Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Les rumeurs et leurs conséquences  : nouveaux cas avec Apple, GoPro et BlackBerry

Dans les milieux autorisés, on s'autorise à penser...
Economie 5 min
Les rumeurs et leurs conséquences  : nouveaux cas avec Apple, GoPro et BlackBerry
Crédits : michele piacquadio/iStock/ThinkStock

Il y a quelques jours, l'affaire faisait grand bruit : armé d'un brevet délivré par l'United States Patent le 13 janvier 2015, certains prêtaient à Apple l'intention de lancer un concurrent à GoPro. Conséquence, l'action de la société chutait en bourse... alors que la situation n'était finalement pas aussi simple que cela. Mais que s'est-il passé ?

Dans le petit monde de l'informatique, il suffit parfois d'une rumeur et/ou d'une fausse information (la première pouvant conduire à la seconde) pour faire ou défaire la santé financière d'une société. L'un des derniers exemples marquant en date est certainement le cas de GT Advanced Technologies (GTAT), une société spécialisée dans le saphir de synthèse qui s'est mise en faillite début octobre, peu de temps après le lancement des iPhone 6 et 6 Plus d'Apple. Les smartphones intègrent en effet toujours une couche de Gorilla Glass, et non pas un écran de saphir de synthèse comme certaines (fausses) rumeurs le laissaient entendre il y a quelques temps.

Quand une rumeur donne lieu à une importante incidence sur l'avenir d'une société

Plus récemment, une autre histoire de fausses informations et de rumeurs est remontée à la surface lors d'une OPA sur le groupe Club Med. Comme l'indiquent nos confrères d'Arrêt sur Images, « de faux profils d'analystes financiers ont été utilisés par des agences de communication afin d'influencer le déroulement » de cette opération. Des publications ont été mises en ligne sur différents sites, notamment via des blogs internes. Le but étant évidemment d'influencer les tractations en cours. Il ne s'agit là que de deux exemples, mais ce genre de situation se reproduit très régulièrement.

Il y a quelques jours, c'était au tour de GoPro d'en faire les frais, suite à des rumeurs apparues dans la presse. En effet, le site Patently Apple indique que la société de Cupertino vient d'obtenir un brevet (portant le numéro 8 934 045) sur « une caméra numérique avec une télécommande ». Si la GoPro HD Hero2 est citée sans détour dans ce brevet, elle sert uniquement de base de référence. Mais cela n'empêche pas certains de prendre cette annonce comme une volonté d'Apple de lancer un concurrent aux caméras GoPro.

Certes un brevet pour Apple, mais provenant du rachat d'un lot de plusieurs milliers

Néanmoins, comme le précisent nos confrères d'Apple Insider, les choses ne sont pas aussi simples que cela. En effet, le brevet dont il est question n'est pas nouveau, et il date même de 2012 (premier dépôt). La même année, Kodak le rachète à ses trois inventeurs : Karn Keith, Krolczynk Marc et Jorza Kazuhiro.

Début 2013, il change de mains lorsque Kodak vend pas moins de 1 100 brevets concernant l'image numérique à Apple et Google, pour un total de 527 millions de dollars. Suite logique des événements, le brevet dont il est aujourd'hui question est donc arrivé dans l'escarcelle d'Apple. Il ne s'agit donc pas d'une demande expresse de la part d'Apple, mais d'un brevet récupéré suite au rachat d'un lot en comprenant plus d'un millier, ce qui n'est pas franchement la même chose. Précisons à toutes fins utiles qu'aucune annonce officielle n'a été faite par la marque à la pomme.

Kodak Brevet AppleKodak Brevet Apple
Crédit image : Google Patents

Un concurrent de GoPro en préparation chez Apple ? LA question... qui n'a pas de réponse

Quoi qu'il en soit, en plus d'alimenter de nombreuses rumeurs sur les intentions d'Apple, toute cette agitation a eu un impact important pour GoPro : une chute de près de 15 % de sa cotation boursière. L'action est ainsi passée de près de 57 dollars le 12 en fin de journée à moins de 49 dollars le 13 janvier avant de repasser à plus de 52 dollars mercredi 14. La journée du 15 était relativement stable, avant une nouvelle baisse vendredi 16 à moins de 48 dollars.

Précisons enfin que rien n'est certain dans ce genre de cas : Apple pourrait très bien lancer demain des caméras du genre des GoPro, comme la société pourrait ne jamais s'intéresser à ce marché ; rien ne permet d'affirmer une des deux hypothèses. Une situation qui est finalement valable quel que soit le brevet obtenu (les sociétés ne s'en servent pas toujours pour lancer de nouveaux produits) et pas uniquement dans le cas particulier que nous venons d'évoquer.

Une rumeur en chasse déjà une autre : au tour de l'action BlackBerry de jouer au yoyo

Mais une rumeur en chasse rapidement une autre et une nouvelle histoire a fait les gros titres en fin de semaine dernière. On prêtait en effet à Samsung l'intention de racheter BlackBerry pour près de 7,5 milliards de dollars, des tractations étaient même en train de se dérouler selon « certaines sources ».

Une information qui aura finalement été rapidement démentie par BlackBerry. Mais, suite à cela, l'action du Canadien a fait un bond de près de 30 % à plus de 12 dollars, une valeur qui n'avait pas été atteinte depuis l'été 2013... avant de retomber quelques heures plus tard lors de la réouverture de la bourse. Là encore, une rumeur et un démenti, le tout en quelques heures seulement, ont suffi à faire bouger la bourse, et pas qu'un peu.

Si la machine médiatique s'emballe parfois pour un rien, elle peut également être « aidée » par des intervenants tiers qui se chargent de diffuser de fausses informations, comme avec le Club Med. La question est donc maintenant de savoir quelle sera la prochaine société à en faire les frais et/ou à en profiter ? 

BlackBerry

26 commentaires
Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 20/01/15 à 17:13:29

Ca fait peur quand même les gars jouent avec des milliards et au moindre pet de mouche ils paniquent et foutent le bordel (surtout pour les employé des boites en question en fait).

c'est comme pour madoff, ils passaient un reportage l'autre jour sur la chaine lcp, tous les experts indépendants disaient c'est trop beau pour être vrai mais les mecs de la sec disaient "c'est madoff il ne peut pas faire des choses mals"

Avatar de Jesuisserieux Abonné
Avatar de JesuisserieuxJesuisserieux- 20/01/15 à 17:35:57

qu est ce que le mec sur la photo a bien pu proposer a la fille pour qu elle ait l air aussi enchantee?

Avatar de madoxav INpactien
Avatar de madoxavmadoxav- 20/01/15 à 17:36:16

Y'a aussi le problème de trading automatisé et haute fréquence. Dès qu'un robot repère une mauvaise nouvelle / rumeur, c'est des milliards d'€ en actions qui changent de main.

Y'à un très bon article dans Humanoïde n°2.

Édité par madoxav le 20/01/2015 à 17:38
Avatar de Muzikals Abonné
Avatar de MuzikalsMuzikals- 20/01/15 à 17:48:16

darkbeast a écrit :

Ca fait peur quand même les gars jouent avec des milliards et au moindre pet de mouche ils paniquent et foutent le bordel (surtout pour les employé des boites en question en fait).  

+1, j'ai hais profondément cet aspect de la bourse !

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 20/01/15 à 17:51:14

Anna Lefeuk a écrit :

qu est ce que le mec sur la photo a bien pu proposer a la fille pour qu elle ait l air aussi enchantee?

une sodomie, je ne vois que ça..... ou alors une paire de chaussure à la limite

Avatar de coolraoul INpactien
Avatar de coolraoulcoolraoul- 20/01/15 à 17:52:58

Muzikals a écrit :

+1, j'ai hais profondément cet aspect de la bourse !

Y a un seul aspect positif pour ceux qui ne sont ni des financiers ni des escrocs ? 

Avatar de wormidable INpactien
Avatar de wormidablewormidable- 20/01/15 à 18:54:46

Il y a plusieurs cas ici.
Les rumeurs infondees sont une chose. Par exemple, le cas des brevets qu'Apple a rachete: il y a un fondement peut-etre sincere, mais mal analyse.
Mais il y a aussi les rumeurs intentionnelles, comme le cas du Club Med. Certains ont volontairement cree de faux profils pour demarrer des rumeurs afin d'influencer l'OPA. Ce cas est directement malhonnete.

Mais l'idee importante est l'impact sur la Bourse. Ces rumeurs ont un impact majeur parce que la Bourse est un mecanisme completement fou, capable de s'emballer en quelques secondes sur des bases particulierement faibles.
Comme beaucoup d'autres mecanismes humains (qu'ils soient economiques, legislatifs, politiques... ou technologiques), une bonne idee a une epoque ne le reste pas forcement quelques annees plus tard. Quand les abus ou les disfonctionnements deviennent trop flagrant, il est temps d'y reflechir a nouveau. Le probleme est la resistance au changement dont ils peuvent faire preuve. :(

Et +1 pour le sous-titre. Les citations comme celles-ci ne seront pas obsoletes avant longtemps. :)

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 20/01/15 à 18:55:52

+100

sans compter ceux (les robots) qui achetent automatiquement des qu une action depasse un certain seuil defini par l acheteur et qui revende tout aussi automatiquement quand ca arrive a un certain prix qui sont achete par d autre (hop boucle rapide)

 

Avatar de tAran INpactien
Avatar de tArantAran- 20/01/15 à 20:13:22

Moi je pense que c'est un complot de la CIA et du Mossad dans le but de stigmatiser la communauté de la Silicon Valley. A qui profite le crime ? :ouioui:

:troll:

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 20/01/15 à 20:22:10

tAran a écrit :

. A qui profite le crime ? :ouioui:

A la Corée du Nord : les technos Apple se rapprochant dangereusement des leurs :ouioui:

:troll: aussi :D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3