Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Thierry Mandon promet un « programme massif de diffusion de la culture digitale » au sein de l’État

Les doigts dans le nez
Droit 4 min
Thierry Mandon promet un « programme massif de diffusion de la culture digitale » au sein de l’État
Crédits : Assemblée nationale

Afin d’intégrer davantage le numérique et ses méthodes innovantes au sein de l’État et de ses services, le secrétaire d’État Thierry Mandon vient d’annoncer que le gouvernement allait mettre en œuvre un « programme massif de diffusion de la culture digitale ». Cela devrait notamment se concrétiser par la nomination de « correspondants digitaux ».

Ce n’est une surprise pour personne. Les relations entre le monde numérique et l’administration s’avèrent quelquefois difficiles... Les problèmes peuvent être d’ordre divers : publications de données publiques dans des formats fermés ou inexploitables (comme on l’a vu par exemple pour les déclarations d’intérêts des parlementaires), services en ligne inexistants ou trop complexes à utiliser, projets informatiques coûteux et mal conçus, réticences vis-à-vis des logiciels libres, etc.

À l’occasion du « débat d’orientation pour la stratégie numérique de la France », organisé mercredi à l’Assemblée nationale, Thierry Mandon a cependant tenu un discours volontariste à ce sujet. « Il est évident que le bouleversement induit par le développement des pratiques et usages digitaux dans la société française doit être absolument, pleinement et de manière urgente intégré par les différentes administrations de l’État, avec tout ce qu’il comporte de potentialités transformatrices » a ainsi martelé le secrétaire d’État en charge de la Réforme de l’État et de la simplification.

Thierry Mandon promet des progrès « importants » s’agissant des services en ligne

Mais de quelle manière ? C’est toute la question. Après avoir présenté les mesures qui seront gravées dans le futur projet de loi numérique (à propos de l’Open Data notamment), Thierry Mandon a évoqué d'une part le décret du 1er août dernier, qui réorganise les systèmes d’information de l’État, et d'autre part les nouveaux services en ligne développés par les pouvoirs publics. « L’année 2015 sera marquée par des progrès extrêmement importants, qu'il s'agisse du projet « Dites-le nous une seule fois », du site service-public.fr qui sera complètement revu, du développement des expérimentations, voire des premières réalisations, menées par les start-ups d’État autour d’Etalab » a-t-il promis au passage.

Pour mémoire, le programme « Dites-le nous une seule fois » vise à ce que d’ici 2017, les particuliers comme les entreprises n’aient pas à donner plusieurs fois à l’administration de mêmes informations, dès lors que celles-ci seront stockées sur une base commune à la Sécurité sociale, au fisc, aux CAF, etc. Thierry Mandon aurait pu évoquer également le projet « France Connect », qui devrait bientôt permettre aux usagers de fédérer tous leurs comptes, histoire de ne pas être obligés d’en avoir un pour chaque administration (avec donc un mot de passe et un identifiant dédié). Ce SSO doit effectivement être progressivement déployé à partir de cette année.

mes-aides.gouv.fr

On peut également citer la mise en ligne récente, sous l’égide du Secrétariat général à la modernisation de l'action publique (SGMAP), du simulateur « Mes-aides.gouv.fr ». Fonctionnant à partir du logiciel libre OpenFisca – dont le code source a d’ailleurs été ouvert par les pouvoirs publics, ce site permet à tout citoyen d’avoir une idée des prestations sociales auxquelles il peut prétendre. Contrairement à ce qui se faisait jusqu’ici, cet outil donne une vue d'ensemble sur des aides gérées par des administrations très variées : RSA, allocations familiales, aides aux logements, CMU, etc.

Vers un changement de culture au sein des services de l’État ?

Thierry Mandon a surtout insisté sur la « nécessité » d'impulser « une petite révolution interne en matière de management du changement sur les questions numériques dans l’État ». Selon lui, « la culture digitale est insuffisamment partagée et même parfois comprise par ceux qui ont la responsabilité des administrations ».

Le secrétaire d’État a ainsi annoncé la mise en place d’un « programme massif de diffusion de la culture digitale ». Alors que Tariq Krim demandait il y a un peu moins d’un an à l’État de mieux reconnaître ses propres informaticiens, Thierry Mandon semble avoir entendu l’appel formulé par le vice-président du Conseil national du numérique au travers de son rapport consacré aux développeurs : « Nous organiserons, en réseau, l’ensemble des innovateurs numériques présents dans toutes les administrations. Car il y a souvent des personnes brillantes, qui ne sont pas toujours placées très haut dans la hiérarchie, et qui font un travail fantastique. Elles doivent se sentir soutenues, reconnues, être stimulées pour utiliser pleinement les capacités qu'elles démontrent d'ores et déjà. »

L’intéressé a également plaidé en faveur de davantage « de vitesse », « de méthodes collaboratives » et « de méthodes participatives ».

Des « correspondants digitaux » au sein des ministères et de l’administration

L’exécutif souhaite également s’inspirer de nos voisins britanniques, comme nous l’avait confié Thierry Mandon lors d’une interview, et mettre en place « au niveau des ministères comme au niveau des services à la population, de vrais correspondants digitaux ». Ceux-ci « définiront la mise en œuvre de politiques nouvelles au sein des différents services publics ou feront l’interface avec les usagers pour que ceux-ci puissent pleinement profiter de ces changements ».

Le déploiement concret de ces orientations devrait cependant être précisé lors d’un séminaire gouvernemental qui aura lieu au mois d’avril. Consacrée à la réforme de l’État (dont la transformation numérique est l’un des axes), cette réunion sera l’occasion d’arrêter la feuille de route de l'exécutif sur ce dossier, et donc des actions à engager pour les deux années à venir.

25 commentaires
Avatar de hurd Abonné
Avatar de hurdhurd- 16/01/15 à 08:26:48

"culture digitale", j'en ai les doigts qui saignent.

Avatar de Sakthivel INpactien
Avatar de SakthivelSakthivel- 16/01/15 à 08:36:24

*numérique

Avatar de HarmattanBlow INpactien
Avatar de HarmattanBlowHarmattanBlow- 16/01/15 à 08:38:07

hurd a écrit :

"culture digitale", j'en ai les doigts qui saignent.

Louis Legrand aurait-il supprimé son module de langue latine en 68 ?

Édité par HarmattanBlow le 16/01/2015 à 08:38
Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Mais non , culture faite avec les doigts dans le c ul des contribuables...

Un beau dtc et un bon touché rectale ... d'où la culture digitale , cqfd !

Avatar de Wikus INpactien
Avatar de WikusWikus- 16/01/15 à 08:52:18

Mais c'est quoi toute cette obsession pour les doigts, au gouvernement ? :reflechis:

Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 16/01/15 à 08:57:03

Correspondants digitaux ?
Pour nous mettre des doigts ?

Avatar de durthu Abonné
Avatar de durthudurthu- 16/01/15 à 09:06:32

Ça part d'une bonne intention mais reste à voir la mise en œuvre...

J'espère qu'ils utiliseront au maximum des formats ouverts (et non des choses infâmes et fermés) utilisables par tous.

Avatar de Xavtak INpactien
Avatar de XavtakXavtak- 16/01/15 à 09:10:51

:zarb:  Culture digitale...
La France veut cultiver des doigts ? Ça se mange ? Ça se vend ? C'est vrai qu'il y a un créneau à prendre, on pourrait être premier producteur mondial de doigts... Surtout le majeur ?

Édité par Xavtak le 16/01/2015 à 09:11
Avatar de Garrett29 Abonné
Avatar de Garrett29Garrett29- 16/01/15 à 09:15:33

Histoire de passer à la vitesse supérieur, je propose la culture du fist.

Avatar de Lorka.Tinou Abonné
Avatar de Lorka.TinouLorka.Tinou- 16/01/15 à 09:20:00

On voit tout de suite qu'on est vendredi...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3