpactien
Avatar de FantassinFantassin- 02/02/15 à 14:31:47

Alcool et dopage, ça se tient...

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 02/02/15 à 14:35:43

Ouai l'alcool dope la connerie... surtout devant un match de foot... :roll:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8