The Witcher 3 : les DLC gratuits ne sont qu'une stratégie

Oh vraiment ?
The Witcher 3 : les DLC gratuits ne sont qu'une stratégie

CD Projekt, le studio à l'origine de la saga The Witcher, vient de prendre une position ferme contre la pratique visant à vendre des DLC en supplément du prix, déjà élevé, des jeux. Marcin Iwinski, le PDG du studio, explique tout simplement qu'il les « doit » aux joueurs, et que d'une certaine manière cela lui rend également service.

En novembre dernier, CD Projekt avait déjà surpris son monde en offrant à l'ensemble des acheteurs, actuels ou futurs, de The Witcher 3 : Wild Hunt, un pack comprenant 16 DLC, qui seront implémentés dans le jeu dans les semaines suivant son lancement. Une pratique plutôt inhabituelle dans l'industrie vidéoludique, même quand les contenus optionnels proposés n'apportent pas grand-chose à l'expérience de jeu.

Un peu de gratuité pour se faire bien voir

Quand il avait du s'expliquer à ce sujet, Marcin Iwiński, le PDG du studio, répondait simplement que « parce que les gens ont payé le prix fort pour notre jeu, nous leur devons », prenant là encore à contrepied les pratiques habituelles dans le mileu. Dans une entrevue accordée à nos confrères d'IGN, le reponsable dit vouloir aller encore plus loin, et tenter de faire passer un message à l'ensemble de l'industrie, ainsi qu'aux joueurs.

« En tant que joueurs, nous voulons être traîtés comme ça "donnez-moi des DLC gratuits". Ils n'ont pas forcément besoin d'être énormes. Je dis bien que nous ne donnons pas des gros morceaux du jeu, nous ne donnons pas des dizaines d'heures de jeu, juste des petits morceaux qui ne coûtent pas grand-chose. Et je pense que les gens perçevront mieux notre jeu et l'apprécieront encore plus. Peut-être même que ceux qui pensaient le pirater ne le feront pas », explique-t-il.

Une stratégie comme une autre

Sous ses airs gentils, le studio ne fait donc qu'appliquer une simple stratégie de communication. En offrant ces quelques DLC, le studio ne cherche simplement qu'à se faire bien voir par les joueurs, en espérant ainsi les rendre plus enclins à acheter leur jeu. Certains hurleront à la manipulation, d'autres se contenteront d'accepter le « cadeau », ce genre d'offre étant encore trop rare chez les grands éditeurs, plutôt enclins à la multiplication des modules payants.

Il sera quoi qu'il en soit intéressant de voir ce que CD Projekt compte faire dans les mois à venir, lorsque le temps sera venu de déployer des mises à jour de contenu plus conséquentes qu'un modèle de barbe ou qu'une armure équestre. Nous avons de toute façon le temps de voir venir les choses. The Witcher 3 : Wild Hunt n'est pas attendu sur nos consoles et PC avant le 19 mai prochain.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !