Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

WhatsApp bannit une partie des utilisateurs de WhatsApp Plus

De l'art de ne pas installer n'importe quoi
Mobilité 3 min
WhatsApp bannit une partie des utilisateurs de WhatsApp Plus

Si vous utilisez l’application WhatsApp Plus sur Android pour accéder au réseau WhatsApp, vous devriez sans doute y réfléchir à deux fois. Bien que l’application existe depuis un certain temps, des mesures ont été prises pour que ce client tiers, dont le fonctionnement n’est pas connu, ne soit plus utilisé : une partie des utilisateurs se retrouve bannie pour 24 heures.

Une application qui promet monts et merveilles

WhatsApp Plus est un client tiers permettant de se connecter au réseau WhatsApp. On ne le trouve pas directement dans la boutique Play Store sur Android mais sous la forme d’un paquet APK que l’on télécharge et installe manuellement. L’application promet une expérience enrichie avec WhatsApp, via notamment l’ajout de 700 thèmes supplémentaires et d’un lot de fonctionnalités normalement absentes. Par exemple, un utilisateur pourra bloquer l’affichage de l’heure de sa dernière connexion, tout en pouvant voir celle des autres.

Le problème de WhatsApp Plus est que cette application n’est pas officielle. Elle existe depuis un certain temps et peut échanger des messages via le réseau WhatsApp, mais il est difficile de savoir comment sont gérées les données. Dimanche, Boy Genius Report indiquait avoir décompilé l’APK et avoir trouvé des références à des sites obscurs dont les domaines ne sont pas enregistrés par la société WhatsApp, rachetée pour rappel par Facebook.

Globalement, si WhatsApp Plus permet de communiquer, il est délicat de savoir où partent les données et comment elles sont gérées. D’ailleurs, à la suite de son article, BGR a subi une volée de bois vert pour avoir critiqué un client de communication sans apporter de preuve véritable. De nombreux utilisateurs ont fait remarquer qu’ils utilisaient l’application depuis plus d’un an sans avoir rencontré de problèmes. Il suffisait en fait d’attendre.

WhatsApp décide de contre-attaquer

BGR tient en quelque sorte sa « vengeance » depuis aujourd’hui, aux frais malheureusement des utilisateurs : depuis ce matin, un nombre d’entre eux se voient bannis de WhatsApp pour une période de 24 heures. L’information a notamment été rapportée par The Hackers News, qui précise d’ailleurs que la FAQ de WhatsApp a été mise à jour en conséquence. À la question « Pourquoi suis-je banni pour avoir utilisé WhatsApp Plus et comment rétablir la situation ? », l’éditeur répond :

« WhatsApp Plus est une application qui n’a été ni développée, ni autorisée par WhatsApp. Les développeurs de WhatsApp Plus n’ont aucune relation avec WhatsApp, et nous ne supportons pas WhatsApp Plus. Soyez conscients que WhatsApp Plus contient du code source dont WhatsApp ne peut garantir la sûreté et que vos informations privées sont potentiellement transmises à de tierces parties sans votre connaissance ou votre autorisation. Merci de désinstaller votre application et d’installer une version autorisée de WhatsApp depuis notre site ou Google Play. Vous pourrez alors réutiliser WhatsApp ».

Toujours faire attention à ce qui paraît un peu trop séduisant

Actuellement, tous les utilisateurs de WhatsApp Plus ne sont pas pour autant bannis du réseau de communication. Si l’éditeur venait toutefois à élargir son périmètre de défense, il pourrait se débarrasser assez rapidement d’un client tiers indélicat. D’autant plus que depuis quelques jours, certains sites affirmaient que WhatsApp était justement en train de développer une nouvelle révision majeure de son client, qui s’appellerait « Plus ». Certains sites de téléchargement présentaient d’ailleurs l’application comme officielle, créant un peu plus la confusion.

Au vu des mesures prises par l’éditeur, nous ne pouvons que vous conseiller de désinstaller WhatsApp Plus. S’il fallait un bon exemple de ce qu’un client tiers peut réaliser, il suffirait de rappeler ce qui s’est passé pour certains utilisateurs de Snapsaved.com, alimentant la décision radicale chez Snapchat de partir en guerre contre toutes les applications tierces qui accédaient à son service. 

18 commentaires
Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 21/01/15 à 16:16:22

C'est quoi WhatsApp ? ^^

Avatar de vince120 Abonné
Avatar de vince120vince120- 21/01/15 à 16:16:42

Si c'est gratuit, c'est que c'est toi le produit !

Avatar de Leixia Abonné
Avatar de LeixiaLeixia- 21/01/15 à 16:19:04

<<Soyez conscients que WhatsApp Plus contient du code source dont WhatsApp ne peut garantir la sûreté et que vos informations privées sont potentiellement transmises à de tierces parties sans votre connaissance ou votre autorisation.>>  J'imagine que c'est le cas de WhatsApp aussi

Édité par Leixia le 21/01/2015 à 16:19
Avatar de maxxyme INpactien
Avatar de maxxymemaxxyme- 21/01/15 à 17:11:44

ça me rappelle les histoires de Messenger Plus et consors (à l'époque)... :D

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 21/01/15 à 17:14:03

Leixia a écrit :

J'imagine que c'est le cas de WhatsApp aussi

Non, eux, ils ne livrent leurs informations qu'à Facebook. :non:

Avatar de Porkepix INpactien
Avatar de PorkepixPorkepix- 21/01/15 à 17:29:06

vince120 a écrit :

Si c'est gratuit, c'est que c'est toi le produit !

Pas forcément. Cf. logiciels libres. Une chose de sûre, jamais je ne donnerais mes informations d'authentifications à un soft qui n'est ni celui officiel du fournisseur du service, ni libre ou open source. Question de confiance.

Et sinon,si le client avait été libre/ouvert, aucun problème de confiance ! ;)

Pour ma part, WhatsApp et ses équivalents, j'en voulais déjà pas avant Facebook (utiliser mon numéro de téléphone comme identifiant et aspirer mon carnet de contacts, bhen voyons, et puis quoi encore ?), mais alors après…

Édité par Porkepix le 21/01/2015 à 17:33
Avatar de Spidard INpactien
Avatar de SpidardSpidard- 21/01/15 à 20:40:29

S’il fallait un bon exemple de ce qu’un client tiers peut réaliser, il suffirait de rappeler ce qui s’est passé pour certains utilisateurs de Snapsaved.com
dans un autre registre pour les "anciens", ya MSN block detect, et son trojan livré en série :D

Avatar de ForceRouge INpactien
Avatar de ForceRougeForceRouge- 21/01/15 à 21:10:08

Messieurs-dames, entre la peste et le choléra, il faut choisir :)

Avatar de lord78 INpactien
Avatar de lord78lord78- 21/01/15 à 21:34:25

WhatsApp Web est disponible c'est vraiment sympa de pouvoir envoyer des messages via le Web :)
 

Avatar de matroska INpactien
Avatar de matroskamatroska- 21/01/15 à 22:18:22

Rien d'inquiétant quoi, What's App fait parti de Facebook qui compte juste 1 milliard 300 millions d'utilisateurs... Une paille au niveau des renseignements...

:D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2